Obéissance ou liberté ?

Obéissance ou liberté ?

Question d'un Internaute : "L'exigence de l'obéissance à Dieu est-elle compatible avec la liberté que nous promet Jésus ?"

L'obéissance est un thème récurrent dans la Bible. Jésus lui-même n'y a pas échappé :

"[Jésus qui] a appris, bien qu'il fût Fils, l'obéissance par les choses qu'il a souffertes, et qui, après avoir été élevé à la perfection, est devenu pour tous ceux qui lui obéissent l'auteur d'un salut éternel " (Héb 5.8-9)

Depuis notre petite enfance nous savons désobéir. Nos parents nous ont éduqués en essayant de nous inculquer les rudiments de l'obéissance, mais cela est vite devenu le jeu du chat et de la souris ; et quand le chat n'est pas là…

Mais ce qui peut paraître un jeu sans gravité est en réalité le plus grand drame que l'humanité ait connu. La perdition et le salut sont le résultat direct de ces deux concepts : Désobéissance et Obéissance :

"Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes. " (Rom 5.18-19)

L'obéissance n'est pas chose naturelle à l'homme, car elle abaisse son orgueil ; elle est un aveu de son assujettissement à une volonté autre que la sienne ; elle porte atteinte à son libre choix. Pourtant, son refus mène à l'anarchie, au chaos et à une illusion de liberté. Car paradoxalement, vouloir se libérer de l'obéissance à Dieu conduit à l'esclavage, alors que lui obéir procure une extraordinaire liberté :

"…vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l'obéissance qui conduit à la justice" (Rom 6.16)

"Car, lorsque vous étiez esclaves du péché, vous étiez libres à l'égard de la justice. […] Mais maintenant, étant affranchis du péché et devenus esclaves de Dieu, vous avez pour fruit la sainteté et pour fin la vie éternelle. Car le salaire du péché, c'est la mort ; mais le don gratuit de Dieu, c'est la vie éternelle en Jésus-Christ notre Seigneur. " (Rom 6.20-23)

Ceux qui ont accepté pour Sauveur et Maître celui qui s'est "rendu obéissant jusqu'à la mort, même jusqu'à la mort de la croix" (Phil 2.8), et qui ont "purifié leurs âmes en obéissant à la vérité" (1Pi 1.22), ont découvert que l'obéissance, loin d'être l'assujettissement à une religion, est la clé d'une merveilleuse relation d'amour avec lui :

"Si vous gardez mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, de même que j'ai gardé les commandements de mon Père, et que je demeure dans son amour." (Jn 15.10)

"l'amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles… " (1Jn 5.3).

Il n'y a rien de pénible à se conformer au mode d'emploi d'un antivirus pour sa sécurité informatique. À combien plus forte raison pour notre sécurité spirituelle ! Et, en prime, Jésus nous livre le secret de la vraie joie : "Je vous ai dit ces choses, afin que ma joie soit en vous, et que votre joie soit parfaite." (Jn 15.11) !

(Rediffusion TL – L'obéissance - 822)

0 commentaire