Mon équipe de foot a perdu, je suis dé-ses-pé-ré ...

Mon équipe de foot a perdu, je suis dé-ses-pé-ré ...

La dépression a frappé à ma porte un samedi soir, mais j’ai refusé de lui ouvrir. C’était dur, pourtant. Qui ne serait pas déprimé quand une petite équipe écrase ton équipe favorite ?  Pourquoi continuer à vivre ?

“Youpi ! Ils gagnent !” vs “Oh ! Non ! Ils perdent.”

Si ton équipe gagne, des sourires remplis d’espoir te poussent dans un chaud cocon d’anticipation. Si elle perd, tu te désespères dans une prison grise. Si tu la vois progresser vers le but : « Youpi ! » Si ce n’est pas le cas ! « Oh ! Non ! »

ESPOIR : une parole pour l’année

Souvent, en début d’année, je demande au Seigneur de me donner un mot, une chose sur laquelle travailler tout au long de l’année. En 2018, ce mot était « espoir. »

L’espoir est ce qui t’éclaire alors que tu avances vers ce que tu désires. Tu sais quel est mon problème ? Je ne sais pas toujours ce que je veux. Ou peut-être que j’ai voulu quelque chose pendant si longtemps que mon espoir s’est flétri.

Et puis je regarde le vieil Abraham : « Je t'ai établi père d'un grand nombre de nations.»

Il est notre père devant celui auquel il a cru, Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu'il devint père d'un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit: Telle sera ta postérité.

Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu'il avait près de cent ans, et que Sara n'était plus en état d'avoir des enfants.Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu'il promet il peut aussi l'accomplir.  (Romains 4.17-19)

Où en est ton niveau d’espoir ?

Est-ce que la jauge de l’espoir clignote en rouge sur ton tableau de bord ? Un mariage amer ? Une santé qui ne s’améliore pas après des centaines de prières ? Un travail ennuyeux, avec des échéances invraisemblables et un patron qui doit être un parent éloigné d’Adolf Hitler ?

Est-ce que tu traverses les journées comme un zombie, vivant mais mort à l’intérieur ?

Pourquoi ne pas décider d’espérer ? Dispose tes pensées dans ce sens. N’attends pas d’être effacé, mais lève-toi et empare toi de l’espoir.

1. Décide ce que tu veux regarder

Est-ce que tes yeux sont collés sur ce que tu n’as pas ? Es-tu attaché à ce qui te blesse ? Lève les yeux !

« Voici, l’œil de l'Éternel est sur ceux qui le craignent, Sur ceux qui espèrent en sa bonté, Afin d'arracher leur âme à la mort Et de les faire vivre au milieu de la famine. » Psaume 33.18

2. Laisse Dieu te remplir de Son Esprit

Tiens-toi devant Dieu et harcèle-Le jusqu’à ce qu’Il te remplisse. « ... et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu. Bien plus, nous nous glorifions même des afflictions, sachant que l’affliction produit la persévérance, la persévérance la victoire dans l’épreuve, et cette victoire l’espérance. Or, l’espérance ne trompe point, parce que l’amour de Dieu est répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit qui nous a été donné. » (Romains 5.2-5)

3. Dévore la Parole comme tu dévorerais un bon bifteck (ou un cookie aux flocons d’avoine)

On trouve la joie et l’espérance quand on la lit et la médite avec foi. Mets ce que tu y apprends en pratique. « Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Écritures, nous possédions l’espérance. » (Romains. 15.4)

4. Le salut éternel en et à travers Jésus Christ nous motive

« …nous dont le seul refuge a été de saisir l’espérance qui nous était proposée. Cette espérance, nous la possédons comme une ancre de l’âme, sûre et solide; elle pénètre au-delà du voile, là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek. » (Hébreux 6.18-20)

Quand je suis désespéré, c’est généralement parce que j’ai oublié que mes objectifs ici-bas, ce que je veux dans cette vie, ne sont pas tout. A travers ma relation avec Jésus, j’essaye d’amasser un trésor éternel, en me rappelant que ce monde n’est qu’un soupir comparé à l’ouragan de joie et d’espérance que Dieu prépare pour nous.

C’est ça le truc. L’espérance n’est pas que pour cette vie. Paul nous dit que trois choses demeurent éternellement : la foi, l’espérance et l’amour.

Dans le Royaume éternel de Dieu, nous allons profiter du moment tout en attendant le suivant avec joie, pour toujours. C’est ce qu’on appelle l’espérance.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

5 commentaires