L’impact du nom dans la vie d'une personne

L’impact du nom dans la vie d'une personne

Nous connaissons tous quelqu’un qui porte un prénom, nom, ou surnom très peu ordinaire : Mawa (tristesse), Poil de carotte, Janvier, Violette,… La difficulté s’accroît lorsqu’il s’agit du nom de famille sensé se perpétuer sur plusieurs génération (Mr ou Mme FENEANT, GAZON, TOMATE…).

Depuis toujours, des raisons diverses motivent le choix du prénom d’un enfant : sonorité, tonalité agréable, prénom à la mode, souvenir d’un proche décédé,…Est-ce aussi anodin de nommer quelqu’un, en occurrence un enfant ?

Lorsqu’on sonde la Bible, on constate qu’il y a un lien étroit et dynamique entre la personne et son nom. Dieu lui-même a pris soin de nommer certains enfants comme Jésus (Sauveur), Jean le baptiseur (bien aimé), Isaac (il a ri)… Par ailleurs, il changea le nom de certains adultes : Simon (petit roseau fragile) en Pierre, Abram (père imminent dit de façon ironique) en Abraham (père d’une multitude), Jacob en Israël,…

Dans la pensée Biblique, nommer est l’œuvre de la providence, qui détermine le cours de la vie d’un individu ou d’une chose (Adam donna un nom spécifique aux créatures : Gen 2,19).
Quelqu’un a dit : " le nom est l’expression d’une parole divine capable de modeler la personne en un être dont la vie exprimera l’intention de cette parole ". Rachel, au paroxysme de la souffrance nomma son fils : BEN-ONI (fils de ma douleur), mais Jacob son père l’appela BENJAMIN (fils de bon augure) Gen 35,18.

Si la conception du nom est souvent considérée comme une simple étiquette de différenciation des personnes, celle de la Bible est tout autre. Car il existe un lien entre le nom et l’œuvre de la parole qui réalise ce que le nom déclare. Voyons de près quelques exemples :
Moïse (sauvé des eaux) : prendra la victoire sur la mer rouge à 80ans pour sauver Israël de la main des égyptiens ; Samuel (Dieu a donné/exaucé/répondu) aura une vie victorieuse de prière ; Daniel (Dieu est mon juge), son intégrité, et sa droiture dérangeront la conscience de plusieurs générations de roi de Babylone, Nabal(insensé) mourra en insensé (1Sam 25,25)…

" La mort et la vie sont au pouvoir de la langue: vous aurez à vous rassasier des fruits que votre langue aura produits " Proverbes 18,21

Nommer quelqu’un ou une chose est le plus grand des actes prophétiques, cela implique une responsabilité de la plus haute importance.

Parents et futurs parents, perpétuons la vie, le projet et la volonté de Dieu dans les paroles que nous confessons journellement, au travers de noms de nos enfants…


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

34 commentaires