Le premier amour

Le premier amour
" Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour "
Apocalypse 2 : 4

Te souviens-tu du moment où tu as commencé à fréquenter ce beau jeune homme ou cette belle jeune fille ? A chaque rencontre ton coeur battait comme jamais auparavant. Rien que le fait d'être en sa présence, tu transpirais. Sa présence seule te suffisait. Ta vie était transformée et tu voulais le crier sur tous les toits.

Ce moment s'appelle le premier amour ! Et j'ose dire que tu as peut-être expérimenté les mêmes sensations lorsque tu as véritablement rencontré Jésus-Christ d'une façon personnelle et réelle comme Sauveur et Seigneur. Il est alors devenu ton époux éternel.

Les années ont passé. Aujourd'hui ton coeur bat-il de la même façon en présence de ton conjoint ou la routine et la monotonie ont-elles pris le dessus ? Apprécies-tu encore toutes ses bonnes qualités ou pointes-tu constamment ses défauts ? Dans les premiers mois que de mots d'amour vous êtes-vous échangés, " je t'aime ", " tu es précieux " font-ils toujours partis de ton vocabulaire ?
   
Tant d'occupations, travail, maison, projets, activité, et même l'église, qui occupent chaque instant au point où il n'y a plus de temps pour parler ensemble, pour rire, pour se promener, pour faire l'amour dans la tendresse et la compréhension.

Dans le dernier livre de la Bible : Apocalypse, chapitre 2 verset 4 nous lisons ces paroles : " Mais ce que j’ai contre toi, c’est que tu as abandonné ton premier amour ". Dieu parle à l'église d'Ephèse. Beaucoup étaient occupés à faire (ce qui n'est pas forcément mauvais en soi) mais Dieu leurs reproche de ne plus avoir ce même élan pour lui, de ne plus rechercher, en premier, cette communion, cette intimité avec Lui.
   
Comme certains ont abandonné leur premier amour, certains ont aussi perdu ce premier amour pour Dieu.

Pour ces deux situations nous lisons les paroles suivantes dans le verset 5 : " Allons ! Rappelle-toi d’où tu es tombé ! Change et reviens à ta conduite première ! "
Ici le mot " change " est aussi le mot " repentir ". Ce qui équivaudrait à se retourner et à recommencer : un virage à 180 degrés.

Alors pourquoi pas aujourd'hui ?

en partenariat avec  : www.famillejetaime.com



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

15 commentaires