"Les divorcés ne sont pas une question théologique mais des personnes qui souffrent"

"Les divorcés ne sont pas une question théologique mais des personnes qui souffrent"
" Quelques-uns de vous, vous étiez tels ; mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus, et pas l'Esprit de notre Dieu ". 1 Corinthiens 6.11

Le divorce est, hélas, un phénomène courant dans nos sociétés. Il n'est donc pas étonnant qu'il soit de plus en plus fréquent dans nos églises, ce qui n'est pas sans susciter débats et divisions. Pourtant, comme l'a si bien dit quelqu'un, " les divorcés ne sont pas une question théologique mais des personnes qui souffrent ". La question se pose alors : les personnes qui souffrent peuvent-elles attendre quelque chose de la communauté des chrétiens ? Si celle-ci ne leur tend pas la main, qui le fera ?

Souvent, ce qui pose problème c'est que l'on confond relation et approbation. Or le Seigneur n'approuvait pas les pêcheurs et pourtant il parlait et mangeait avec eux. Car, comment peut-on montrer de l'amour à une personne sans avoir de relations avec elle, en l'occurence montrer l'amour de Dieu à un personne divorcée ? De toute façon, il y a des circonstances où nous n'avons même pas à désapprouver, mais simplement à prendre acte, conscients qu'à la même place nous n'aurions pas forcément fait mieux.

Alors, comment aimer nos frères et soeurs divorcés et leur montrer concrètement, sans pour autant, bien sûr, pactiser avec un péché avéré ?
  • en les accueillant au lieu de les rejeter, avec le souci de les aider à retrouver une place
  • en leur rappelant qu'il n'y a pas de péché qui ne puisse pas être pardonné quand il est confessé et abandonné (1 jean 1.9 ; Prov.28.13)
  • en priant pour eux, et avec eux, en lisant la Parole avec eux
  • en les aidant d'une manière pratique : appels téléphoniques, finances, garde d'enfants, bricolage...

Allons-nous souffrir avec les personnes divorcées, tout en les aidant à retrouver l'espoir de jours meilleurs ? Nous sommes tous pêcheurs. La grâce est pour tous. Nous ne pouvons pas la refuser à ceux auxquels Dieu l'offre. Souvenons-nous de l'attitude du Seigneur vis-à-vis de la femme qui vivait librement avec un homme qui n'était pas son mari (et elle avait été mariée cinq fois) : il lui a tendu la main, parce que s'il ne l'avait pas fait, elle n'aurait jamais connu son amour, son pardon, et la réponse à ses besoins les plus profonds. Elle aurait continué à se cacher. Quel exemple ! Exemple parfait, exemple à suivre !

Extrait de la revue " Plaire au Seigneur " (luiplaireabo@wanadoo.fr)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

15 commentaires
  • jeanmarie19 Il y a 7 années, 2 mois

    Nous avons à aider et comprendre sans juger les personnes divorcées, nous ne connaissons pas leur vie intérieure, ce qu'elles ont vécues; Notre-Seigneur sait, lui, à nous de nous montrer tolérant envers ceux et celles qui sont dans des situations pénibles. Montrons-leur que Dieu les aime par-dessus tout.
  • Gérard Il y a 7 années, 12 mois

    Frères et soeurs si le SEIGNEUR permet que le mauvais conjoint la mauvaise conjointe s'en aille ne courrez après . Certes le SEIGNEUR est le réparateur des brèches mais avec la collaboration personnelle de chacun des conjoints dans la mesure que nous acceptions de changer les comportements qui méritent d'être changer selon DIEU car le SEIGNEUR ne fera pas à notre place ce nous nous devons faire .IL parlera au coeur de l'époux ,de l'épouse qui déroge mais jamais ne les ramèneras de force IL leur donnera un temps pour se repantir.Si le SEIGNEUR vous montre qu'il ,qu'elle reviendra avec une vrai repentance alors CROYEZ et ATTENDEZ en bénissant le SEIGNEUR car cela s'accomplira sinon vous vous placez dans une fausse espérance. Mais s'IL vous montre qu'il ,qu'elle ne veut plus de vous alors n'insistez pas absolvez,portez votre croix , laissez le SEIGNEUR vous consoler et prendre soin de vous. JEAN 6:66 Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui. 6:67 Jésus donc dit aux douze : Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ? Voyez vous JESUS respecte le choix de chacun. Que notre SEIGNEUR JESUS vous vienne en aide.
  • PATOU13 Il y a 9 années, 4 mois

    Oui, c'est avant tout des personnes qui souffrent et qui ont besoin de notre soutien et de tout notre amour fraternel. Personne n'est à l'abri, se marier à l'église avec un conjoint chrétien convaincu que c'est le plan de Dieu, n'est pas une garantie absolu de bonheur et une assurance de réussite. Combien de couples chrétiens divorcent aujourd'hui, même des jeunes qui ont grandi dans nos églises, ils se marient, c'est la joie et pourtant ça fini mal. C'est triste et ça fait trés mal, ça peut arriver à n'importe qui, je connais des chrétiens engagés, fidèles, aimant Dieu qui on du subir un divorce. Dieu les aime toujours autant et ça n'enlève rien à leur valeur en Christ. Proverbes : celui qui souffre a droit à la compassion de son ami quand bien même il aurait abandonné les voies de l'Eternel. A plus forte raison pour des chrétiens fidèles.
  • Afficher tous les 15 commentaires