Le leadership ne se développe pas en un seul jour

Le leadership ne se développe pas en un seul jour

Le troisième principe de leadership est celui du « Processus » - Le leadership ne se développe pas en un seul jour, mais jour après jour.

Une des questions qui m’est le plus souvent posée dans des conférences de leadership est « Naissons-nous leaders ou pouvons-nous le devenir? » Heureusement, la réponse est « nous pouvons le devenir ».

Il est vrai que certaines personnes naissent avec des aptitudes naturelles pour le leadership. Mais l’aptitude à être un leader est un amalgame de compétences, de concepts et d’attitudes qui peuvent être appris et/ou améliorer. Toutefois, le premier élément à retenir est que ce processus d’apprentissage ne se fait pas du jour au lendemain. Peu importe où nous en sommes dans notre cheminement de croissance et de développement, il y a toujours de la place pour s’améliorer.

L’histoire de Joseph dans les chapitres 37 – 41 du livre de la Genèse est un exemple classique du principe du processus qui est à l’œuvre dans le développement d’un leader. Comme pour la grande majorité des leaders, tout commence avec un rêve, une vision.

Qu’est-ce qu’une vision? Selon John Maxwell : « C’est une image mentale claire d’un avenir meilleur qui nous est donné par Dieu, qui éveille une passion et une conviction que non seulement elle peut se réaliser, mais qu’elle doit se réaliser ». Comme bien des leaders, Joseph avait la vision d’être leader bien avant d’en avoir la compétence. Je crois que nous ne sommes jamais trop jeune, ni trop vieux pour saisir et courir avec une vision que Dieu dépose dans nos cœurs.

Voici donc 3 leçons que nous pouvons tirer de cette histoire qui peut s’appliquer au développement de tout leader :

1) Une temps pour « maturer »
Comme la majorité d’entre nous, Joseph a travaillé dans l’ombre pendant un certain temps. Il s’est passé au moins 13 ans entre le moment où, à l’âge de 17 ans, il est vendu par ses frères comme esclave et celui où il devient gouverneur d’Égypte. Pendant cette période, Dieu a moulé son caractère, ses attitudes, tout en lui permettant de développer son humilité. Ses treize années de formation ont été essentielles pour le préparer pour sa future position de gouverneur.

2) Les épreuves nous fortifient
De même que l’or est purifié par le feu, les leaders efficaces sont épurés par les épreuves auxquelles ils font face. L’expérience ne s’achète pas, elle s’acquiert. Un caractère, « une vie selon le cœur de Dieu » ce n’est pas légué en héritage mais bel et bien développé. Joseph n’aurait jamais pu réaliser sa destinée s’il était demeuré sous la « protection » de Jacob, son père. L’épreuve d’être un esclave et un prisonnier a contribué à mouler le leader qu’il est devenu.

Quelqu’un a écrit :
Le voyage nous parait parfois plus long que prévu
Les obstacles plus nombreux que nous l’aurions cru
Les déceptions parfois plus grandes que ce à quoi nous nous attendions
Les vallées plus profondes que nous l’aurions imaginé
Le prix à payer plus élevé que nous l’avions évalué
Voila pourquoi je dis, qu’en dépit de nos épreuves, insécurités et incertitudes, il ne faut surtout pas abandonner ce que Dieu a fait germer dans notre cœur et nos pensées en vue d’un avenir meilleur.

3) La bénédiction de Dieu

Tout au long de son apprentissage, la main de Dieu fut sur Joseph. À 4 reprises dans Genèse 39, la Bible nous rappelle la faveur de Dieu sur Joseph en nous disant que « l'Éternel était avec lui et l'Éternel donnait de la réussite à ce qu'il faisait.» En tant qu’esclave, serviteur et prisonnier, Joseph a dû faire face à toutes sortes d’adversités et celles-ci, grâce à Dieu, ont contribué à son apprentissage.

Par ailleurs, la bonne nouvelle est que nous pouvons tous augmenter notre capacité de leadership. Le processus exige de la ténacité et de la détermination car le leadership ne se développe pas en une journée mais est l’expérience de toute une vie.

La réflexion cette semaine est : « Sommes-nous prêts à payer le prix pour réaliser le rêve/vision que Dieu a semé dans notre cœur? »
16 commentaires