Les voies du Seigneur ...

Les voies du Seigneur ...

« Les voies du Seigneur sont impénétrables ! »

Qui ne connaît pas cette expression ? Beaucoup s’en souviennent d’ailleurs plus comme une expression populaire que comme un verset biblique ! La plupart du temps, les incrédules l’utilisent pour exprimer un fatalisme face aux événements de la vie : autrement dit le destin. Et comme il n’est pas donné à ces gens de saisir la pensée profonde et la sagesse infiniment variée de Dieu, ils finissent bien souvent par galvauder ce passage biblique en le tournant en dérision.

Pourtant, contrairement à ce qu’une approche purement littérale de cette expression peut laisser suggérer, les versets 17 du Psaume 139 et 33 de Romains 11, replacés dans leur contexte, nous montrent que la pensée de Dieu se révèle. Dans le premier passage, c’est en réalisant l’omniscience de Dieu, qui sait tout et qui voit tout sur lui, jusque dans l’intimité et les moindres détails, de sa conception à sa formation dans les profondeurs des entrailles de sa mère, que le psalmiste s’émerveillera en ces termes : « Que tes pensées, ô Dieu, me semblent impénétrables !» De même, dans le second passage, ayant reçu la révélation du plan du Salut grandiose de Dieu par Jésus-Christ pour les nations, grâce à l’endurcissement seulement temporaire de Israël, Paul s’exclamera en ces termes : « O profondeur de la richesse, de la sagesse et de la science de Dieu ! Que ses jugements sont insondables, et ses voies incompréhensibles ! »

Si donc ces exclamations interviennent après de telles révélations, comment exprimeraient-elles alors l’idée d’un mystique divin inaccessible à l’esprit de l’homme ? Non ! C’est ici une contemplation de ces hommes réalisant et confessant l’infinie grandeur et sagesse des voies de Dieu, au-delà de tout ce qui leur a été révélé et donné de comprendre. Certes, « Personne ne connaît les choses de Dieu si ce n’est l’Esprit de Dieu qui sonde tout, même les profondeurs de Dieu », Paul écrivait-il aux Corinthiens concernant les vérités spirituelles. Toutefois, poursuit-il en affirmant que dans sa grâce, Dieu nous a révélé ces choses par son Esprit ! N’est-il pas écrit par ailleurs : « (…) voici celui qui a formé les montagnes et créé le vent, et qui fait connaître à l’homme ses pensées » ? Assurément, Dieu a de tout temps voulu se révéler à l’homme, et avec lui ses desseins.

A chacun donc, de cultiver une relation personnelle avec Dieu en Jésus-Christ, par le Saint-Esprit, afin d’être en mesure de discerner les temps et les circonstances, de comprendre que Dieu parle tantôt d’une manière tantôt d’une autre, et d'être prompt à agir selon sa volonté.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires
  • Francois MAUGIS Il y a 5 mois, 2 semaines

    1612 24 octobre 2020. Les voies du Seigneur sont-elles impénétrables ? Dieu a t’il créé l’homme à son image ou, est-ce l’inverse ? Car enfin, cet être hybride, mi-homme mi- bête, doté d’un pouvoir d’abstraction hors du commun, cette intelligence à mi-chemin entre instinct et réflexion, tout cela touche à l’extraordinaire, le top du top, le summum de la puissance. Il y a là quelque chose proche de ce que nous entendons par « divin ». Ce qui est ahurissant, c’est qu’on est tellement fort que l’on n’a même pas peur de se perdre en exégèse. Tout se passe comme si la puissance s’amusait de sa propre puissance et se baladais sur les chemins tortueux du mensonge, aussi bien que sur celui, beaucoup plus droit, de la vérité. Tout cela s’explique pourtant parfaitement. À quoi rêve-t-on lorsque l’on possède tout ? Alors, si vous le voulez bien, allons droit au but. Nous le savons tous, la question fondamentale c’est : d’où venons-nous, où allons-nous, à quoi servons-nous, quelle est notre utilité, notre destin, aussi bien individuel que collectif, etc. ? Et, à ces questions, il n’y a pas de réponse. C’est la raison pour laquelle, cet être intellectuellement surpuissant et donc, ne supportant ni la contradiction ni le mystère, s’est amusé à créer Dieu, une façon comme une autre de mentir (il adore ça) et, finalement, de satisfaire son incommensurable orgueil. Et, voilà la faille, l’irrémédiable défaut de la cuirasse qui, probablement, le conduira en enfer alors qu’il était destiné au paradis. Car enfin, nous, ce petit détail de l’histoire qui se perd dans les deux infinis, quelle importance ? Et, si nous nous contentions d’admirer le paysage, au lieu de chercher désespérément le metteur en scène ? Le mystère de la vie ? Quel mystère ? On est précisément en train de lever une partie du voile. Il y aurait un continuum entre la matière que nous qualifions d’inerte (mais que faisons-nous de ces électrons qui tournent comme des fous autour du noyau, et je ne vous parle pas du reste : bosons, quarks, neutrinos et autres leptons) et la matière vivante ? Et oui, on a beau être très intelligent, il y a dans la nature des choses qui nous dépassent. N’est-ce pas sublime de savoir que nous baignons, tout simplement, dans l’infini vibratoire de l’univers ? Comme son nom l’indique, nous n’avons pas fini d’en faire le tour et, c’est très bien ainsi. Calme-toi, petit homme. François-Michel MAUGIS http://www.assee.fr xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx Publié par Témoignages le 26 octobre 2020 : https://www.temoignages.re/chroniques/di-sak-na-pou-di/les-voies-du-seigneur-sont-elles-impenetrables,99583 1612 24 octobre 2020. Les voies du Seigneur sont-elles impénétrables ? Dieu a t’il créé l’homme à son image ou, est-ce l’inverse ? Car enfin, cet être hybride, mi-homme mi- bête, doté d’un pouvoir d’abstraction hors du commun, cette intelligence à mi-chemin entre instinct et réflexion, tout cela touche à l’extraordinaire, le top du top, le summum de la puissance. Il y a là quelque chose proche de ce que nous entendons par « divin ». Ce qui est ahurissant, c’est qu’on est tellement fort que l’on n’a même pas peur de se perdre en exégèse. Tout se passe comme si la puissance s’amusait de sa propre puissance et se baladais sur les chemins tortueux du mensonge, aussi bien que sur celui, beaucoup plus droit, de la vérité. Tout cela s’explique pourtant parfaitement. À quoi rêve-t-on lorsque l’on possède tout ? Alors, si vous le voulez bien, allons droit au but. Nous le savons tous, la question fondamentale c’est : d’où venons-nous, où allons-nous, à quoi servons-nous, quelle est notre utilité, notre destin, aussi bien individuel que collectif, etc. ? Et, à ces questions, il n’y a pas de réponse. C’est la raison pour laquelle, cet être intellectuellement surpuissant et donc, ne supportant ni la contradiction ni le mystère, s’est amusé à créer Dieu, une façon comme une autre de mentir (il adore ça) et, finalement, de satisfaire son incommensurable orgueil. Et, voilà la faille, l’irrémédiable défaut de la cuirasse qui, probablement, le conduira en enfer alors qu’il était destiné au paradis. Car enfin, nous, ce petit détail de l’histoire qui se perd dans les deux infinis, quelle importance ? Et, si nous nous contentions d’admirer le paysage, au lieu de chercher désespérément le metteur en scène ? Le mystère de la vie ? Quel mystère ? On est précisément en train de lever une partie du voile. Il y aurait un continuum entre la matière que nous qualifions d’inerte (mais que faisons-nous de ces électrons qui tournent comme des fous autour du noyau, et je ne vous parle pas du reste : bosons, quarks, neutrinos et autres leptons) et la matière vivante ? Et oui, on a beau être très intelligent, il y a dans la nature des choses qui nous dépassent. N’est-ce pas sublime de savoir que nous baignons, tout simplement, dans l’infini vibratoire de l’univers ? Comme son nom l’indique, nous n’avons pas fini d’en faire le tour et, c’est très bien ainsi. Calme-toi, petit homme. François-Michel MAUGIS http://www.assee.fr xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx Publié par Témoignages le 26 octobre 2020 : https://www.temoignages.re/chroniques/di-sak-na-pou-di/les-voies-du-seigneur-sont-elles-impenetrables,99583
  • GhislainBondenga Il y a 2 années, 7 mois

    JEAN 14: 4 Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin. 5Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin? 6 Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. 7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l'avez vu. HEBREUX 10 19 Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire, 20 par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair. AMEN
  • Djaab Il y a 3 années, 5 mois

    Seigneur Jésus, je te béni encore pour mon frère qui me rappelle dans cette réflexion. Merci pour tes voies que mes parents m'ont indiqués, et que ta Parole seule demeure.
  • Afficher tous les 7 commentaires