Sur la haute montagne

Sur la haute montagne

À l’écart sur la montagne

Vous arrive-t-il d’avoir des moments où vous sentez que Jésus lui-même vous conduit à l’écart sur une haute montagne ? Peut-être pas physiquement, mais spirituellement, Dieu semble vous mettre à part, en retraite ? 

Moi oui. Il y a des périodes de la vie où je me suis retrouvée isolée des autres, pas volontairement, mais je voyais que mon père me conduisait à l’écart.

« Six jours après, Jésus prit avec lui Pierre, Jacques, et Jean, son frère, et il les conduisit à l'écart sur une haute montagne. Il fut transfiguré devant eux ; son visage resplendit comme le soleil, et ses vêtements devinrent blancs comme la lumière. Et voici, Moïse et Elie leur apparurent, s'entretenant avec lui. Pierre, prenant la parole, dit à Jésus : Seigneur, il est bon que nous soyons ici ; si tu le veux, je dresserai ici trois tentes, une pour toi, une pour Moïse, et une pour Elie. Comme il parlait encore, une nuée lumineuse les couvrit.” Matthieu 17.1-6

La montagne est symbole de communion avec notre créateur, comme si le Seigneur nous voulait rien que pour lui. 

Imaginez une mélodie céleste. S’il le faut, je vous invite à en écouter plusieurs. Imaginez que Dieu désire danser avec vous, vous prendre contre lui et chuchoter à votre oreille des paroles d’amour et de réconfort. C’est la haute montagne ! 

Dans ce genre d’endroit, là, dans cette intimité, vous pouvez voir le cœur de Dieu se révéler pour vous. Jésus s’est transfiguré devant les disciples. Dans les moments où vous êtes seuls, Sa lumière resplendit dans les ténèbres et vous êtes recouvert de sa nuée de gloire.

Il y a une histoire d’amour pour chacun d’entre nous. Une histoire d’amour entre votre créateur et vous, lecteur ! Les moments de communion ne sont pas réservés à une élite, mais à chaque chrétien. Dieu a une façon particulière de communiquer avec ses enfants. Moi, par exemple, je me sens touchée par sa présence quand je suis dans la nature, je ressens qu’Il est là dans chaque création que je contemple : les fleurs, les papillons, les feuilles des arbres… Je suis touchée par sa vague d’amour lorsque j’écris ou lis la Bible. À vous de voir comment vous pouvez communiquer avec Dieu !

N’ayez pas peur et levez-vous !

 «Et voici, une voix fit entendre de la nuée ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j'ai mis toute mon affection : écoutez-le ! Lorsqu'ils entendirent cette voix, les disciples tombèrent sur leur face, et furent saisis d'une grande frayeur. Mais Jésus, s'approchant, les toucha, et dit : levez-vous, n'ayez pas peur ! Ils levèrent les yeux, et ne virent que Jésus seul. » Matthieu 17.7-8

 Ici dans ce moment de pure intimité, sur la haute montagne, Dieu le père assoit l’identité de son fils Jésus et nous demande de L’écouter.

Dans la montagne, comme Dieu l’a fait avec Jésus, il affirmera qui vous êtes en Jésus. Il nous demande d’obéir à notre Seigneur et de ne pas avoir peur.

J’ai regardé dans le mot grec la définition de “levez-vous”. Ce n’est pas la première fois que ce terme revient dans la parole. Cela parle de résurrection et de paraître, de s’élever et de se réveiller. Lorsque vous passez un moment sur la montagne, Dieu vous touche et donne l’ordre de vous lever sur vos peurs et par sa grâce, de vous ressusciter de ce qui vous effraie, car Il est avec vous !

En ces jours où l’été approche, levez-vous cher lecteur sur vos peurs.
Relevez-vous de vos erreurs.
Ne craignez pas car Jésus vous a touché et il est avec vous !

Soyez bénis !

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Tout chez Bérénice Flocon n'était que désert et montagne. Sa vie, elle l'avait passée seule, entourée de sa montagne d'ouvrages dans la bibliothèque où elle travaillait : La Cabane aux livres. Elle avait pour seuls compagnons, ses romans. L'amour, elle en rêvait à travers les mots. Un matin de novembre, alors que Bérénice se trouvait dans son grenier, elle tomba sur un carnet vert sapin. Un carnet qui bousculera le cours de son existence. Mais qui se dissimule derrière le mystérieux, amoureux, L.C, auteur du carnet ? "J'ai gravi la montagne et touché le ciel" est une comédie romantique dans laquelle on retrouve les saveurs de l'hiver : chocolat chaud, feu de cheminée, plaid duveteux. Mais surtout un roman qui amène le lecteur à se libérer des préjugés et à toucher le ciel. Procurez-le vous ici.

10 commentaires
  • Daniel Il y a 2 semaines

    Bonjour à toutes et à tous, ben moi en ce moment je prépare un déménagement et suis sur les nerfs via trop de problèmes financiers et j'ai grandement besoin de m'isoler pour pratiquer la méditation de pleine conscience mais c'est impossible pour le moment ... puisse Jésus m'aider et me donner courage et aussi les possibilités de pratiquer ... respirer, se calmer ... arrêter d'aller à droite, a gauche !
  • charles Il y a 2 semaines

    Gloire à l'agneau massage très touchant.
  • Debora Lucette tibé Lou Il y a 2 semaines

    Merci pour cette confirmation des circonstances. Je t'aime et j'aime ta présence, forme moi, éduque moi pendant cette retraite. Je t'aime. Au nom de Jésus-Christ Amen 🙏🏿
  • Afficher tous les 10 commentaires