Les pensées du leader

Les pensées du leader

Le nouveau cours Direction et Communication Jeunesse est passionnant et inspirant. La première partie, enseignée par le Pasteur Luc Dumont, est plus axée sur le leader et son développement que sur son groupe de jeunes. Dans ce cours, nous avons étudié que le leader est beaucoup plus important que ses programmes. Il est fondamental de devenir avant de construire. Descartes, le grand philosophe, évoquait l’un des principes fondamentaux de sa philosophie par l’expression « Je pense donc je suis ». Autrement dit, nous sommes parce que nous pensons.

La Bible dit  : « Au reste frères que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées » (Philippiens 4. 8)

L’un de nos besoins fondamentaux ou primaires est de nous nourrir. Je vous propose,  à partir de mes notes de cours et du livre de Charles Swindoll, Échec à la médiocrité*, 6 points pour répondre à la question suivante : De quoi nourrissons-nous nos pensées ?

  1. Ce que devraient contenir nos pensées
    La vérité, ce qui est honorable, la justice, la pureté, ce qui aimable et ce qui est digne de louange.
  2. Notre façon de penser est notre boussole
    « Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur; je le répète, réjouissez-vous. » (Philippiens 4. 4)
    Elle va déterminer ce que nous allons être. Réjouissez vous toujours, ne vous inquiétez de rien. Soyez joyeux et pensez en terme de possibilités.
  3. Nos pensées vont nous amener dans une nouvelle dimension.
    Il y a toujours de l’espoir
    « Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein » (Romains 8. 28)
    Nous avons la victoire
    « Que dirons-nous donc à l’égard de ces choses? Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? » (Romains 8. 31)
    Nous partons en vainqueur pour vaincre
    « Ne savez-vous pas que ceux qui courent dans le stade courent tous, mais qu’un seul remporte le prix? Courez de manière à le remporter » (1Co 9. 24)
    Nous sommes riches
    « Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ » (Phil 4. 19)
  4. Faisons attention à nos pensées
    « Toutefois, de même que le serpent séduisit Eve par sa ruse, je crains que vos pensées ne se corrompent et ne se détournent de la simplicité à l’égard de Christ » (2Co 11. 3)
    « Nous tous aussi, nous étions de leur nombre, et nous vivions autrefois selon les convoitises de notre chair, accomplissant les volontés de la chair et de nos pensées, et nous étions par nature des enfants de colère, comme les autres… » (Eph 2. 3)
  5. Changeons nos pensées
    « Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait » (Rm 12. 2)

    Voici quatre choses qui peuvent aider à un changement de pensées :

      • une action surnaturelle de Dieu
      • un remplacement du contenu
      • la dévotion quotidienne
      • l’action
  6. Osons rêver dans nos pensées
    « Jésus leur répondit: Je vous le dis en vérité, si vous aviez de la foi et que vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait à ce figuier, mais quand vous diriez à cette montagne: Ôte-toi de là et jette-toi dans la mer, cela se ferait » (Mt 21. 21).

Dans Échec à la médiocrité, nous pouvons lire cette phrase de Charles R.Swindoll : « Les informations que nous emmagasinons déterminent nos actions ». En fait, pour Swindoll, nous devenons ce que nous pensons.

Bien avant que la psychologie reconnaisse cette réalité, la Bible l’avait inscrite dans l’un de ses anciens rouleaux, même si la manière de l’exprimer était certes quelque peu différente.

« Car il est tel que sont les pensées dans son âme » (Proverbes 23.7)

Nous pouvons mieux comprendre pourquoi l’ennemi de nos âmes fait de l’esprit humain sa cible privilégiée. En affectant notre manière de penser, il peut maintenir notre vie à un niveau médiocre. Dès que le Seigneur pénètre à l’intérieur de notre forteresse et de nos raisonnements, il se trouve nez à nez avec des hauteurs.

« Nous renversons ….toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu » (2Co 10. 3).

Des hauteurs qui sont constituées des blocs mentaux que nous avons érigés contre les points de vue spirituels. Nous sommes tous enclins à retourner aux habitudes charnelles, lorsque nous sommes soumis à une forte pression, lorsque que nous sommes attaqués, éprouvés, persécutés, calomniés, critiqués ou maltraités. Nous avons alors tendance à nous appuyer sur ces hauteurs traditionnelles, ces pensées établies qui nous ont été transmises par nos parents, nos amis et nos collègues. De tels blocs mentaux sont naturels et humanistes jusqu’à leurs racines.

Alors, quel est le but ultime de Dieu ?

Il est écrit en toutes lettres, dans la deuxième lettre de Paul aux Corinthiens : « amener toute pensée captive » (2Co 10. 5). Quand il envahit nos hauteurs, son plan est de transformer nos vieilles pensées (celles qui ont entraînées notre défaite) en de nouvelles pensées qui nous encourageront. Il doit remodeler toute notre manière de penser. Il est constamment à l’œuvre dans ce domaine, car il sait qu’il est difficile de rompre avec les vieilles habitudes. Comprenez-vous, maintenant, pourquoi des réactions que vous avez eues pendant des dizaines d’années peuvent encore constituer des zones délicates ? Vous commencez enfin à discerner le pourquoi de vos luttes avec la convoitise, l’envie, l’orgueil, la jalousie, et le perfectionnisme extrême, quand ce n’est pas un esprit négatif et critique. Le plus important, c’est de saisir maintenant qu’il y a de l’espoir derrière ces formes de pensées aussi médiocres. L’offre que Dieu vous fait est phénoménale ! Souvenez-vous, il s’agit d’ « amener toute pensée captive à l’obéissance de Christ ».

« Si nous marchons dans la chair, nous ne combattons pas selon la chair. Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. Nous renversons les raisonnements et toute hauteur qui s’élève contre la connaissance de Dieu, et nous amenons toute pensée captive à l’obéissance de Christ » (2Co 10. 3-5)

Il est vrai que nous vivons dans le monde, mais nous ne vivons pas pour des raisons mondaines. Les armes que nous utilisons dans notre combat ne sont pas celles du monde. Ce sont les armes puissantes de Dieu, et nous les utilisons pour détruire des forteresses. Nous détruisons les faux arguments, nous abattons tous les fiers obstacles qui se dressent devant la connaissance de Dieu ; nous faisons prisonnière toute pensée et nous la rendons obéissante à Christ.

Cette réflexion sur le thème de la pensée me rappelle un chant dont les paroles illustrent assez bien les propos partagés.

Merveilleux, merveilleux Jésus
Je veux être comme toi
Merveilleux, merveilleux Jésus
Être en tout semblable à toi

Que mes pensées soient les tiennes
Que mes désirs soient les tiens
Sois en le maître, de tout mon être
Et que tu sois vu en moi.

Que Dieu vous bénisse !

Laurent Waghon

*Swindoll, Charles R. Échec à la médiocrité. Deerfield, Floride : Éditions Vida, 1990.


Laurent Waghon est en première année dans le programme baccalauréat en théologie avec spécialité Jeunesse. Avec Damaris, son épouse et leurs quatre enfants, ils sont installés sur la rive sud de montréal. Il est aussi impliqué auprès des jeunes à l'Église Nouvelle Vie de Longueuil.

1 commentaire
  • NSSP12 Il y a 3 années, 6 mois

    Oui Père, aide-moi à être comme toi, à être en tout semblable à toi, Seigneur que mes pensées soient renouvelées , que mes désirs soient les tiens et sois en le maître, que tu sois vu en moi et que tout mon être te glorifie Seigneur. Amen. Merci Pasteur Laurent pour ces conseils. Soyez béni.