Noé : Hollywood ou la Bible?

 Noé : Hollywood ou la Bible?
Matthieu 24 :37-39

 La semaine passée, je suis allé voir le nouveau film de Russel Crowe : Noé. Je dois vous avouer que je m’attendais à ce que le contenu soit assez différent du récit biblique que l’on retrouve dans la Genèse. Mes attentes n’étaient pas trop élevées, c’est pourquoi je n’ai pas été très déçu.

Dans les faits, le producteur lui-même, M. Aronofsky, a déclaré : « C’est le film biblique le plus non-biblique que vous allez voir. » En d’autres mots, si vous voulez une idée de la réalité, ne vous fiez pas au film, c’est fortement fantaisiste. Au mieux, on pourrait dire que le film Noé est vaguement inspiré de la Bible. Mais pourquoi cela est-il important?

Tout d’abord, l’histoire de Noé comporte deux éléments qui nous concernent directement. L’état de l’humanité ainsi que la nécessité du jugement de Dieu. Dans le récit de la Genèse, il est écrit : « L'Éternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur coeur se portaient chaque jour uniquement vers le mal. » (Genèse 6 :5)

Ainsi, la raison du jugement divin n’est pas la négligence écologique, tel qu’avancé dans le film, mais le péché de l’humanité. Le texte élabore justement là-dessus : « Dieu dit à Noé: La fin de toute chair est arrêtée devant moi; car ils ont rempli la terre de violence; voici, je vais les détruire avec la terre. » (Genèse 6 :13) Ainsi, Dieu a dit à Noé de construire une arche dans laquelle il allait se réfugier avec sa famille (Noé, sa femme, ses trois fils et leurs femmes : HUIT personnes en tout).

Par ce geste, Dieu démontre qu’il allait préserver non seulement les animaux, mais l’humanité. Nous sommes tous en fait, descendants de Noé. La Bible enseigne que : « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l'avènement du Fils de l homme. Car, dans les jours qui précédèrent le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche; et ils ne se doutèrent de rien, jusqu'à ce que le déluge vînt et les emportât tous: il en sera de même à l'avènement du Fils de l'homme. » (Matthieu 24 :37-39)

L’importance de l’histoire de Noé ne pourrait être exagérée. Jésus nous averti des conditions qui précèderont le jugement final de l’humanité : un temps de grande méchanceté et de violence mêlées du quotidien normal. Il importe de comprendre que le but de Dieu n’est pas de nous condamner mais de nous sauver. Il existe une nouvelle arche : elle s’appelle Jésus.
Ce dernier a dit : « Dieu, en effet, n'a pas envoyé son Fils dans le monde pour qu'il juge le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Celui qui croit en lui n'est point jugé; mais celui qui ne croit pas est déjà jugé, parce qu'il n'a pas cru au nom du Fils unique de Dieu. » (Jean 3 :17-19)

La bonne nouvelle est que le jugement de Dieu est tombé sur un substitut. Il y a 2000 ans, à la croix du Calvaire, Jésus a subi le jugement de Dieu à notre place. Si tu crois cela, si tu lui ouvres ton cœur, renonce au mal et si tu le suis, alors tu seras sauvé.

 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

18 commentaires