Les Pasteurs Se Cachent Pour Mourir !

Les Pasteurs Se Cachent Pour Mourir !

Il y a quelques temps, un ami utilisa cette expression percutante, pour parler des conséquences parfois tragiques pour certains ministères, de la difficulté d’obtenir du soutien qualifié en cas de besoin.

Outre qu’elle parodie le titre d’un roman célèbre devenu feuilleton télévisé, cette phrase a pour mérite de synthétiser une douloureuse réalité vécue par certains : Un pasteur, ou tout autre serviteur de Dieu à plein temps, peut-il demander et recevoir une aide adaptée ? A qui s’adresser ? Dans quel cadre peut-il faire une “pause”?

Découragement, sentiment d’échec, épuisement, vraie dépression, abandon définitif du ministère, chute morale, voire même suicide... Toutes les formes de crises, des plus courantes aux plus extrêmes, se retrouvent au sein des ministères. Mais, compte tenu de la position de ceux-ci dans l’Eglise, le “tabou” est encore grand qui entoure ces sujets : Peu nombreuses sont les études qui osent les aborder. Encore moindre sont les solutions offertes. Pourtant, après avoir vécu quelques années de vie d’église, nous avons tous vu ou entendu parler de tels cas.

J’ai connu un prédicateur qui, poussé par le besoin de confesser à un “ami” ses tentations et son combat spirituel, se retrouva dénoncé, et rejeté de la dénomination à laquelle il appartenait, sans avoir eu l’occasion de recevoir ni écoute, ni aide d’aucune sorte. Certes, le cas fut écarté et le mouvement épargné d’un “risque” potentiel, mais est-ce ainsi que nous sommes appelés à prendre soin les uns des autres ? N’avons-nous pas un devoir d’accompagnement demandé par Jésus lui-même et les apôtres ? (Matthieu 18:15-20; Jacques 5: 20).

Nos attitudes de négation du besoin d’écoute et d’aide aux ministères, ne contribuent-elles pas à renforcer hypocrisie, méfiance et isolement, poussant beaucoup à prétendre que “tout va bien” quant au fond d’eux-mêmes le combat fait rage ?

Tout travailleur dans la relation d’aide, se doit d’avoir un référent auquel il puisse faire appel en cas de besoin pour se “décharger” des tensions dues à son service. Mais vers qui le serviteur de Dieu quand il a lui-même besoin d’aide, peut-il se tourner en toute confiance ?

J’ai souvent entendu la remarque suivante : “Prie Dieu et cela ira”. Je crois en l’efficacité et la puissance de la prière, mais est-ce toujours suffisant ? Voire la meilleure solution dans certains cas ? Quid de la communion fraternelle ?

Un couple de missionnaires nous rendit ce témoignage : Alors qu’ils souffraient d’épuisement et demandaient un temps de repos spirituel après des années difficiles sur leur champ de travail, ils se virent répondre par leurs dirigeants : “Vous êtes des exemples, vous n’avez pas le droit d’être en souffrance, ni d’avoir des problèmes”. Ils décidèrent de quitter cette organisation qui n’avait rien prévu pour prendre soin de leur personnel blessé au service, ils n’en valaient pas la peine !

Pourquoi de telles attitudes de la part du monde chrétien alors même que nous offrons de l’aide à toute personne en besoin, au travers des services de l’église ?

Aurions-nous tendance à privilégier les réalisations au détriment des individus, le faire à l’être, le paraitre à la réalité ? Serions-nous une armée qui combat sans hôpital de campagne pour ses propres soldats ? Croyons-nous que nier l’existence de ces souffrances les font disparaître ?

Pensons au coût humain que cela représente par année, aux familles en souffrance, et pas seulement celles de serviteurs, mais aussi des membres des assemblées qui en vivent les effets collatéraux ! Car comment imaginer qu’un ministère en crise, n’en fasse pas ressentir les effets, même involontairement, sur les brebis dont il a la charge ?

Je connais l’exemple, d’un pasteur qui, se sentant aux limites de ce qu’il pouvait donner à l’église dont il avait eu la charge pendant plusieurs années, décida d’utiliser la possibilité qui lui était offerte de prendre une année sabbatique. Il reprit un travail, mena la vie de tout croyant lambda, avec ses pressions et ses frustrations, rendit témoignage de sa foi chaque fois qu’il en avait l’occasion. Il prit soin de son couple et de ses enfants, et continua à se rendre incognito dans une assemblée pour s’asseoir dans les rangs et écouter la Parole de Dieu. Après une année de ressourcement, le Seigneur lui ouvrit une porte pour prendre en charge une petite assemblée d’une autre ville. Après avoir prié pour cette opportunité, il accepta et entra dans une nouvelle période extrêmement bénie de son service pendant laquelle il eut la joie de voir cette église quintupler en quelques années !

Souvenons-nous que nous sommes gestionnaires de l’appel Divin dans l’esprit de 2 Jean 8: “Prenez garde à vous-mêmes, afin que vous ne perdiez pas le fruit de votre travail, mais que vous receviez une pleine récompense”.

Alors, que faire pour ne pas gâcher, ni risquer de perdre ces ministères ? Quelles solutions ? Préparation aux ministères, prévention, accompagnement, résolutions de crise, année sabbatique, formation continue... Le débat est ouvert !



P.S.: Sur ce sujet, le Top Chrétien vous recommande de lire le TopBlog d'Éric Célérier intitulé : "Pasteurs, je vous aime !"

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

34 commentaires
  • louisette Il y a 2 années, 11 mois

    Gloire soit rendu à l'Eternel ! Il en était temps de se souvenir de ses hommes de Dieu qui souffrent en douce. Combien sont ils ceux qui ne veulent pas prendre un repos, une retraite ? Pour cause : parce qu'ils ont peur de se qui pourrait les arriver après. Combien de vieux serviteurs de Dieu souffrent en ce jours ? Combien de veuves de serviteurs comme témoigne le frère Elio sont en agnon ? Que le Seigneur continu de toucher des cœur à l'exemple du pasteur Dufour Éric. Soyez richement bénis chers papas spirituels et que Celui qui vous a appelé vous fortifie d'avantage dans cette noble mission.
  • ELIO Il y a 7 années, 6 mois

    Elle était femme de pasteur, veuve, âgée et vivant seule dans un petit deux-pièces à Paris. Sa bibliothèque, c’était le dessus d’un meuble, un coin du sol…c’était vraiment petit. Le jeune homme qui lui rendit visite, lors de son séjour dans cette ville –ayant eu son adresse par un pasteur résidant au-delà de la mer, et qui avait sans doute connu ce couple de serviteurs –la trouva vêtue d’une robe de chambre parsemée de trous. Une certaine tristesse l’envahit, parce que le constat était là : l’Eglise manquait à son devoir d’amour. Sa deuxième visite ‘’effaça les trous’’. Mais c’était la triste réalité : Combien de serviteurs n’ont pas, par dignité, par résignation, exprimé ouvertement leurs manques, leur souffrance devant la solitude ressentie ! Oui, des pasteurs se cachent encore pour mourir. Bienvenue donc à ce ministère, qui devrait exister au sein de chaque assemblée ne serait-ce que dans la confiance fraternelle, sachant que le Seigneur, dans son amour, est toujours prompt à écouter et relever ceux qui en ont besoin. N’est-il pas l’exemple à suivre et ne serons-nous pas jugés avec la même mesure de compassion que nous aurons manifestée ? Si nous devons aimer nos ennemis, supporter leur haine, à plus forte raison devons nous vraiment nous aimer malgré nos imperfections, nos faiblesses, mais avec la foi que toute épreuve nous montre le chemin de la sanctification.
    • christou Il y a 7 années, 6 mois

      Suis presque d'accord avec toi, faut aussi voir si ces Pasteurs ne se prennent pas pour des héros pour qui tous va bien ou lieu de s'ouvrir, je pense pour ma part qu'il serait mieux que les Chretiens les considérent aussi comme des faibles Humains qui ont aussi besoin t'aide sur tous les domaines de la vie. quand on regarde un peu il y en a ceux qui travaillent pour Dieu a plein temps mais en ksoirée dorment sans manger, n'arrivent pas a payer leur loyers, les enfants ont du mal a continuer l'ecole c'est horrible pour ma part la FAUTE revient alors aux deux parties COMMENT JE CONSIDERE MON PASTEUR ET MON PASTEUR PEUT IL S'EXPRIMER SANS ABUS???????????? Merci
  • celou0999 Il y a 7 années, 6 mois

    merci pour ce texte émouvant, je reçois "la pensée du jour" de TOP Chrétien et notamment d'Eric Célérier ainsi que d'autres et aussi le blog d'Eric. Merci pour votre générosité à accompagner les "brebis" que nous sommes pour Jésus Christ, notre Sauveur et notre Berger! Gloire à Dieu et soyez bénis célou
  • Msarah2013 Mamhamgaing Il y a 7 années, 6 mois

    Gloire à DIEU ! La bible ne nous demande-t-elle pas de faire part de tout nos biens à celui qui nous enseigne la Parole de DIEU ? ma priere c'est que DIEU circoncit nos coeurs , afin que nous mettions en pratique tout ce QU'IL nous demande de faire , que celà ne reste pas tout juste au niveau de notre intellect , mais que nous mettons entièrement en pratique afin d'etre benis par là .
  • Msarah2013 Mamhamgaing Il y a 7 années, 6 mois

    Gloire à DIEU ! La bible ne nous demande-t-elle pas de faire part de tout nos biens à celui qui nous enseigne la Parole de DIEU ? ma priere c'est que DIEU circoncit nos coeurs , afin que nous mettions en pratique tout ce QU'IL nous demande de faire , que celà ne reste pas tout juste au niveau de notre intellect , mais que nous mettons entièrement en pratique afin d'etre benis par là .
  • geogui Il y a 7 années, 6 mois

    Voilà un article sincère! Souvent ce sont les "serviteurs" de Dieu qui se mettent eux-mêmes, dans de telles situations: à force de laisser croire qu'ils sont invulnérables, ils aboutissent à des conséquences désastreuses, en raison de leur arrogance. N'insistons pas trop sur ceux là! Nous savons que le Serviteur de Dieu ,quel qu'il soit ,n'est pas un surhomme. Il est soumis aux mêmes difficultés,aux mêmes tentations que ses "brebis"...Il est appelé à la même vigilance qu'il conseille à ses ouailles.Ne prêche -t-il pas souvent que le "corps" de Christ est constitué de "membres" et que chacun est dépendant de l'autre? Comment pourrait-il s'y soustraire,sous prétexte qu'il est chargé de "diriger"? Au fond, à quelque place que l'on se situe, quel que soit le "grade" que l'on occupe, sachons nous assister mutuellement,comme nous le recommande la Parole de Dieu!
  • yonyon Il y a 7 années, 6 mois

    Je suis émue de lire cet article, lorsque j étais au fond du gouffre, je n ai pas trouver l aide dont j avais besoin au sein de l église . Triste . En fait comme JESUS nous sommes rejettes,j ai mis du temps a comprendre que seul Dieu peut permettre cette mise a l écart afin de s accrocher a lui seul ,le combat est long éprouvant , le résultat seul Dieu connait mais cela vaux la peine . Merci aujourd hui je comprends et vis la compassion dans le nom de JESUS .amen merci pour ce message
  • parade Il y a 8 années, 3 mois

    Oui, c"est vrai ce que tu as écrit Francka ,,j"ai bien aimé le Pasteur qui a pris une Année Sabbatique..C"était "la meilleure solution" à faire et il a été bénis..Amen..Alléluia! Plusieurs pasteurs devraient faire cela à mon avis !
  • marjojb Il y a 8 années, 10 mois

    Pour avoir vécu dernièrement un dilemme à ce niveau, je vous propose la réponse suivante. Étant membre d'une église, on voit tout le travail que fait le pasteur et si ce dernier chute ou fait une erreur, on a tellement de peine qu'on n'a pas la force d'intervenir. Je crois que tout homme de Dieu doit s'entourer d'amis capable de l'assoir et lui parler avec franchise. Nous devons nous arranger pour être redevables à quelqu'un. À la limite c'est un devoir d'être redevable de notre vie si nous voulons servir avec efficacité et ne pas laisser de brèche où l'ennemi pourrait nous faire tomber. Car on est tenté par nos propres convoitises. C'est vrai que j'ai eu de la peine et encore aujourd'hui j'espère une restauration de la situation. Je prie pour cet homme qui a eu un impact positif et qui est cher au cœur de Dieu. ça me fait réaliser que nous devons veiller sur les autres et sur nous-mêmes.
  • renemida Il y a 8 années, 10 mois

    pour une fois , on parle d'une manière sensée
  • Maisha Il y a 8 années, 10 mois

    J'apprécie cette pensée, elle nous interpelle sur des réalités que nous refusons parfois de voir, d'entendre ou de comprendre car trop dérangeantes pour " L'IMAGE" que nous nous faisons du serviteur, pasteur, évangéliste, diacre etc. D'autant plus que, souvent, on avance en épée ce verset "il faut que l'évêque soit IRREPROCHABLE..., qu'il gouverne bien sa propre maison" (1 Tim.3), alors "pourquoi aurait-il des problèmes?" pensons-nous, assis sur les bancs de l'église. Ma prière: "Aide-moi Seigneur à avoir ton coeur, tes oreilles pour accepter d'entendre les cris, qui bien malgré moi, me dérangent parfois."
    • Sharmion Il y a 9 années, 4 mois

      Tu sais, mon cher Christopher, Dieu t'a béni avec un coeur sensible, et par ton coeur sensible; tu me bénis aussi. Merci beaucoup. Love,
  • evangeliste1954 Il y a 8 années, 10 mois

    Si un cardiologue fait une attaque , à qui s'adresse t' il? Je pense que pour nous serviteur de DIEU il en est de même , sachant écouter nos frères dans le besoin et ne jetons pas la pierre .Une bonne parole redresse ,mieux vaut être à l'écoute de son frère que de le mépriser et son amour fera boomerang .Que DVB. Frère MARCEL
  • romeofoko Il y a 8 années, 10 mois

    servir Dieu est un privilège que Lui nous accorde. le contexte change avec le temps et les difficultés aussi . prendre conscience de ces réalités est une bonne chose, développer des stratégies pour les affronter est mieux et ceci dans la solidarité de corps. les anciens dans ce ministère peuvent faire beaucoup pour les plus jeunes et ainsi de suite. une plate forme universelle de counselling pourquoi pas ? "la sagesse d'un homme ne s’évalue t'elle pas au nombre de ses conseillers ?" soyez bénis pour cette entreprise au combien nécessaire pour le corps de Christ
  • chryss Il y a 8 années, 10 mois

    Merci frère de faire tomber les masques, je prie que toute organisation, cellule ou église ce comporte comme une famille, quand dans une famille le père passe par l'épreuve le reste de la famille ne change pas de père elle le soutient et il n'en perd pas pour autant son autorité, prions pour que nous ne soyons pas des consomateurs de l'église.
  • Strasbourgeoise Il y a 8 années, 11 mois

    Ce constat est triste. Heureusement que vous avez donné l'exemple d'un pasteur qui a su comment s'en sortir. Normalement Dieu dispose le corps de manière à ce que les membres prennent soin les uns des autres. Si nous ne sommes pas entourés des bonnes personnes peut-être devrions nous prier davantage pour connaître notre place au sein du corps; peut-être devons nous aussi renforcer notre relation personnelle avec le bon berger.C'est dans les moments de solitude finalement qu'il nous teste pour voir si nous l'aimons suffiisamment pour veiller une heure avec lui.Moi qui suis très seule j'ai remarqué une chose : lorsque je suis remplie de l'amour de Jésus, tout le monde m'apprécie et même les étrangers me parlent comme si nous avions gardé les cochons ensemble et je ne suis pas la seule à faire cette expérience.J'espère avoir bien participé au débat!
    • PrendstoutSeigneur Il y a 8 années, 11 mois

      Jésus était rempli d'amour et les religieux l'ont pourtant fait crucifier. Il y a une persécution au sein de l'église pour ceux qui veulent vivre dans la vérité car la vérité dérange. Le proverbe cité par Onésime n'est pas une promesse pour tous les cas de figure car on se demande alors pourquoi l'église fidèle est persécutée. Il faut se remettre en question quand on vit l'opposition c'est évident, mais il faut savoir aussi dénoncer les abus car ils existent, hélas...
    • Onesime Il y a 8 années, 11 mois

      Je vous propose, si vous le désirez, mon amitié, ne pouvant le faire par accès sur votre page. (J' en serai très heureux).
    • Onesime Il y a 8 années, 11 mois

      Ma Sœur vous avez participée au débat et je peux vous répondre, et je suis sûr que beaucoup vous répondraient par le verset : Proverbes 16. 7 :" Quand l' Éternel approuve les voies d'un homme, Il dispose favorablement à son égard meme ses ennemis." Pour les femmes c' est pareil, hein ?
  • PrendstoutSeigneur Il y a 8 années, 11 mois

    Vous savez, je ne suis pas pasteur ou femme de pasteur, mais j'ai connu, il y a une quinzaine d'années, une tentation forte de relation adultère, et quand j'ai demandé de l'aide auprès d'un couple exerçant alors un ministère dans l'église, je n'ai reçu que jugement, maltraitance et rejet. Si bien que désormais, je me garde bien de parler des difficultés auquelles je peux être confrontée. Lors d'une période de chomage et de problèmes de santé, j'ai ressenti, là encore, du jugement et de l'exclusion de la part des frères et soeurs dans l'église. J'ai aussi longtemps souffert de crises de boulimie, liées à beaucoup de souffrance intérieure et Dieu seul en était témoin. Par sa grâce, il m'a délivré mais je comprends les pasteurs qui se cachent... D'autant plus qu'on les met sur des piédestals, les contraignant à jouer un rôle, loin de l'authenticité en Christ. Cet article est fort. Puisse-t-il changer les mentalités!...
    • PrendstoutSeigneur Il y a 3 années, 7 mois

      J'ai écrit ce commentaire il y a bien des années... A l'époque, mon nom n'apparaissait pas. C'est d'ailleurs le cas pour la plupart des commentaires que j'ai pu faire. Je regrette de porter atteinte à la réputation de ce couple. D'autant plus que j'ai pardonné et que donc, c'est effacé, complètement. D'ailleurs, actuellement, il me semble plus sage de ne pas parler ainsi de sa vie privée sur un site, même chrétien. Peut-être qu'il serait bon de penser à ceux qui autrefois se sentaient protégés par un devoir de discrétion à leur égard... Ressortir les archives demande de la sagesse...
    • Onesime Il y a 8 années, 11 mois

      Oui c'est vrai, c'est comme je pense l'avoir évoqué, que le protocole (si je puis dire) institué par Jésus dans Matthieu 18.15-20 et qui est admirable, et que Monsieur Dufour cite dans sa prédication, n'est pas souvent pratiqué. C'est pourtant une règle de Dieu. Je pense que si on l'appliquait on éviterait sans doute des drames dans certains cas, déjà par le fait que cela donne, quoiqu'il arrive à l'intéressé, une chance de se repentir et de se reprendre. C' est un soin, en fait, car qui peut prétendre qu' il ne puisse tomber un jour ? Même pour un chrétien qui se tient près des Écritures ? Et puis (bien souligné dans la prédication du Pasteur, il y la prière : versets 19-20. Que Dieu vous bénisse.
  • Onesime Il y a 8 années, 11 mois

    Mon témoignage a fait oups alors je vais recommencer. Mon premier Pasteur qui m' a imposé les mains lorsque je suis venu à Christ était marié. Sa femme était prophétesse dans l'Église et je l' ai vue et entendu exercer des dons spirituels. Malheureusement, quelques temps après, elle est partie avec un membre de l' Assemblée (c' est comme ça) et mon Pasteur, que j'aimai beaucoup fut très malheureux. Hélas il fit une bêtise, oh ! pas quelque chose de très grave, disons qu'il se mit à regarder quelques films. Moi je ne le juge pas mais comme c'était un homme droit et honnête devant Dieu il prit la décision un jour d'avouer cela à l'Église en se repentant. Il fut hélas malheureusement très jugé. ( avec des conséquences). L' histoire pourrait s'avérer triste, mais Dieu est venu à son secours depuis et maintenant il est marié et heureux et même très honoré par ses pairs. Voilà ce que je voulais vous dire. Non, on n' a pas le droit de juger. Et c' est vrai que les Pasteurs " n' ont pas le droit d'avoir des problèmes " Oui, vous avez raison, la miséricorde et le protocole institué par Jésus dans l'Église sont rarement respectés au profit, finalement d' un lynchage.. quelquefois. C'est un homme courageux et honnête mais pendant un temps assez long il s' est retrouvé seul. Je peux vous le dire. Moi, je n' étais plus dans cette Église car j'habitais loin et me suis rapproché d' une autre. Votre message est bien. Que Dieu vous bénisse. Gérard.
    • PrendstoutSeigneur Il y a 8 années, 11 mois

      En réponse à la réponse à mon commentaire, je voudrais encore dire (!) que le cas que je présente n'est pas "d'être pris en flagrant délit d'adultère" mais de rechercher de l'aide lors d'une tentation... Et aussi que, si mes propos sont négatifs, je peux témoigner également de l'attention, la gentillesse et le soutien des deux couples pastoraux en place, ainsi que l'affection de beaucoup de chrétiens.
  • Onesime Il y a 8 années, 11 mois

    Monsieur Dufour, Cher ami, oui , les Pasteurs peuvent se cacher pour mourir et cela me fait mal quand je lis otre intitulé. Vraiment. Permettez-moi de vous relater le témoignage suivant / Mon premier Pasteur, celui qui m' a imposé les mains le jour où je me suis repenti était marié et m^me son épouse possédait le don de prophétie et je l'ai vue et entendu prophétiser. malheureusement, un peu plus tard, elle quitta son mari en partant avec un membre de l'assemblée. L'objet de mon témoignage n' est pas de la charger cela la regarde elle et Dieu, ma
    • borisbelair Il y a 8 années, 11 mois

      Un pasteur est il au dessus du lot parce qu il est pasteur.c est grave de pretentre qu un pasteur ne doit pas avoir de probleme.il faudrais relire la parole Dieu.je crois pas au chretien TTS. Prion pour nos pasteur .devant Dieu il n y a pas de petit et peche le malheur frappe souvent le juste l Eternel l en delivre toujour sept fois le juste tombe sept fois il se releve
    • Vincent Guillemoteau Équipier du Top Il y a 9 années, 4 mois

      Oui, Il est réellement fidèle ! A nous de le proclamer avec sagesse, hardiesse, persévérance, passion et amour ! Merci Orckidée !
  • baptisejean Il y a 8 années, 11 mois

    Je pense pour ma part que ce message est essentiel car le pasteur doit savoir qu'il est après tout une pesrsonne avant d'être appelé par Dieu. Il doit reconnaître aussi ses limites et chercher par la lumière de Dieu une solution idoine. Puisse ce message apporter à tous une meilleur compréhension sur les limites de l'Homme et la recherche d'un ressourcement.
  • biaime Il y a 8 années, 11 mois

    Bonjour. je pense qu'il ne s'agit pas seulement des pasteurs, mais de toute personne qui souffre dans une sassemblée. Nous sommes dans une société "facebook", avec une communication virtuelle. Dans cette situation, il n'y a pas de réelle ressenti de ce que l'autre vit. On ne voit plus les gens en face, on n'entent plus leur voix. Il ne reste que l'écrit, par lequel, tout ne passe pas. Nous sommes aussi dans une société (en tout cas en France), où ceux qui ne réussissent pas sont dénigrés. Cela se ressent dans le domaine sportif, Seuls les vainquers ont droit aux applaudissement. A partir de la deuxième place, les critiques commencent à pleuvoir. On a pas le droit de perdre, de pleurer. Tant de messages, de prédications, de livres, exaltent la réussite spirituelle. Ceux qui ont des échecs (ou des non exhaussements) ne sont pas dans le coup. On met toujours en avant des témoignages (des histoires) qui finissent avec un exhaussement. Il y en a peu qui témoignent d'echecs qui pourtant font aussi progresser dans la foi! La vie chrétienne normale est faite de souffrance, d'épreuves, ce n'est pas suffisement souligné.
  • Mamafleur Il y a 8 années, 11 mois

    Il est temps de changer la mentalité. Les serviteurs de Dieu sont des êtres humains, comme tous les êtres humains. Ils ont leurs besoins. On doit vraiment trouver de la solution à ce problème. Il est inacceptable qu'un pasteur à plein temps doive encore chercher d'autres ressources d'argent pour subvenir aux besoin de sa famille, ce qui est souvent le cas, malheureusement!
  • GINO13000 Il y a 8 années, 11 mois

    J'ai apprécié votre message! Je me permets de vous raconter brièvement mon histoire: j'ai subi en août 2010 une rupture( douloureuseement vécue). Je me suis confié à mes deux pasteurs en Octobre de cette année.Jamais depuis j'ai reçu une visite ni un coup de fil me disant :si vous avez besion de parler appelez-nous ou nous viendrons ou encore venez pour un entretien ((au moins!) également nous prierons ensemble.Rien depuis et nous sommes en Février 2012!J'ai passé le plus dur tout seul et avec l'aide du Seigneur.Et en plus nous nous cotoyons plusieurs fois par semaine . Pour ma part je n'en plus reparlé ,maintenant je me sens gèné d'avoir raconté ma vie!
  • Didier Lafon Il y a 8 années, 11 mois

    La parole de Dieu nous dit dans Jacques 5:16: "Confessez donc vos péchés les uns aux autres, et priez les uns pour les autres, afin que vous soyez guéris. La prière fervente du juste a une grande efficace." Mais il est dit aussi dans ce même Jacques au chapitre 4:11 "Frères, ne vous critiquez pas les uns les autres. Celui qui critique son frère ou qui se fait son juge critique la Loi et la juge. Mais si tu juges la Loi, tu n'es plus celui qui la met en pratique, tu t'en fais le juge.12 Or il n'y a qu'un seul législateur et juge, celui qui peut sauver et faire périr. Mais toi, pour qui te prends-tu, pour juger ton prochain ?" Nous devons soutenir nos leaders et les porter dans nos prières car leur fardeau est lourd à porter. Nous devons les aimer sans conditions, car ils sont comme nous, des hommes et des femmes faîtes de chair et de sang, et ils ont besoin de nos encouragements et non de jugements. Portons les dans nos prières chaque jours, encourageons les par nos paroles et nos actes, soutenons les afin qu'ils puissent continuer leurs ministères dans la joie. Nous ne connaissons pas leurs fardeaux, Dieu seul les connait et pourtant Lui ne les a jamais jugé, mais au contraire, Il a envoyé aussi pour eux comme pour nous son fils unique afin qu'ils soient sauvés. Grande est la moisson et bien petit est le nombre d'ouvriers pour cette moisson, alors soyons de tout coeur avec eux. Que Dieu renouvelle leurs forces, mais que nous soyons nous aussi présent avec eux à leur cotés.
  • Challard17 Il y a 8 années, 11 mois

    article très important! merci cher frère d'avoir soulever le problème de cette "chappe de plomb" qui réside sur certaines églises et ministères où parfois les églises font pire que dans le monde des "sans-Dieu(soit-disant)", j'ai vécu personnellement ceci en tant qu'ancien missionnaire..... oui balayons devant notre cour avant de vouloir faire de nouveaux convertis..... où sommes-nous devenus comme les pharisiens du temps de Jésus : "on avale des chameaux et on filtre des moustiques" ou on fait des "petits rabbis" pire que nous...... oui cette question est essentielle et ceux en charge des églises ont une grande responsabilité devant Dieu en la matière......
  • lerdami Il y a 8 années, 11 mois

    Salut Éric.Ton message est percutant pour qui sait le lire. Oui, les Pasteurs se cachent pour .....Je travaille actuellement sur un article similaire. Je t'enverrai le lien dès que fini. En souvenir de 'Pépé'. Michel
  • Krol Équipier du Top Il y a 8 années, 11 mois

    Hello Eric, j'ai beauccoup aimé ce texte qui est vraiment parlant et criant de vérité. C'est un vrai débat qui mérite d'être soulevé car cette réalité existe dans les églises. Que Dieu vous bénisse, Rachel et toi dans le ministère où il vous a placés. Carolle