Orgueil ou Humilité ?

Orgueil ou Humilité ?

Si vous êtes comme moi, (et pourquoi seriez vous différente ???), certaines pensées qui montent dans votre cœur, vous font peur parfois ! En effet, nous avons toutes (mais les hommes aussi) une capacité naturelle à nous mettre en avant et nous trouver géniales ! Voici un dossier qui traite de l’orgueil et de l’humilité ! Si vous échappez à ce travers qu’est l’orgueil, alors faites-le lire à quelqu’un de votre connaissance et qui en aurait bien besoin !






Vaincre l’orgueil

  Dans les contrées du nord du Canada, on raconte l’histoire de deux oies et d’une tortue qui avaient développées une forte amitié. Au fur et à mesure que les nuits devenaient plus courtes et plus fraîches, les oies commencèrent à parler de voler vers le sud pour y passer l’hiver. Un soir, alors que les trois animaux étaient serrés les uns contre les autres, les oies se soucièrent ouvertement de la situation de leur amie la tortue.
- C’est sûr que tu vas nous manquer, dit l’une des oies. Comme tu ne peux pas marcher vers le sud pour y passer l’hiver, que vas-tu faire ?
- J’ai une idée, dit la tortue. Pourquoi ne pas trouver un bon bâton que vous puissiez tenir dans votre bec ? Je m’accrocherai au milieu du bâton avec mes dents puissantes. Ainsi, quand vous volerez vers le sud pour y passer l’hiver, je volerai avec vous.
- Penses-tu avoir assez de force pour t’accrocher aussi longtemps, demanda l’autre oie ?
- Bien sûr, je suis très forte, dit la tortue.
Quelques semaines plus tard, quelque part au-dessus du Montana, un fermier leva les yeux et vit la chose la plus incroyable qu’il n’eût jamais vue. Il se précipita chez lui le raconter à sa femme. Quand elle courut dehors et vit deux oies voler au-dessus de sa tête avec un bâton dans leur bec et une tortue accrochée entre elles, elle s’écria :
- C’est incroyable ! Qui a eu une telle idée ?
Sachant que c’était son idée, la tortue ne put résister et s’écria :
- C’est moi !
Et la tortue tomba.

En sept lettres, le mot qui tue !

L’orgueil tue. Il précède une chute. L’orgueil est un mot en sept lettres, avec je au centre. L’orgueil dit : « C’était mon idée, et je peux le faire avec ma propre force et mes propres ressources. » L’orgueil est à l’origine du mal. L’Ecriture nous révèle ceci concernant Satan :
« Tu te disais : ‘’ Je monterai jusqu’au ciel, je hisserai mon trône plus haut que les étoiles de Dieu, je siégerai sur la montagne où les dieux tiennent leur conseil, à l’extrême nord.
Je
monterai au sommet des nuages, je serai l’égal du Dieu Très-Haut. ‘’ Mais c’est au monde des morts, jusqu’au fond de la fosse, que tu as dû descendre. » 118

Notez le lien entre l’orgueil et la guerre spirituelle dans les deux passages suivants :

« Voici donc ce que déclare l'Ecriture : Dieu s'oppose aux orgueilleux, mais il accorde sa grâce aux humbles.
Soumettez-vous donc à Dieu, résistez au diable, et il fuira loin de vous
. »
(Jacques 4 :6-7).

 « Vous de même, jeunes gens, soumettez-vous aux responsables de l'Eglise. Et vous tous, dans vos relations mutuelles, revêtez-vous d'humilité, car l'Ecriture déclare : Dieu s'oppose aux orgueilleux, mais il accorde sa grâce aux humbles
 Tenez-vous donc humblement sous la main puissante de Dieu, pour qu'il vous élève au moment qu'il a fixé.
Déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car il prend soin de vous.
Ne vous laissez pas distraire, soyez vigilants. Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant, qui cherche quelqu'un à dévorer.
Résistez-lui en demeurant fermes dans votre foi, car vous savez que vos frères dispersés à travers le monde connaissent les mêmes souffrances.
»
(1 Pierre 5 :5-9).


Une trop grande confiance en soi a un prix

 Après avoir nourri 5000 personnes, Jésus envoie ses disciples de l’autre côté de la mer de Galilée pendant qu’il monte sur la montagne pour prier. Arrivés au milieu de la mer, les disciples se trouvent pris dans une tempête : « Il vit qu’ils avaient beaucoup de peine à ramer…il alla vers eux en marchant sur la mer et il voulait les dépasser ». Le Seigneur a l’intention de dépasser ceux qui ont une trop grande confiance en eux. Allez de l’avant et ramez contre les tempêtes de la vie. Il vous laissera agir jusqu'à ce que les bras vous en tombent, mais ceux qui invoquent le nom du Seigneur seront sauvés.

La seule réponse que le monde donne à ceux qui sont pris dans les tempêtes de la vie, c’est : « Rame encore plus fort, ou cède sous la pression et alors apprends à vivre en mer ! » Le diable dit : « Tu peux y arriver tout seul, mais si tu as besoin d’un petit peu de puissance supplémentaire, je peux arranger ça à un prix dérisoire. » L’orgueil dit : « Je pense pouvoir m’en sortir tout seul. Il faudra juste que je travaille beaucoup plus, que je fasse preuve d’ingéniosité et que je puisse avoir un peu de chance. » Dieu dit : « Je ne vais pas m’immiscer dans tes plans. Si tu veux essayer de te sauver toi-même, de résoudre tes propres problèmes ou de répondre toi-même à tes besoins, je t’en donne la permission. Mais tu n’en seras pas capable, parce que l’analyse finale montre que tu as absolument besoin de moi et que nous avons forcément besoin l’un de l’autre. » L’humanité déchue se trouve sur un bateau en train de couler qui n’ira nulle part sans Dieu.


Fausse et vraie humilité

 Qu’est-ce que l’humilité ? Est-ce se vautrer dans la pauvreté en proclamant qu’on n’a pas de valeur ? Non, ça c’est de la fausse humilité qui ne mène qu’à la défaite. Paul conseille : «Que personne, ne vous méprise donc. Ne vous laissez pas ravir la palme qui doit couronner votre course par ces gens qui font les humbles sous prétexte d’humilité ». 122

L’humilité ne revient pas à dire que Dieu est tout et que nous ne sommes rien. Il s’agit là d’une forme de fausse humilité. Christ n’est pas mort sur la croix pour rien. Il a été crucifié pour racheter une humanité déchue. Dans tout le Nouveau Testament, on nous exhorte à nous édifier les uns les autres, et on nous met fortement en garde contre toute atteinte de nous déchirer les uns les autres, nous-mêmes inclus.

A ce sujet, voici les paroles de Paul : «Nous ne sommes pas appelés à nous rabaisser nous-mêmes, mais à avoir une idée juste sur nous-mêmes. Paul dit de lui-même » Romains 12:3. et.

Nous sommes ce que nous sommes par la grâce de Dieu ! 1 Corinthiens 15:10 Nier cela reviendrait à mettre en doute l’œuvre que Christ a accomplie à la croix. Croire que nous sommes plus que ce que nous sommes ou croire que nous sommes le produit de nos propres actions, équivaut à rejoindre les rangs des millions de personnes qui ont été trompées et sont tombées sous le charme de l’orgueil.

L’humilité, c’est mettre notre confiance à la bonne place. Paul exhorte donc de ne pas mettre : « notre confiance dans la chair » Philippiens 3:3. Avec tous les enfants de Dieu, nous devrions vouloir atteindre notre plein potentiel en Christ. «Si vous produisez du fruit en abondance et que vous prouvez ainsi que vous êtes vraiment mes disciples, la gloire de mon Père apparaîtra aux yeux de tous». (Jean 15:8). L’orgueil dit : « C’est moi qui l’ai fait ». La vraie humilité dit : «Je l’ai fait par la grâce de Dieu ».

Se blottir dans un coin dans l’incrédulité ou ramper à plat ventre dans un défaitisme total en signe d’humilité feinte, ne rend aucune gloire à Dieu. «C'est ainsi que votre lumière doit briller devant tous les hommes, pour qu'ils voient le bien que vous faites et qu'ils en attribuent la gloire à votre Père céleste». (Matthieu 5 :16).

  La gloire de Dieu représente une manifestation de sa présence. Quand nous glorifions Dieu dans notre corps, nous témoignons de sa présence dans le monde. La seule manière de glorifier Dieu dans notre corps consiste à vivre des vies victorieuses et à porter beaucoup de fruits.

 Et la seule manière de vivre des vies victorieuses et de porter beaucoup de fruits c’est de demeurer en Christ. Voilà la raison pour laquelle nous devons fixer des limites à notre orgueil – afin de pouvoir être établi en Christ, « en qui nous avons, par la foi en lui, la liberté de nous approcher de Dieu avec confiance ».


Les avenues de l’orgueil


Les gens viennent d’arrière-plans différents, mais l’orgueil, la rébellion et une trop grande confiance ne soi sont des conséquences de la chute et sont donc communs à toute l’humanité. Satan ne tend que vers une chose, faire reconnaître l’intérêt personnel comme le but principal de l’homme. Satan est appelé le « prince de ce monde » parce que l’intérêt personnel dirige ce monde. L’iniquité qui passe d’une génération à l’autre est une distorsion de l’arrogance, et une préoccupation pour cette même arrogance qui est la caractéristique essentielle du faux prophète et du faux enseignant. Pierre parle de ceux qui « recherchent les plaisirs charnels et méprisent l’autorité du Seigneur. Présomptueux, arrogants, ils ne craignent pas d’injurier les gloires ». 2 Pierre 2 :10 Ils opèrent en toute indépendance et ne rendront des comptes à personne.

 Matthieu 7 :20-23 nous en offre un scénario encore plus dégrisant :
Ainsi donc, c'est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
Pour entrer dans le royaume des cieux, il ne suffit pas de me dire: «Seigneur ! Seigneur ! » Il faut accomplir la volonté de mon Père céleste.
Au jour du jugement, nombreux sont ceux qui me diront: «Seigneur ! Seigneur ! Nous avons *prophétisé en ton nom, nous avons chassé des démons en ton nom, nous avons fait beaucoup de miracles en ton nom
Je leur déclarerai alors: «Je ne vous ai jamais connus ! Allez-vous-en, vous qui pratiquez le mal !»

Non seulement les forteresses de l’orgueil passent d’une génération à l’autre, mais en plus, chaque nouvelle génération développe sa propre base d’orgueil en recherchant la renommée et la fortune dans le système du monde dans lequel elle grandit. On peut recevoir une gloire personnelle en accumulant des richesses, en acquérant un rang social, des diplômes universitaires et même une connaissance biblique. Il n’y a rien de mal à avoir des richesses, un rang social, des diplômes universitaires ou une connaissance biblique – si on les obtient par la grâce du Dieu dans le but de faire sa volonté.

L’orgueil est la caractéristique principale du monde, « car tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie, ne vient pas du Père, mais vient du monde ». I Jean 2:16 Toute tentation représente un essai pour qu’on vive notre vie indépendamment de Dieu. Quand nous succombons à une telle tentation, sans le vouloir, nous servons le monde, la chair ou le diable. La tromperie dont nous avons été l’objet, nous a fait croire que c’était pour notre bien-être personnel, mais une telle satisfaction temporelle s’évanouit vite. Jésus contrecarre cela en partageant la voie de la croix, le principe fondamental pour notre vie en Christ, qui consiste à répudier la vie de notre ancienne nature pour embrasser la nouvelle union joyeuse avec la vie du Christ ressuscité.

Bien qu’il soit évident que l’orgueil est égocentrique, la racine de l’orgueil est en fait l’exaltation de soi. C’est là que nous ressemblons le plus au mal « dieu de ce monde ». L’exaltation de soi s’exprime par de subtiles attitudes orgueilleuses et une propre justice qui empêcheront une personne d’admettre humblement son besoin de la justice de Christ. Un tel orgueil représente une invitation ouverte au dieu de ce monde. Il en résultera une impossibilité de mettre en pratique même la meilleure de nos intentions. Remarquez la véracité de ces propos dans la vie de Pierre.

Jésus a dit à Pierre : «Simon, Simon ! fais attention : Satan vous a réclamés pour vous passer tous au crible, comme on secoue le blé pour le séparer de la bale.
Mais moi, j'ai prié pour toi, pour que la foi ne vienne pas à te manquer. Et toi, le jour où tu seras revenu à moi, fortifie tes frères
». ( Luc 22 :31-32).
Jésus n’a pas dit qu’il ne permettrait pas à Satan de passer Pierre au crible comme le blé. Il a juste annoncé qu’il prierait pour lui, pour qu’il soit capable d’aider les autres s’il se repentait.

Satan avait-il le droit de demander la permission à Dieu ? Le contexte qui précède nous révèle qu’une dispute avait eu lieu entre les apôtres pour savoir lequel d’entre eux était le plus grand. Un tel orgueil peut coexister avec la meilleure des intentions. Pierre a dit : « Seigneur, avec toi, je suis prêt à aller en prison et même jusqu’à la mort. » Il est triste de constater qu’il a souffert la perte de son droit en conséquence de son orgueil. Avant que le coq chante, Pierre avait renié son Seigneur trois fois.


Une vision biblique de notre valeur

Nous recevons un sentiment adéquat de notre valeur en reconnaissant et en nous appropriant l’évidence biblique que notre Père céleste nous aime et nous estime beaucoup. Notre valeur n’est pas basée sur nos propres mérites, mais sur le fait que nous sommes ses enfants précieux pour lesquels Christ a consenti à mourir. Dieu nous a bénis de toute bénédiction spirituelle… il nous a élus… rendus saints et sans défaut devant lui… prédestinés à être adoptés pour devenir ses fils… nous avons la rédemption et le pardon… il a répandu sur nous les richesses de sa grâce. Ephésiens 1 : 3-14

Le problème n’est pas que nous n’avons pas d’énormes richesses en Christ, c’est que nous ne les voyons pas. Paul prie donc : « qu’il illumine les yeux de votre cœur, afin que vous sachiez quelle est l’espérance qui s’attache à son appel, quelle est la glorieuse richesse de son héritage au milieu de saints ». Ephésiens 2 :18


Etes-vous humble ou orgueilleux ?
Faites le test !

«Dieu résiste aux orgueilleux, mais il donne sa grâce aux humbles.» Jacques 4 :6 En reconnaissant l’orgueil, nous déclarons ce que Satan a refusé de déclarer : que nous dépendons de Dieu. En exposant et en confessant l’orgueil, nous reconnaissons notre désir d’être libérés d’une vie égocentrique et d’une trop grande confiance en soi. Nous serons alors libres de commencer de vivre par la grâce de Dieu et nous recevrons notre force spirituelle et notre identité de Dieu, à travers Christ. Demandez à Dieu de vous guider grâce à la prière suivante :

Cher Père céleste, tu as dit que l'orgueil précède la destruction et qu'un esprit arrogant précède la chute. Je confesse que je me suis centré sur mes propres besoins et désirs plutôt que de penser à ceux des autres. Je ne t’ai pas toujours suivi, ni renoncé à moi-même, ni porté chaque jour ma croix. J’ai compté sur mes propres forces et ressources plutôt que de m’en remettre à toi. J’ai fait passer ma volonté avant la tienne et j'ai centré ma vie sur moi plutôt que sur toi.
Je confesse mon orgueil et mon égoïsme et je prie que tout le terrain gagné dans ma vie par les ennemis du Seigneur Jésus-Christ soit repris. Je choisis de compter sur la puissance et la direction du Saint-Esprit afin de ne rien faire par égoïsme ou vaine futilité. Dans un esprit d'humilité, je choisis de considérer les autres comme plus importants que moi-même. Je reconnais que tu es mon Seigneur et je confesse qu’en dehors de toi je ne peux rien faire qui résistera au temps.
S’il te plait, examine mon cœur et montre-moi de façon bien précise toutes les fois où j’ai vécu ma vie dans l'orgueil. Je te demande tout cela dans le doux et humble nom de Jésus. Amen.
(Voir Proverbes 16 :18; Matthieu 6 :33 ; 16 :24; Romains 12 :10 ; Philippiens 2 :3.)

Dans la prière lisez la liste ci-dessous, puis à l’aide de la prière qui suit confessez chaque péché d’orgueil que le Seigneur vous rappelle.

  • Ressentir un désir plus vif de faire ma volonté plutôt que celle de Dieu
  • M'appuyer exagérément sur ma propre intelligence et mon expérience, plutôt que de rechercher la direction de Dieu par la prière et par sa Parole
  • Compter sur mes propres forces et capacités au lieu de dépendre de la puissance du Saint-Esprit
  • Me soucier davantage de contrôler les autres que de développer la maîtrise de soi
  • Etre trop occupé à faire des choses « importantes » et égoïstes pour prendre le temps de rechercher et d’accomplir la volonté de Dieu
  • Avoir tendance à penser que je n'ai aucun besoin
  • Trouver difficile d'admettre que j'ai tort
  • Me soucier davantage de plaire aux gens que de plaire à Dieu
  • Me préoccuper de façon excessive d'obtenir la reconnaissance que je pense mériter
  • Me trouver plus humble, spirituel, religieux ou dévoué que les autres
  • Chercher à être reconnu grâce à des diplômes, titres et positions sociales
  • Estimer en général que mes besoins sont plus importants que ceux de quelqu’un d’autre
  • Me considérer meilleur que les autres en raison de mes capacités et réussites universitaires, artistiques, sportives
  • Avoir des sentiments d’infériorité qui passent pour de la fausse humilité
  • Ne pas être un serviteur de Dieu
  • Autres manières où je me suis estimé supérieur à ce que je suis en réalité

Pour chaque domaine ci-dessus qui s'est avéré vrai dans votre vie, priez à haute voix
:

Seigneur, je reconnais avoir été orgueilleux en (nommer le domaine concerné). Merci de me pardonner mon orgueil. Je choisis de m'humilier devant toi et devant autrui. Je décide de placer toute ma confiance en toi et de ne placer aucune confiance dans ma chair. Au nom de Jésus. AMEN.

d'après Neil Anderson
4 commentaires