Montrer l’amour, la vraie saveur de la vie …

Montrer l’amour, la vraie saveur de la vie …
Avant la fête de Pâque, Jésus, sachant que son heure était venue de passer de ce monde au Père, et ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, mit le comble à son amour pour eux.
Jean 13:1

Ne vous êtes-vous jamais dit que le destin vous rattrapait ?

Cela se passe souvent juste après un événement douloureux ou tragique.
Vous reviennent en pensées toutes les choses dites juste avant comme un coup de poing pour vous ramener à la réalité et vous faire réfléchir.

La mort est l’un des événements qui permet le plus cela.

La mort d’un proche est particulièrement déstabilisante, mais celle d’une simple connaissance peut vous affecter car elle vous renvoie aux quelques phrases échangées qui, aujourd’hui, portent le poids d’avoir été les seules. Vous ne regrettez pas, mais le choc inattendu est là.

D’autres choses vous reviennent alors en tête, et vous ne savez qu’en faire.

Par exemple ce sentiment que la vie ne tient qu’à un fil, qu’on ne sait ni le jour ni l’heure de notre fin, qu’il est important de vivre pleinement chaque instant donné à respirer et chanter et danser et s’émerveiller et voir et écouter et toucher et goûter et sentir… et surtout à aimer.

Je me souviens d’un dimanche où les mots du pasteur nous rappelaient l’importance d’être proche de Dieu à tout moment de notre vie. L’injonction presque de s’en souvenir et de revenir si nous nous étions éloignés. Aujourd’hui et non demain.

Après cela, je discutais avec ma sœur de l’amour qu’il est nécessaire d’apprendre à se montrer tant que nous sommes encore réunis.

Nous partagions avec ma meilleure amie l’importance d’être vrai en amitié, d’être toujours à 100% dans tout ce qu’on entreprend. En ajoutant l’importance d’être audacieux dans la vie. De ne pas mettre la priorité dans les choses matérielles comme le travail ou une maison – non que ces choses ne soient pas importantes – mais bien dans l’amour qu’on porte aux autres et dans celui qu’ils nous portent.

L’important ce n’est pas ce qui nous divise ! Mais bien ce qui nous unit et nous réunit ! La chose la plus importante c’est l’amour. La vie est courte, on ne sait pas quand elle s’arrêtera ! Ne perdons pas de temps à nos peurs, nos différents, à ce qui nous arrête dans nos projets… Ne perdons pas de temps.

Ne gâchons plus le temps que nous avons ici sur ce bout de cailloux perdu dans l’espace immense. Et utilisons ce qui nous reste pour vivre pleinement nos rêves en nous donnant à fond pour eux. Utilisons ce qui nous reste de temps à aimer ceux qu’on aime et qui nous aiment. Utilisons chaque instant à être en accord avec les paroles et les actes de celui qui nous a créés. Ne perdons plus de temps à nous questionner sur des choses sans valeur réelle et retrouvons la vraie saveur de la vie.

Car j’ai l’assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur.
Romains 8:38-39
5 commentaires
  • Francis Oka Il y a 2 années, 2 mois

    Amen !!!!
  • Bougie Il y a 6 années, 4 mois

    Bonsoir Ruth46 et merci pour vos encouragements... La parole de Dieu dit : L' amour ne soupçonne pas le mal... Je n'ai pas envie d' être méfiante , mais le fait de nous faire *** rouler *** parfois , nous conduit automatiquement à plus de sagesse , de discernement... L' amour peut certes occasionner de la souffrance , mais l' on s' en remet toujours , par la grâce du Seigneur... Bonne route à vous , chère Ruth46
  • Bougie Il y a 6 années, 4 mois

    Je viens de partager un voyage de 4 jours avec une femme qui n'a rien compris à l'amour que je lui témoignais à travers maints égards... N' acceptant même pas que je lui offre le moindre petit café, m'accusant même de la materner , alors que je ne faisais que prendre soin d'elle , plus âgée que moi et de santé fragile. J'ai moi-même connu ce temps là , où je ne savais pas recevoir et suis reconnaissante aujourd'hui au Seigneur de m'avoir permis de progresser par sa Grâce... Et une fois de plus je proclame que RIEN, ni PERSONNE , ne m'entravera dans ma démarche d'amour , fortifiée chaque jour par le petit geste d'amour glané dans une gare , le petit mot d'encouragement entendu malgré moi , le regard bienveillant échangé entre deux êtres proches , ce bouquet serré dans les bras d'un enfant....Oh qu'il fait bon aimer , et être aimée...
  • Afficher tous les 5 commentaires