Le Saint-Esprit dans Luc et Actes

Le Saint-Esprit dans Luc et Actes

De nombreux débats d’érudits ont eu lieu ces dernières années, à propos du rôle et de l’action du Saint Esprit dans Luc-Actes. Dans le cadre du cours de théologie biblique « Luc et Actes » donné par le pasteur Mark Lecompte, le livre de texte proposé de R. Stronstad* offre une étude pertinente de Luc qui stimule la réflexion. Voici pour vous, le résumé critique de cet ouvrage fort intéressant.

Roger Stronstad, l’auteur du livre, La théologie charismatique de Saint Luc, nous présente dès le premier chapitre de cette étude théologique de Luc et Actes un défi important. Il s’agit d’un consensus méthodologique pour interpréter le don de l’Esprit dans Luc et Actes . Pour l’auteur, voici les principes qui doivent être inclus dans le consensus : « Luc et Actes est théologiquement homogène, Luc est aussi bien théologien qu’historien, et Luc est un théologien en tant que tel à part entière. »   L’auteur établit ensuite un second préliminaire nécessaire à une bonne compréhension du Saint-Esprit dans Luc-Actes, à savoir l’étude et le lien de l’activité charismatique de l’Esprit de Dieu à l’époque de l’Ancien testament, de la période intertestamentaire et la théologie du Saint-Esprit dans l’évangile de Luc. Il démontre que les thèmes charismatiques des Bibles hébraïques et grecques ont influencé la théologie de Luc et lui ont donné sa terminologie concernant l’activité du Saint-Esprit. De plus les écrits de Luc-Actes sont un témoignage à la restauration de l’activité prophétique après 400 ans de silence. Dans un troisième temps, l’auteur démontre qu’avant d’écrire l’histoire complète de la mission charismatique, d’expliquer l’événement de la Pentecôte, Luc raconte dans son évangile l’histoire de Jésus l’unique prophète charismatique. Alors que dans les Actes il raconte l’histoire des disciples, une communauté de prophètes charismatiques. Luc s’attache à développer par une même structure thématique dans Luc-Actes l’histoire de Jésus-Christ et celle de la diffusion du christianisme.

Luc démontre également le rapport interdépendant entre le thème de l’histoire du salut et l’activité charismatique du Saint-Esprit. Et nous constatons l’intérêt de Luc pour le thème de l’Esprit par le nombre abondant de références au Saint-Esprit dans son évangile plus que chez les autres évangélistes. Luc insiste sur l’activité du Saint-Esprit dans les récits de l’enfance, de l’inauguration de Jésus pour démontrer que Jésus est devenu le Christ charismatique qui va débuter son ministère public. Puis Jésus modèle son ministère prophétique selon celui des prophètes charismatiques que sont Elie, Elisée et Moïse. Pour Luc, Jésus exerce son ministère en tant que prophète charismatique eschatologique. Pour Luc, il est impossible de séparer la mission de Jésus de l’activité de l’Esprit ou la mission des disciples de l’activité de l’Esprit. Dans la théologie charismatique de Luc, le Saint Esprit joue un rôle principal sur l’étape de l’histoire du salut. Dans son examen du récit de la Pentecôte, R. Stronstad démontre que le don de l’Esprit le jour de la Pentecôte est un événement central de l’histoire en cours de l’activité charismatique au sein du peuple de Dieu, c’est à dire qu’il n’ y a pas de discontinuité entre les périodes d’Israël, de Jésus et de l’Eglise, mais plutôt une transmission d’héritage. Et selon son interprétation du récit de la Pentecôte de Luc, le don de l’Esprit, même si celui-ci reste un phénomène complexe, n’est pas pour le salut mais pour le témoignage et le service. Ainsi, au jour de la Pentecôte, les disciples deviennent une communauté et les héritiers du ministère charismatique de Jésus. Après le récit de la Pentecôte, qui a une place d’honneur dans les Actes, les autres récits d’effusion du Saint-Esprit illustrent l’universalité de la prophétie des croyants et la nature charismatique de l’Eglise, dans la théologie charismatique de St Luc. Le don prophétique de l’Esprit a pour but d’équiper les disciples pour le service et la communauté pour son rôle missionnaire. Voici ce que je crois être l’idée principale proposée par l’auteur dans son livre, et voici en conclusion mes commentaires et réflexions personnels sur l’ensemble de ce livre.

J’ai apprécié l’approche systématique et pédagogique de R. Stronstad pour nous présenter la théologie charismatique de St Luc. Il m’a laissé l’impression d’avoir opéré dans cette étude des livres de Luc et Actes de la même manière que l’évangéliste Luc dont il nous fait l’examen de sa théologie. Il nous démontre son point de vue, à chaque fois, d’après des références bibliques précisément choisies et finement analysées, étudiées dans leur étymologie et leur contexte. Il ne cherche pas à défendre ses idées avec des arguments ambigus, personnels, et tendancieux mais donne force à ses propos par des faits bibliques bien relatés dans les livres de Luc et Actes en comparant déjà la théologie charismatique de Luc avec celle de Paul et des autres évangélistes. Par la confrontation de son argumentation avec celle d’autres interprètes renommés (Stott, Dunn et bien d’autres), l’auteur met en lumière l’importance des présuppositions des commentateurs, et permet également de confronter nos opinions, nos convictions et ainsi d’affermir notre position théologique. R. Stronstad nous offre une sérieuse base théologique pentecôtiste, une base solide de réflexion et de pratique pentecôtiste qui vient défier l’église contemporaine, même pentecôtiste, par cet ouvrage convaincant de la théologie charismatique de St Luc. Un livre que je ne manquerai pas de relire, d’étudier plus encore et de recommander à tout croyant désireux de découvrir l’apport conséquent de Luc à la théologie charismatique.

* Roger, Stronstad, la théologie charismatique de St Luc, Editions Ministères Multilingues, Longueuil, 2006, p. 16.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

👓  En cette période de crise : Change ton regard ! Regarde cette vidéo puis partage-la largement autour de toi ! #Changetonregard ❤️

0 commentaire