Le but du commandement

Le but du commandement

Jésus nous a mis en garde, à de nombreuses reprises, contre la religiosité et son hypocrisie.

En effet Jésus dénonce l'importance que donnaient les religieux pointilleux sur l'aspect et l'extérieur de la piété (habillement, longues prières...). Ils respectaient toutes sortes de traditions humaines qui tiraient leurs sources dans la Loi : lavage des mains et des cruches par exemple.

Ils pouvaient annuler même la Parole en voulant respecter la tradition. Le pire était : malheurs à ceux qui ne pensent pas comme eux ou agissent différemment !

Paul dans cette Epître met en garde Timothée contre les discussions folles relatives à la loi et qui ne font pas avancer l'œuvre de Dieu dans la foi. Aujourd'hui encore on peut trouver nombre de personnes prêtes à perdre leur temps et ceux des autres pour discuter sur ce qui est extérieur, ce qui est interdit ou tolérer de faire dans des questions secondaires. Paul nous a enseigné de ne pas discuter concernant les opinions de sensibilité (Romain 14:11).

Le but de tout commandement ou recommandation est d'établir des valeurs plus profondes dans les cœurs. Jésus lorsqu'il va dénoncer l'hypocrisie religieuse parlera de ce qui souille l'homme et de ce qui ne le souille pas en faisant appel au cœur (Matthieu 15:10 et suivants).

Le but de tout enseignement est donc d'établir des valeurs intérieures desquelles découlera un comportement de disciple en croissance. En réalité nous n'avons plus besoin d'enseigner à un chrétien ce qu'il a droit ou pas le droit de prendre, de toucher, de goûter etc... comme étant des préceptes évangéliques à respecter (par exemple "un chrétien n'a pas le droit d'aller au cinéma" : je l'ai entendu !) cf. Colossien 2:20-23.

Jésus nous enseignera que les choses secondaires ne sont certes pas à négliger mais qu'en matière de vie chrétienne il faut faire attention de garder les valeurs essentielles à leur place :

          Luc 11:42     « Mais malheur à vous, pharisiens ! Parce que vous payez la dîme de la menthe, de la rue, et de toutes les herbes, et que vous négligez la justice et l'amour de Dieu, c'est là ce qu'il fallait pratiquer, sans omettre les autres choses. »
          Romain 14:17     « Car le royaume de Dieu, ce n'est pas le manger et le boire, mais la justice, la paix et la joie, par le Saint-Esprit. »

Ce que le chrétien doit rechercher et garder, ce que le prédicateur doit atteindre, est inscrit dans ce verset :

                                        - « un amour venant d'un cœur pur »
                                        - « une bonne conscience »
                                        - « une foi sincère. »

Il nous rappelle de fuir l'hypocrisie religieuse basée sur l'apparence ou le sauvetage des apparences, sur ce qui se voit ou s'entend, sur la pratique d'actes de piété sans profondeur. Ce verset nous ramène à poursuivre les valeurs essentielles et à prendre garde de ne pas enseigner ou recevoir ce qui n'a pas pour objectif un épanouissement intérieur avec Christ. C'est la loi de la liberté qui nous amène à faire des choix d'une manière consciente dans le but de plaire à Dieu seulement.

Tout autre objectif tend à vouloir ramener le croyant sous la loi ou la tradition et à le considérer comme un enfant à qui on doit dicter sa conduite et définir ses choix. Tout véritable enseignement, même dans le domaine disciplinaire (1 Corinthiens 5:9 et suivants), vise à inscrire ses valeurs et à les développer sinon :

          1 Timothée 1:6     « Quelques-uns, s'étant détournés de ces choses, se sont égarés dans de vains discours ; ils veulent être docteurs de la loi, et ils ne comprennent ni ce qu'ils disent, ni ce qu'ils affirment. »

          Colossiens 2:20     « Si vous êtes morts avec Christ aux principes élémentaires du monde, pourquoi, comme si vous viviez dans le monde, vous impose-t-on ces préceptes : "Ne prends pas ! Ne goûte pas ! Ne touche pas !" Préceptes qui tous deviennent pernicieux par l'abus, et qui ne sont fondés que sur les ordonnances et les doctrines des hommes ? Ils ont, en vérité, une apparence de sagesse, en ce qu'ils indiquent un culte volontaire, de l'humilité, et le mépris du corps, mais cela est sans valeur réelle et ne sert qu'à satisfaire la chair. »

Ce que je dois absolument garder et entretenir est là. Même après des années de conversion, de réunions et de prédications je dois pouvoir aimer avec un cœur pur, c'est à dire sans ombre, sans arrière pensée, sans impureté, sans péché :

          Matthieu 5:8     « Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu ! »

          Romain 12:9     « Que l'amour soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur ; attachez-vous fortement au bien. »

Je dois pouvoir me présenter devant Dieu sans reproche, sans n'avoir rien à cacher, avec de purs mobiles :

          1 Timothée 6:14     « ... de garder le commandement, et de vivre sans tache, sans reproche, jusqu'à l'apparition de notre Seigneur Jésus-Christ... »
          1 Timothée 1:19     « ... en gardant la foi et une bonne conscience. Cette conscience, quelques-uns l'ont perdue, et ils ont fait naufrage par rapport à la foi. »

Je dois pouvoir garder cette foi sans hypocrisie (littéralement) :

          2 Timothée 1:5     « ... gardant le souvenir de la foi sincère qui est en toi, qui habita d'abord dans ton aïeule Loïs et dans ta mère Eunice, et qui, j'en suis persuadé, habite aussi en toi. »

Et c'est Dieu qui rendra cette oeuvre parfaite en moi :

          Philippiens 1:6     « Je suis persuadé que celui qui a commencé en vous cette bonne oeuvre la rendra parfaite pour le jour de Jésus-Christ. »

Je terminerai cette étude en vous parlant de l'amour.

          1 Corinthiens 13:13     « Maintenant donc ces trois choses demeurent, la foi, l'espérance, l'amour ; mais la plus grande de ces choses, c'est l'amour. »

Ici nous voyons que cet amour vient d'un cœur pur, d'une bonne conscience et d'une foi sincère. On ne peut pas vraiment bien aimer sans ces 3 choses.
                                                 
Aimer avec un cœur pur :

C'est avoir obtenu le pardon de Dieu et pouvoir donc l'aimer sans la barrière du péché. C'est aussi pouvoir aimer les autres à cause de la grâce qui nous a été faite en Jésus-Christ et que l'on veut partager. C'est, comme David à qui son péché est dévoilé, prendre conscience de sa culpabilité, se repentir et demander à Dieu un cœur pur :

          Psaumes 51:12     « O Dieu ! crée en moi un cœur pur, renouvelle en moi un esprit bien disposé. »
          Jacques 4:8     « Approchez-vous de Dieu, et il s'approchera de vous. Nettoyez vos mains, pécheurs ; purifiez vos cœurs, hommes irrésolus. »
          1 Jean 4:19     « Pour nous, nous l'aimons, parce qu'il nous a aimés le premier. »
                                                 
Aimer dans une bonne conscience :

C'est pourvoir aimer Dieu en "Le regardant dans les yeux" à cause du pardon de nos péchés. Ce n'est plus avoir la crainte du jugement et ne plus se cacher comme nos premiers parents Adam et Eve :

          1 Jean 4:18     « La crainte n'est pas dans l'amour, mais l'amour parfait bannit la crainte ; car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n'est pas parfait dans l'amour. »
                                                 
Aimer avec une foi sincère :

C'est aimer Dieu sans en avoir honte. C'est aimer Dieu et croire ce qu'Il nous dit ou promet. C'est aimer dans une parfaite confiance. C'est aimer en s'abandonnant :

          Galates 5:6     « Car, en Jésus-Christ, ni la circoncision ni l'incirconcision n'ont de valeur, mais seulement la foi qui est agissante par l'amour. »
          1 Jean 5:1     « Quiconque croit que Jésus est le Christ est né de Dieu, et quiconque aime celui qui L'a engendré aime aussi celui qui est né de Lui. »
          1 Pierre 1:8     « Vous l'aimez sans l'avoir vu, vous croyez en lui sans le voir encore, vous réjouissant d'une joie merveilleuse et glorieuse. »



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire