Les épreuves qui viennent des autres (suite) N°20

D’autres embûches communes diverses

- Un conflit épuisant avec un proche parent alcoolique, un collègue au caractère pénible, une amitié brisée.
- Un esprit de contradiction: notre conjoint semble en être affecté et notre ado le cultiver.
- Un esprit de compétition: la classe, l’atelier, le bureau en sont imprégnés. Chacun se croit obligé de se situer au-dessus ou au-dessous des autres.
- Des insomnies provoquées par des voisins bruyants: votre repos, vos nerfs, votre santé, votre moral en sont perturbés.
- Une humiliation: des remarques blessantes, calomnieuses ou venimeuses vous sont adressées.
- Une perte de position sociale, une maladie, un accident ou un suicide qui survient parmi vos proches.
- Des menaces voilées ou ouvertes vous frappent.
- De l’argent qu’on vous doit: après avoir écrit, attendu, téléphoné, attendu encore, vu la personne et passé par plusieurs phases d’amertume et de pardon, la situation n’est toujours pas réglée.

La liste est aussi variée qu'infinie. Comment y faire face? Puisque vous n’avez pas une encyclopédie entre vos mains pour y répondre, mais un livre d’une centaine de pages, je vous propose, si une telle situation vous concerne, d’y réfléchir aidé des questions suivantes:
- Y a-t-il un exemple biblique historique pour m’éclairer?
- Ai-je demandé conseil à un responsable spirituel? La tendance naturelle et malheureuse, au coeur de la tourmente, est de s’isoler. Rappelez-vous qu’un berger est particulièrement utile quand le loup attaque.
- Ai-je communiqué clairement, avec respect et fermeté, avec les personnes concernées? Une franche explication est souvent meilleure que trois années de pensées ressassées et troubles.
- Ai-je baigné la situation dans la prière?
- Dois-je appeler à l’aide: médecin, système social, police? Si Paul condamne les procès laïques entre disciples, il affirme aussi que les autorités civiles portent l’épée pour protéger les citoyens, chrétiens ou non, des malfaiteurs.

Quelques pensées de l’Ecriture en rapport avec le sujet


Répondre dans l’esprit opposé: «Une réponse douce calme la fureur.» Proverbes 15:1. «Commencer une querelle, c'est ouvrir une digue; avant que la dispute s'anime, retire-toi.» Proverbes 17:14
Confronter: «Si ton frère a péché, va et reprends-le entre toi et lui seul. S'il t'écoute, tu as gagné ton frère.» Matthieu 18:15.
Instruire, éduquer: «Donne de bonnes habitudes à l'enfant dès l'entrée de sa vie: il les conservera jusque dans sa vieillesse.» Proverbes 22.6
Ne pas tirer de conclusions hâtives: «Ne portez de jugement contre personne et Dieu ne vous jugera pas non plus; ne condamnez pas les autres et Dieu ne vous condamnera pas; pardonnez aux autres et Dieu vous pardonnera.» Luc 6:37
Eviter des épreuves aux autres: «Gens de Jérusalem, sortez, sortez vite de la ville. Ouvrez la voie à ceux qui reviennent, bouchez les trous de la chaussée, débarrassez‑la des pierres. Et balisez la route à l'intention des peuples.» Esaïe 62:10
Rechercher l’approbation divine: «Quand l'Eternel approuve les voies d'un homme, il dispose favorablement à son égard même ses ennemis.» Psaume16:7
Agir avec amour et vérité, même envers ses ennemis: «Celui qui couvre une faute cherche l'amour.» Proverbes 17:9  «Moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et vous persécutent.» Matthieu 5:44.

Carlo Brugnoli, mise en page de Marianne Dubois


Carlo Brugnoli est disponible pour enseigner dans votre groupe de jeunes, votre église, votre région. Cet enseignement est gratuitement à votre disposition en vidéo sur le site: www.carlobrugnoli.net


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

2 commentaires
  • ronath Il y a 8 années, 5 mois

    Un enseignement plein de richesse et profondeur. Merci Carlo et que le Seigneur bénisse votre ministère!
  • geogui Il y a 8 années, 5 mois

    En effet "la liste est aussi variée qu'infinie." Pour avoir eu connaissance de certains cas exposés ici,je reconnais qu'il faut beaucoup de sagesse pour les vivre,notamment quand l'un des protagonistes fait preuve d'un caractère buté ,frisant la mauvaise foi! On se sent alors impuissant!Heureusement, à cette extrémité,on a recours à notre Dieu, car aucune situation ne lui est impossible à résoudre!