On trouve l'espoir en travaillant fort

On trouve l'espoir en travaillant fort

Il y a de cela quelques années, l’un de mes amis m’a dit : « J’adore le travail ardu. Je peux contempler pendant des heures ceux qui travaillent fort ». Peut-être connaissez-vous des personnes comme ça : Travailler fort ne les dérange pas… en autant que ce soit les autres qui le fassent ! En ce qui les concerne, elles s’attendent à ce que leurs besoins quotidiens – et même leurs désirs – soient comblés sans aucun effort. Puis, quand elles voient les autres prospérer, avancer professionnellement et personnellement, alors qu’elles mêmes n’y arrivent pas, ces mêmes personnes sont amères et disent « C’est pas juste ! »

Je connais deux hommes qui, dans leur adolescence, étaient de vrais athlètes. Tous les deux avaient le potentiel pour devenir des sportifs de niveau professionnel. Le premier s’y consacra avec diligence, en développant ses points forts et en travaillant fort pour compenser ses points faibles. Avec le temps il progressa à tel point qu’il atteint le meilleur niveau professionnel dans son sport et qu’il devint une « star » pendant plus d’une décennie. Le second, qui avait le même âge et qui avait grandi dans la même ville, s’attendait à ce que les bonnes occasions se présentent à lui. Quand il n’atteignait pas le niveau athlétique auquel il aspirait, plutôt que de le reconnaître et de travailler ses points faibles, il se trouvait des excuses ; au lieu de travailler dur pour devenir un champion, il choisit la voie de la paresse. Tout ce qu’il a connu du sport professionnel c’est l’achat d’un billet pour voir un match.

Dans ma dernière missive, j’ai cité quelques principes extraits du livre des Proverbes, dans la Bible, qui nous enseignent plusieurs notions sur les vertus du travail et de la diligence. Voici d’autres principes de ce vieux livre qui sont d’une actualité étonnante au 21ème siècle :

  • Quand on travaille fort, c’est qu’on en a besoin. Si quelqu’un nous offrait de payer toutes nos dépenses ou si nous devenions soudain super riche, nous n’aurions vraisemblablement aucune motivation de travailler fort. Mais quand on a un besoin à satisfaire, on réalise en même temps qu’il est important de s’appliquer avec diligence à travailler de façon responsable. « L’appétit du travailleur travaille pour lui, car sa bouche l’y excite » (Proverbes 16 ; 26)
  • Quand on travaille fort, on en récolte souvent les honneurs. Comme très peu de gens travaillent dur, en se donnant à fond et en utilisant au maximum leurs capacités, ils se font évidemment remarquer. Ce sont souvent ces gens-là qui sont promus et reconnus pour leur contribution significative dans leur entreprise. « Si tu vois un homme habile dans son ouvrage il se tiendra devant des rois ; il ne se tiendra pas devant des gens obscurs » (Proverbes 22 ; 29) « Celui qui veille sur un figuier en mangera le fruit, et celui qui garde son maître sera honoré » (Proverbes 27 ; 18)
  • Quand on travaille fort, on se prépare pour les responsabilités de leader. Pour qui aimeriez-vous plutôt travailler : pour quelqu’un qui donne l’exemple en faisant des efforts notoires, ou bien pour quelqu’un qui regarde, qui laisse toujours les autres travailler à sa place ? Si vous montrez constamment l’exemple en travaillant fort, il est probable qu’on vous demande un jour de l’enseigner aux autres et de les diriger. « La main des hommes actifs dominera. Mais la main nonchalante est destinée à la corvée » (Proverbes 12 ; 24)
  • Quand on travaille dur, cela produit des résultats qui durent. On est parfois tentés d’agir avec précipitation, en voulant « réussir une affaire » qui semble promettre un rendement financier substantiel et rapide. Cependant, en agissant dans la hâte, cela peut entraîner des résultats catastrophiques car on oublie d’anticiper les problèmes potentiels. Travailler avec constance prend plus de temps et ne procure habituellement pas un rendement financier aussi intéressant, mais cela s’avère à long terme la méthode la plus sage. « Les pensées de l’homme actif vont bien vers l’abondance, mais celui qui agit avec précipitation va bien vers la disette » (Proverbes 21 ; 5)

© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire