« Mais qui m’a fait pousser ces cactus ?! »

« Mais qui m’a fait pousser ces cactus ?! »
« Il couvre les cieux de nuages, Il prépare la pluie pour la terre. Il fait germer l`herbe sur les montagnes. » Psaumes 147/8

Wouah ! Presque un record ?… Nous avons établi un record : 2500 m² de cactus en Haute-Normandie, chez un particulier, en bord de Seine ! Mais ceci n’est qu’une plaisanterie entre conjoints…
Plus sérieusement, voici l’histoire de l’engazonnement de notre terrain ; l’histoire de bonnes semences jetées en bonne terre :

Le cultivateur est arrivé…armé de son outillage de ‘pro’. Son savoir et son expérience nous avaient séduits. (Ainsi que ses tarifs !)
Prestement les ‘encombrants’ et les gravats de toute sorte ne furent que quelques bouchées pour les mâchoires mécaniques. Cassées les veilles dalles béton, nous avions même décidé de détruire une vieille annexe (en dur) et sa charpente bringuebalante pour faire place nette !
Puis vint le travail de la terre…Désherbée, labourée, ameublie, aplanie, ‘dépierrée’, (pas assez à notre goût). Elle est hersée, ensemencée puis de nouveau hersée et encore ensemencée. Enfin le sol fut roulé ! Un véritable travail de professionnel. Et cette semence…ne vient-elle pas d’une coopérative agricole ?
La semence c’est la graine que l'on sème en terre pour la reproduction de la plante.
Notre brave homme n’a pas compté son ensemencement et la dose fut abondamment dispersée.
- Avait-il lu Émile Zola ?
« Il jetait la bonne semence sans compter, dans ces jeunes cervelles, en se disant qu'il serait récompensé de sa fatigue, si un seul grain, sur cent, germait et fructifiait. »
(La Vérité),
- Ou, connaissait-il Matthieu 13/4 ? :
« Un semeur sortit pour semer. Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent. »

Il est vrai que nos amis oiseaux ont fait un vrai festin…C’est la loi de la Nature !
« Regardez les oiseaux du ciel: ils ne sèment ni ne moissonnent et ils n'amassent rien dans des greniers et votre Père céleste les nourrit. » Matthieu 6/26.

Ainsi toutes les conditions pour un ‘green’ normand (presque anglais) sont réunies :
Un terrain correctement préparé, de bons germes, une époque choisie dans la saison des semailles et un soleil resplendissant ! Et pas de ‘semence de discorde’ pendant l’ouvrage !
Les oiseaux ont festoyé… (Mais peu importe) et le soleil a brillé…le soleil a chauffé…chauffé…et l’herbe n’a point poussé ! Mais alors, ‘point’ poussé du tout !
Miracle de la nature, pourtant non semés, ils ont poussé à toute allure ces magnifiques chardons ! Eh oui, si comme énoncé en prélude la terre eut érigé des cactus, nous serions dans le livre des records. Mais non, que des chardons !
Oh, nous n’avons rien contre les chardons…sinon qu’ils poussent très vite, qu’ils sont coriaces à la coupe et sont vraiment incapables, les pauvres, de faire le beau gazon désiré.

Mais pourquoi donc le gazon n’est-il pas venu ?
« Je vous enverrai des pluies en leur saison, la terre donnera ses produits. » Lévitique 26/4
Le gazon n’a pas levé car la pluie n’est pas tombée !
« En arrosant les sillons de la terre, en aplanissant ses mottes, Tu la détrempes par des pluies, Tu bénis son germe. » Psaumes 65/11 
Et lorsque les cieux refusent même la rosée, la terre refuse ses produits. (ref Aggée 1/10) «Aucune herbe des champs ne germait encore: car l'Éternel Dieu n'avait pas fait pleuvoir sur la terre. » Genèse 2/5
Nous avions tout prévu, vraiment tout. Dans le Nord de la France, la période de semis du gazon se situe aux alentours du mois d’Avril. Mais ce mois fut un mois de sécheresse…nous ne l’avions pas prévu ! Et ’’En Mai fais ce qu’il te plait’’ : Le soleil a jugé bon de venir et de rester ; la pluie a jugé bon de s’abstenir et de ne pas venir… Adieu gazon, bonjour chardons…

Toutefois nous ne sommes pas là pour parler de nos soucis domestiques mais ne nous rappellent-ils pas un peu la parabole du semeur ? (Matthieu 13/4 à 23) 

Permettez-moi, dans cet esprit, d’en extrapoler une allégorie de bon aloi.

- Mon terrain ne peut-il pas représenter le Monde ? Bien sûr pas géographiquement mais le monde Humain.
- Le bon laboureur serait Jésus.
- La semence est la Parole de Dieu.
- Les instruments du travail de la terre (socle, herse…) sont les pasteurs et évangélistes.
- Le soleil est le Saint Esprit.
- La sécheresse est peut- être mon manque de foi, mon indifférence, mon incrédulité… ?
- La pluie bienfaisante (ou la rosée) est indispensable ! Serait-elle nous les Chrétiens ?
Puisse-t-elle être, cette pluie, mon amour pour le prochain, la compassion et la miséricorde. Être mon témoignage, faits et gestes, dires. Ce qui fait germer les graines…

La pluie est venue
, pas trop forte, sans orage. Elle a fait son œuvre et Mr Gazon a pointé le bon de son nez. Et mon terrain devient une verte prairie oû il fait bon se reposer ?
Que nenni !
Se côtoient chardons et gazon : Il est trop tôt pour traiter le gazon…Il est trop tard pour traiter les chardons. Il faut les arracher ! Ah, non pas possible : « Les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l`arracher? Non, dit-il, de peur qu`en arrachant l`ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé. » Matthieu 13/28-29
Il faut attendre, patiemment…couper les chardons au moment de la tonte du gazon…

Voulons-nous être la pluie bénéfique, charitable, généreuse qui agit en son temps et en son heure ? Celle qui est vêtue de sagesse et d’à propos. La pluie qui apporte la fraîcheur comme une douce rosée, propice à l’éclosion d’une verte vallée…

« Lorsqu'une terre est abreuvée par la pluie qui tombe souvent sur elle et qu'elle produit une herbe utile à ceux pour qui elle est cultivée, elle participe à la bénédiction de Dieu. » Hébreux 6/7. Le gazon qui recouvre la terre ne peut-il pas être fertilisé par l’Eglise qui devrait paître et protéger le monde ? Il y a encore beaucoup trop de chardons.
« Semez selon la justice, moissonnez selon la miséricorde, Défrichez-vous un champ nouveau! Il est temps de chercher l'Éternel, Jusqu'à ce qu'il vienne, et répande pour vous la justice. » Osée 10/12

Mais puisque nous comparons le Chrétien à la pluie qui fait germer les semences, est-il inutile de dire que les pluies d’orages (trop violentes ou trop insistantes) ne sont pas vraiment bénéfiques ! ?

Oui, dans le désert les fleurs croissent aussi sans pluie et comme dans notre métaphore, Dieu, peut se passer de l’Homme ! Certes, Il peut le faire, mais Marc 16/15 dit : « Puis il leur dit: Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création ».  C’est ainsi que nous l`a ordonné le Seigneur: «Je t'ai établi pour être la lumière des nations, pour porter le salut jusqu'aux extrémités de la terre. » Actes 13/47.

Certains déserts ne connaissent que très peu, ou pas du tout de pluie…Si nous n’allons pas jusqu’aux extrémités de la terre, la prière du juste peut y aller ou, peut-être comme dans Marc 13/27 : Dieu enverra ses Anges. (Qu’en pensez-vous ?)

Bientôt sur notre gazon il y aura des rires et des chants de petits enfants (et adultes) sans le tracas de ces malencontreux chardons. Des brins de gazon, nombreux comme le sable des plages…
Irons-nous jusqu’à dire que le chardon représente la mauvaise action…Et que sur un magnifique ‘green’ un seul chardon fait bien désordre ! ?


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

3 commentaires