Le bonheur et la grâce

Sommaire
Le bonheur et la grâce

Bonjour Mon ami(e),

“Le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie.” (Psaumes 23.6).

Qui ne veut pas être heureux ? La quête du bonheur est une préoccupation humaine légitime. Tout être humain aspire au bonheur. Cependant, tous les hommes n’ont pas les mêmes critères pour évaluer le bonheur, et chacun cherche le bonheur dans des voies différentes.

Le psalmiste s’interroge ainsi : “Qui nous fera voir le bonheur ?” (Psaumes 4.6). Certains cherchent le bonheur dans la réussite matérielle, dans le succès, dans les plaisirs, d’autres dans l’ascétisme, la contemplation, l’altruisme. Ici, nous avons une réponse à la question du psalmiste : Le bonheur est lié à la grâce. Là où agit la grâce, là où opère la grâce, le bonheur est présent.

Un jour on demandait au célèbre compositeur Haydn, pourquoi ses chants religieux étaient si gais. Il répondit : “Je ne saurai faire autrement. Lorsque je pense à Dieu, et à sa grâce offerte en Christ, mon âme est remplie d’une telle joie, que les notes sautent et dansent sous ma plume. J’éprouve un tel bonheur à cause de la grâce divine que je ne vois pas comment je pourrai ne pas être heureux quand j’écris ces chants.”

Le bonheur que nous apporte la grâce de Dieu est illustré dans les trois paraboles du chapitre 15 de l’évangile de Luc : La brebis perdue et retrouvée, la drachme perdue et retrouvée et le fils prodigue revenant vers le Père. Là où la grâce opère, il y a de la joie. Dans cette dernière parabole, la grâce du père, envers son fils prodigue repentant, va mettre la maison en fête. Le seul qui ne se réjouit pas, c’est le frère aîné enfermé dans une vision légaliste. Là où la grâce est accueillie, il y a du bonheur ; là où le légalisme rejette la grâce, il y a tristesse et accusations culpabilisantes.

Connaissez-vous ce chant qui dit : “Si tu veux le bonheur, le vrai bonheur, laisse entrer Jésus dans ton cœur. Tes péchés il efface, et te fera la grâce de transformer ton être entier pour régner sur ton cœur...” Oui, là où la grâce du Seigneur se répand, la joie du salut est présente. D’une manière générale, les croyants légalistes ne sont pas épanouis, mais ceux qui vivent dans la grâce sont heureux.

Ma Prière pour ce jour :
Seigneur, merci pour la grâce que tu m’accordes en Jésus ; en elle je puise ce bonheur ineffable. Amen !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire