Merci Seigneur Pour l'Aspirine

Merci Seigneur Pour l'Aspirine

Je crois qu'après avoir lu ce blog vous allez me porter dans la prière. Ces deux dernières semaines, chaque fois que je quittais la maison, je priais de ne pas mourir dans un accident de voiture. Pourquoi donc ? Eh bien parce que ma maison était dans un tel état que je ne voulais pas que la police, les pompiers ou même mes voisins entrent chez moi et soient témoins d'une telle pagaille. Ridicule ? Oui, assurément...

 

Je m'explique : comme mon mari s'absentait pour deux semaines, j'ai décidé de prendre de l'avance sur le nettoyage de printemps ; ou plutôt – soyons honnête – de rattraper le nettoyage du printemps dernier et celui de cet automne qui n'était pas encore fait. Voilà l'histoire : un tas 'A trier', un tas 'A jeter' et un autre tas 'A décider plus tard'. Vous pouvez imaginer : il y en a partout...

 

Voici ma liste de lundi dernier, pour vous donner une idée :

 

  • me lever à 6h30

  • promener le chien et intercéder (si possible avec la tête dans mes projets)

  • laver les murs de la cuisine

  • trier le placard des épices

  • nettoyer le réfrigérateur, après l'avoir dégivré

  • appeler Josette

  • ranger les dossiers du séminaire prévu en janvier

  • préparer les sacs pour les déchets verts

  • passer mes commandes pour quelques cadeaux

  • passer l'aspirateur dans la voiture...

 

J'avais certes de très bonnes intentions. Pourtant, le stress de tout finir m'a causé beaucoup de problèmes. Mes épaules sont tendues, j'ai mal au dos et je multiplie les migraines. Bien sûr que notre corps est équipé pour gérer le stress, mais un stress de court-terme, pas quelque chose de constant. Rester sans arrêt sur le qui vive, les muscles prêts à répondre, multipliant les poussées d'adrénaline pour réagir rapidement... tout cela n'est pas recommandé pendant deux semaines. Et si mon mari connaissait la liste de ce qui l'attend à son retour... Ridicule ? Assurément ! 'Il y a dans le coeur de l'homme beaucoup trop de projets, parfois...'


 

En parlant de mon mari, il va certainement trouver une maison nickel à son retour, mais aussi une femme qui aura l'air d'avoir échappé à un accident de voiture. La vie physique et la vie spirituelle en ont pris un bon coup à cause de mon activisme ; et tout cela pour quelle raison, finalement ?

 

'L'Eternel est dans son saint temple. Que toute la terre fasse silence devant lui !'

 

Oui, j'ai vraiment l'intention de faire silence, mais hop, tout d'abord, je prends un Aspirine et je cours chercher l'arbre de Noël qu'il nous faudra décorer dimanche ou lundi prochain. Ah, au fait, je ne dois pas non plus oublier d'aller au grenier et redescendre les boites de décorations...

 

Love,


 

 

 

 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

30 commentaires
  • Aimée Clanet Il y a 8 années, 4 mois

    Marthe !!! Marie a choisi la bonne part...! Difficile de ne pas se laisser envahir...
  • Didier Lafon Il y a 8 années, 4 mois

    Je ne sais pas si Marie avait 4 enfants....., ce qui devait lui dégager aussi plus de temps "pour ne pas s'agiter" ;-). Nos choix oscillent entre l'indispensable, le nécessaire, et le superflue. A nous à mettre nos préoccupations dans les bonnes cases, afin de savoir quoi en faire, quelle priorité leurs donner. Cela devrait aussi nous aider à moins nous "agiter". Le seul Hic, c'est savoir faire accepter à notre cerveau de mettre certaine choses dans le superflue.....
  • Dafnah Il y a 8 années, 4 mois

    cool Love! Je suis comme toi, si ça peut t'aider!!!!!
  • Afficher tous les 30 commentaires