Où sont passés tous les leaders ?

Où sont passés tous les leaders ?

Lee Iacocca, cet ex-dirigeant très connu à qui l’on attribue le sauvetage de Chrysler, vient d’écrire un livre qui porte le titre suivant: “Où Sont Passés Tous Les Leaders?”. Je n’ai pas lu son livre, mais le titre pose une question très pertinente: où sont donc effectivement passés tous les leaders?

Si vous deviez réunir 20 personnes dans une pièce et si vous leur demandiez de définir ce que c’est qu’un bon leadership, vous obtiendriez probablement 20 points de vue différents. Pour certains, le leadership consiste à contrôler ce que font les subordonnés. D’autres leaders aiment le management de proximité, insistant sur l’importance de connaître et de gérer tous les détails de ceux qui les entourent. D’autres, quant à eux, préfèrent une approche privilégiant la délégation, la gestion à distance.

Quoiqu’il n’existe pas un style particulier qui soit idéal pour tous les leaders, on doit souligner l’approche du leader qui responsabilise ceux qui travaillent avec lui. Analysons par exemple cette déclaration du vieux Tao Te Ching, reproduite par le philosophe chinois Lao-tseu:

“Mais en ce qui concerne les meilleurs leaders, au sommet de la liste figurent ceux que la plupart des gens ne remarquent même pas; puis viennent ceux qu’on loue et qu’on honore;puis ceux que l’on craint;puis ceux que l’on déteste”
 
Il est intéressant de noter que le même principe est énoncé dans la Bible, quoique présenté d’une façon quelque peu différente. Philippiens 2.3-4 nous dit ceci: “Ne faites rien par esprit de parti ou par vaine gloire, mais que l’humilité vous fasse regarder les autres comme étant au dessus de vous-mêmes. Que chacun de vous, au lieu de considérer ses propres intérêts, considère aussi ceux des autres”

Au début de ma carrière dans les affaires, j’avais un manager qui insistait pour travailler régulièrement aux côtés de chacun de ses collaborateurs. Pour certains leaders, un tel comportement pourrait sembler dégradant;ils diraient: ‘Le chef doit commander et les autres s’exécuter’. Mais pour Joe, le manager en question, c’était sa façon de montrer l’exemple à ceux qui se rapportaient à lui;il l’expliquait ainsi: ‘Je ne demande jamais à quelqu’un de faire ce que je ne suis pas moi-même prêt à faire’. Et je pouvais observer qu’il mettait lui-même en pratique ce qu’il prêchait. En toute humilité, Joe considérait les autres comme étant ses égaux, même s’ils avaient un rôle subalterne, et l’on sentait qu’il avait vraiment à cœur notre intérêt, en tout premier lieu.

Depuis lors, malheureusement,  je n’ai rencontré que peu de leaders qui avaient la même attitude. La majorité d’entre eux était très conscients de leur position élevée et ne manquaient pas une occasion de faire sentir leur ‘supériorité’ à leurs subordonnés. Selon moi, ce comportement n’est pas celui d’un vrai leader, mais plutôt le reflet d’un égoïsme flagrant et, parfois, d’un abus d’autorité.

Voici deux autres observations tirées de la Bible, sur le leadership:

. Les vrais leaders sont toujours sensibles aux besoins de leurs collaborateurs. Afin de travailler au meilleur de leur capacité, il faut que les besoins de base des salariés soient satisfaits: une rémunération adéquate, un environnement de travail approprié, de l’aide sur des projets complexes, une communication claire de la part des leaders, et que l’on fasse preuve de sensibilité vis-à-vis des défis personnels qu’ils ont à relever. “Connais bien chacune de tes brebis, donne tes soins à tes troupeaux… les agneaux sont pour te vêtir, et les boucs pour payer le champ” (Proverbes 27:23-26)

. Les leaders procurent la stabilité dans les temps incertains. Un leadership faible entraîne la confusion et peut mener au chaos. Quand il y a un vide au niveau du leadership, n’importe qui peut s’immiscer. Un leader fort donne une direction claire et des buts précis à toute l’entreprise, ce qui fait que tous ceux qui y travaillent peuvent s’identifier, soutenir et contribuer à mettre en œuvre la mission qu’elle s’est donnée. “Quand un pays est en révolte, les chefs sont nombreux;mais avec un homme qui a de l’intelligence et de la science, le règne se prolonge” (Proverbes 28:2)

0 commentaire