Et si vous faisiez avec le peu que vous avez ? 😉😊😎

Et si vous faisiez avec le peu que vous avez ? 😉😊😎

Peu de temps

La journée s’annonçait franchement mal. Cassandre avait toussé la nuit đŸ˜šđŸ˜©, elle avait dormi avec nous. Je m’attendais à ce que les filles fassent la grasse matinée car elles n’avaient pas école, jour de congé comme ils appellent cela ici, au Canada. Une journée où les professeurs sont en formation et les élèves sont à la maison.

Eh ben non ! Les jumelles étaient debout à 7 h 00 alors que d’ordinaire, je dois les tirer du lit pour les préparer pour l’école. Ce qui a eu raison de ma bonne humeur, évidemment ! Comme un malheur n’arrive jamais seul, Abigaëlle était d’une humeur massacrante, après s’être chamaillée avec sa jumelle. Elle est restée toute la matinée avec moi et selon ses désirs, je lui ai montré les rudiments des montages vidéos. Je pensais qu’elle serait ravie et que je pourrais commencer à bosser à 11 h du matin, s’il vous plaît. Eh ben non ! đŸ˜©

Salves de larmes ! Colère. Incompréhension contre... moi ! Après le repas et après des explications (à maintes reprises, je précise), j’ai mis les filles devant la télévision, mais ma motivation m’avait, elle, désertée. 

Il me restait trop peu de temps, plus assez d’énergie pour rédiger trois chapitres pour boucler le livret d’octobre (Un café, un verset) à deux jours de sa sortie. Que faire ?

Quand c’est ainsi, je plonge tête baissée dans quelque chose de créatif.

Si je ne peux rien faire comme prévu, alors, j’improvise ! Je décide de créer avec le peu de temps à ma disposition.

Peu d’argent

J’ai déménagé à l’autre bout de la terre, au Canada, cela est très coûteux. Je me suis rappelée cette parabole du petit garçon avec les pains et les poissons.

« Il prit les cinq pains et les deux poissons et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains, et les donna aux disciples, afin qu'ils les distribuassent à la foule. Il partagea aussi les deux poissons entre tous. » 
Marc 6.41

Jésus n’a pas regardé au peu, il a fait avec le peu, les deux poissons et les cinq pains pour nourrir une foule.

À mon tour de faire de même ! J’ai avisé du regard le grand carton qui me restait de l’emménagement. Je n’avais plus d’économies pour acheter un tableau, je l’avais mis de côté pour en créer un. J’allais avec mon peu me faire un "vision board" digne de ce nom ! (un tableau de ma vision de vie).

Ainsi, je pouvais coller des Post-It avec mes citations favorites, mes cartes postales des endroits visités, une énorme feuille ramassée lors de mes balades à Paris, des pages déchirées d’une Bible élimée, la première page de mon roman La Précieuse Ordinaire. Tout ce qui était symbolique pour moi. La page du premier roman lu et adoré offert par ma mère Au bonheur des dames, de Zola, figurait sur mon vision board, à côté de mes versets et autres mots.

Ma chambre serait envahie de mots pour me rappeler que je suis une auteure et que je n’ai pas à en rougir.

Voilà, j’avais pris l’heure restante et je l’avais mise à profit pour avoir sous mes yeux en permanence Sa Parole. Une façon de me motiver dans les moments durs.

Un peu en désordre

Comme je le dis souvent, être créatif ne signifie pas que vous devez connaître tous les détails de ce que vous allez faire.

Ni même que tout doit être parfait. Loin de là. C’est souvent messy, crazy beautiful (en désordre, d’une beauté folle), et ce qui compte c’est que ça vous ressemble. Que ça ait du sens pour vous. Que ça puisse vous montrer dans quelle direction vous devez aller.

Parfois, il faut juste s’abandonner đŸ˜‰đŸ˜Šdans l’instant présent et créer à partir de ce que l’on est, à partir de ce que l’on vit avec le peu de moyens et le peu de temps qu’on a. Juste faites-le et vous vous sentirez un peu plus libre et plus apaisé.

Ce fut mon cas. J’espère que ce sera aussi le votre.

Amicalement au fil des mots,  

Si vous souhaitez recevoir d’autres dévotions, sachez qu’elles sont disponibles dans le livret d’octobre via ce lien  

Vous avez aimĂ© ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com

Tout chez Bérénice Flocon n'était que désert et montagne. Sa vie, elle l'avait passée seule, entourée de sa montagne d'ouvrages dans la bibliothèque où elle travaillait : La Cabane aux livres. Elle avait pour seuls compagnons, ses romans. L'amour, elle en rêvait à travers les mots. Un matin de novembre, alors que Bérénice se trouvait dans son grenier, elle tomba sur un carnet vert sapin. Un carnet qui bousculera le cours de son existence. Mais qui se dissimule derrière le mystérieux, amoureux, L.C, auteur du carnet ? "J'ai gravi la montagne et touché le ciel" est une comédie romantique dans laquelle on retrouve les saveurs de l'hiver : chocolat chaud, feu de cheminée, plaid duveteux. Mais surtout un roman qui amène le lecteur à se libérer des préjugés et à toucher le ciel. Procurez-le vous ici.

2 commentaires