Ma conversion

Ma conversion

L'évangéliste Billy Graham raconte ainsi sa propre conversion : «J'avais seize ans quand un ami m'invita à aller écouter un prédicateur qui était un champion sportif. Cet argument me décida, mais, prudent, je m'assis au fond de la salle. J'étais curieux de l'entendre car j'avais toujours cru que la religion était pour les faibles, les vieillards et les jeunes filles sentimentales, mais pas pour un champion de base-ball.

Au milieu du message, je crus qu'il me montrait du doigt : «Jeune homme, disait-il, tu es un pécheur». Essayant de me cacher derrière le large dos de l'auditeur assis devant moi, je pensais : «Je ne suis pas plus mauvais qu'un autre», mais le prédicateur citait la Parole de Dieu : «Tous ont péché et n'atteignent pas à la gloire de Dieu» (Romains 3. 23). Quand l'évangéliste demanda à ceux qui voulaient venir à Christ de s'avancer, je me précipitai dehors et courus chez moi.

Je n'oublierai jamais la lutte qui suivit. Le lendemain je retournai à la réunion suivante. Cette fois je me mis devant. Le prédicateur se leva et dit : «Dieu met en évidence son amour à lui envers nous en ceci : lorsque nous étions encore pécheurs, Christ est mort pour nous» (Romains 5. 8). Je pensai : «Je suis un pécheur, Dieu m'aime». Quand l'évangéliste demanda à ses auditeurs de s'avancer, je fus un des premiers. Je serrai la main du prédicateur et je donnai mon cœur à Jésus. La joie, la paix, la certitude du salut remplirent mon cœur et ne m'ont jamais quitté».



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire