Miséricorde, où es-tu?

Miséricorde, où es-tu?

A celui qui est défaillant est due la miséricorde de la part de son ami, sinon il abandonnera la crainte du Tout-puisant ". Job 6v14

Mon ami ne fait plus face. Il cède au découragement, néglige ses relations avec le Seigneur et ne se confie plus en lui. Peu-être cherche-t-il à masquer ses difficultés en conservant un langage qu'il croît " spirituel " ? Mais le fait est là, il est au bout du rouleau. Il n'en peut plus.

Il est très déçu de moi, et moi de lui. Comment ai-je pu lui avoir accordé si longtemps ma confiance ? Je décèle d'autant plus facilement la racine de sa défaillance que je connais mieux mon ami...Et me voilà à le juger avec sévérité, à manquer de miséricorde à son égard !

Mon ami est comme un homme en train de se noyer. Si je manque de miséricorde, je m'éloigne de la berge en le laissant dans sa situation désespérée ; ou pire, je tends vers lui non pas la main salvatrice qu'il espère, mais un doigt accusateur qui repousse loin du bord le malheureux.

En effet, celui qui défaille ressent l'absence de miséricorde comme un rejet non seulement de celui qui était son ami, mais aussi de Dieu lui-même. Il comptait que l'amour de Dieu lui serait au moins manifesté par celui en qui il avait confiance, et voilà que cette main tendue lui fait également défaut.

Triste condition que celle de cet homme ! C'était celle de Job qui adressait les paroles du verset du jour aux trois amis qui, venus pour le consoler, l'enfonçaient davantage dans son désespoir par leur incompréhension. A la fin, elle frisera la dureté et la malveillance.

Le Nouveau testament nous exhorte très précisément à ce sujet : " Frères, même si un homme s'est laissé surprendre par quelque faute, vous qui êtes spirituels, relevez un tel homme dans un esprit de douceur, prenant garde à toi même de peur que toi aussi tu ne sois tenté. Portez les charges les uns des autres, et ainsi accomplissez la loi du Christ " Gal.6v1à2.

Oh ! Soyons miséricordieux comme notre Père est miséricordieux (Luc 6v36), et devenons ainsi de véritables et bienfaisants relais de l'amour divin.

Extrait de la revue : "Plaire au Seigneur "

en partenariat avec : www.famillejetaime.com



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire