Les congés payés remontent à 1936

Les congés payés remontent à 1936
Les congés payés remontent à 1936
Mais le repos hebdomadaire pour tous remonte aux origines de l’humanité.


1936 : les congés payés, le droit à un repos annuel pour tous,
c’était une grande avancée sociale.
Une avancée sociale ?
Oui, par rapport à une situation de privilèges pour certains, d’oppression pour d’autres.
Toute l’histoire nous parle de dominateurs qui réduisent en esclavage,
de dominés qui doivent trimer à longueur de vie.

Mais pas l’histoire seulement  l’actualité en est pleine aussi :
esclavage affiché, esclavage larvé, esclavages moraux ….
Les uns sont spécialisés dans le repos,
les autres sont spécialisés dans la production.
Les uns sont riches à millions sans travailler,
d’autres survivent difficilement tout en travaillant.

Injustice criante.
Si Dieu existe, pourquoi n’intervient-il pas
en faveur des opprimés de tous genres, de tous pays ?
Justement, le repos pour tous (et le travail pour tous)
c’est une idée et une priorité affichées de Dieu
et cela depuis l’origine de l’humanité.


Les premières pages de la Bible nous présentent Dieu qui travaille,
qui prend chaque soir le temps du recul pour évaluer ce qu’Il a fait
et après une période de travail prend un temps pour se reposer.

A l’homme qu’Il a créé à son image, Il propose le même rythme :
travailler six jours,
se reposer un jour.

Il n’a pas imaginé le repos à plein temps ou le travail à plein temps,
mais une alternance travail et repos.
Le travail était source de joie et le repos nécessaire.

Lorsque par suite de désobéissance des hommes, les choses se sont gâtées, le travail est devenu pénible, les forts ont dominé les faibles et les ont réduits en esclavage.
Le peuple d’Israël a connu l’esclavage en Egypte. Dieu les a délivrés en brisant le pouvoir de l’oppresseur (le livre de l’Exode, le film les dix commandements nous le racontent.)
Ensuite Dieu dit expressément à son peuple délivré de l’esclavage que le repos hebdomadaire est un droit pour tous : les patrons,  les employés, les immigrés et même les animaux.
Tu travailleras six jours pour faire ce que tu as à faire. Mais le septième jour est  le jour du repos consacré à l’Eternel, ton Dieu. Tu ne feras aucun travail ce jour-là, ni toi, ni ton fils, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui réside chez toi. " Exode 20/9-11

Devenons les collaborateurs de Dieu en oeuvrant dans le sens d’un droit au travail pour tous et d’un droit au repos pour tous.

en partenariat avec : www.famillejetaime.com


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire