Noël : 7 contre 1

Noël : 7 contre 1

Si vous avez pris le temps de lire ce passage, vous vous êtes aperçu qu'en Israël il y avait une flopée de monarques et de personnes installées à la tête des affaires du pays et de la religion. Jésus venait dans ce contexte où les hommes avait déjà mis en place "leurs rois". Tout le pays était cadenassé : pas étonnant qu'il n'y avait pas de place pour Jésus dans l'hôtellerie même de Bethlehem. En ce moment il semble qu'avec les derniers événements il n'y ait plus de place pour Jésus dans cette ville mais seulement pour la politique et les hommes à sa tête...

Tout ces monarques, dont Luc fait une description précise, sont installés dans leur siège de dominateur, pas étonnant que pour parler le Seigneur va se servir d'un simple homme dans le désert pour préparer la venue de son fils !

Aujourd'hui encore le monde a installé à Noël toutes ses dominations : argent, plaisirs, cadeaux, profits, excès, superstitions, fastes religieux... Il ne reste plus beaucoup de place pour accueillir le messie. Les hommes ne l'attendent pas, ils attendent la dinde, les cadeaux, le champagne : la parole de Dieu dans ces festins est absente et personne ne s'en plaint.

Mais dans cette bataille féroce du pouvoir où Hérode n'hésitera pas à massacrer des enfants (Matt 2:16), Jésus a triomphé sans violence de sa part pour devenir le Roi des roi et le Seigneur des seigneurs. Il a accompli la parole du prophète Esaïe :

Esa 9:5 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l'appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix.

Apo 17:14 Ils combattront contre l'Agneau, et l'Agneau les vaincra, parce qu'il est le Seigneur des seigneurs et le Roi des rois, et les appelés, les élus et les fidèles qui sont avec lui les vaincront aussi.

Il domine sur le ciel et sur la terre éternellement et si aujourd'hui ça ne se voit pas entièrement c'est qu'il use de patience dans son amour voulant que tous les hommes viennent à la repentance pour échapper au jugement dernier qu'il présidera lui-même.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire