L'épuisement d'Elie

L'épuisement d'Elie

 Plongeons un instant nos regards dans la vie de l’un des personnages les plus aimés et fréquemment cités de l’Ancien Testament: Le prophète Elie.

Si nous suivons les évènements qui survinrent dans sa vie de 1 Rois 18:18 à 19:4, nous pourrions résumer les faits marquants de la manière suivante:

Tout d’abord, Il fait face à la colère et aux menaces de mort d’Achab, roi d’Israël.

Elie le défie face à face et l’accuse d’être responsable de la déchéance spirituelle du peuple de Dieu.

Puis, il provoque seul 850 prêtres de Baal et d’Astarté réunis contre lui. Il se moque de leur échec à obtenir une réponse de leurs dieux.

Il construit à son tour un autel et voit le feu de l’Eternel descendre du ciel pour consumer son offrande, en réponse à sa prière.

Il conduit immédiatement après, un réveil spirituel de tout le peuple d’Israël qui revient vers son Créateur.

Il détruit ensuite les 850 prêtres idolâtres.

Il se réconcilie avec le Roi et prophétise que la pluie absente depuis trois années va venir très prochainement.

Il entame un marathon de prière devant son Dieu au sommet d’une colline pour plaider en faveur de la pluie, et obtient encore une fois l’exaucement à sa prière.

Il redescend et sur une longue distance, court surnaturellement porté par la puissance du Saint-Esprit, plus vite que le roi et son chariot lancés au grand galop!

Tout cela dans un laps de temps qui semble aller d’à peine une journée à tout au plus quelques jours... Quel rapport d’activités !!!

Quel est le serviteur ou la servante de Dieu qui ne serait pas intéressé par un tel compte-rendu de mission ? (A l’exception peut-être de l'exécution des prêtres...)

Quel service, quelle efficacité pour le royaume de Dieu, qui songerait à contester le fait qu’Elie était vraiment à ce moment l’envoyé de Dieu ?!

Et pourtant, notre Seigneur dans sa sagesse ne se contente pas de nous montrer la face glorieuse de la vie de son serviteur, Il nous introduit aussi de l’autre côté du masque et nous dévoile le drame qui se jouait au même moment dans le coeur du prophète:

Quelque temps après, lorsque Elie apprend les menaces de mort que la reine prononce à son égard, sa réaction est pour le moins surprenante: Alors qu’il semblait être au summum de son ministère, conforté par de nombreux miracles, il s'effondre psychologiquement et prend la fuite devant les paroles de Jézabel !

Il devient incapable de maîtriser ses émotions, entre dans une dépression, s'apitoie sur lui-même, rejette ses amis et s’isole. Il sombre dans le découragement, la peur et fini par souhaiter la mort comme solution à ses problèmes...!

Que s’est-il passé ? S’agit-il du même homme ? Elie agit soudainement comme si il n’avait plus confiance en son Dieu et que les miracles qu’il venait de voir s’accomplir n’avaient aucune valeur !

Plus loin, nous le voyons avoir une perception erronée de la situation spirituelle du peuple d’Israël, il se croit seul et dans l’incapacité de partager son fardeau avec quiconque.

Que lui est-il arrivé ? Nous dirions aujourd’hui, qu’il était victime d’un épuisement. Il s’était laissé totalement consumer par son ministère.

Le moins que l’on puisse dire est qu’Elie, malgré ses hauts faits spirituels, ne menait pas une vie équilibrée. Vivant dans les extrêmes, toujours dans une activité débordante, il n’avait pas conscience qu’il avait atteint les limites personnelles de ce qu’il pouvait supporter émotionnellement et physiquement.

Il aura besoin par la suite de réapprendre sa compréhension de Dieu et sa conception du service.

En quoi cet exemple nous intéresse t’il aujourd’hui ?

En ce qu’il reflète malheureusement un cas très classique d’épuisement émotionnel et physique vécu par beaucoup de serviteurs et servantes de Dieu dans l’église.

Voyons quelques chiffres:

75% des serviteurs à plein temps rapportent vivre au moins une forte crise liée au stress tous les 5 ans.
70% se battent contre la dépression au quotidien.
80% des pasteurs et 84% de leurs épouses se disent découragés dans leur service.
40% d’entre eux, et 47% de leurs épouses rapportent qu’ils souffrent d’horaires délirants et d’attentes irréelles à leur égard...

Mon frère, ma soeur, te trouves-tu dans une «course permanente» similaire ? Es-tu prêt(e) parfois à tout abandonner ?

Alors, cesse de te culpabiliser ou de t’isoler, et crois qu’il y a des solutions pour sortir de la crise que tu vis aujourd’hui.

Tout comme pour Elie, Dieu n’en a pas fini avec toi. Il veut se révéler à toi, et ramener son équilibre dans ta vie.

Comme Moïse le comprit devant le buisson ardent, il est possible de servir Dieu sans être détruit par la pression et les contraintes du ministère...

Prends courage, car Elie fut guéri et retrouva une intimité précieuse avec son Créateur !

A suivre...



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

8 commentaires
  • Laparole Il y a 7 années, 10 mois

    Bien aimé, soyez bénis dans le Seigneur Jésus-Christ notre Maître. Vraiment cette façon de voir les choses par l'aide de l'esprit de Dieu n'est pas donné à tout le monde. Sauvent l'homme se considère ou considère son prochain dans ses responsabilités comme étant Une Pière, oubliant qu'il est aussi un être humain composé du corp, âme et esprit. Et si nous avons celà en tête, nous n'agirons pas comme ceux qui ont accusé la femme adultère chez Jésus et dans la suite ont pris fuite après qu'ils aient pris conscience de leur propre état.
  • Philippe Théry Il y a 7 années, 10 mois

    Il est bien vrai qu'en France on prend les pasteurs pour des citrons. Ils sont souvent surmenés et rendus incapables de s'enrichir personnellement par des lectures, des conférences et autres ressources spirituelles. Ce n'est pas le cas au Québec où les pasteurs sont plus respectés. Le pasteur est un homme de la même nature que moi, il a ses limites, ses tentations et a besoin de se ressourcer régulièrement. S'il na pas le temps de le faire il s'épuise et n'est plus en mesure de nourrir son assemblée. C'est comme si une mère qui allaite ne mangeait pas suffisamment ; son lait se tarit.
  • Boewendsom Il y a 7 années, 10 mois

    Merci Jésus pour ce merveilleux réconfort. Père je te bénis parce que tu n' a pas fini avec toi. Puisse le Seigneur bénir davantage son serviteur pour cette exhortation.
  • Afficher tous les 8 commentaires