Pardonne et avance !

Pardonne et avance !

Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le récoltera aussi. Celui qui sème pour satisfaire sa nature propre récoltera d’elle la ruine, mais celui qui sème pour l’Esprit récoltera de l’Esprit la vie éternelle. Ne négligeons pas de faire le bien, car nous moissonnerons au moment convenable, si nous ne nous relâchons pas.

Ainsi donc, pendant que nous avons l’occasion, pratiquons le bien envers tous et en particulier envers nos proches dans la foi. Galates 6.7-10

Dans une colère charnelle après avoir été blessée et meurtrie dans mon âme par une personne, il y a quelques années j’en étais arrivée à avoir le cœur serré dès qu’on prononçait son nom. J’avais comme une boule dans la poitrine, c’était comme un fardeau que je portais partout où j’allais. C’était horrible, mais je m’accrochais à ma douleur, à ma peine… Et je me disais que cela allait passer lorsque la personne viendrait me demander pardon… ce n’était pas à moi de demander pardon, c’est moi qui ai souffert…et c’est moi qui avait raison…raison selon la logique des hommes…J’ai attendu, elle n’est jamais venue…Cela a duré 2 ans, et je savais que c’était mal, très mal… car La parole de Dieu dit : « si vous pardonnez aux hommes leurs fautes, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos fautes. » Matthieu 6.14-15

C’était devenu un fardeau pour moi, ne sachant pas comment m’en débarrasser. J’ai commencé à crier à Dieu. J’ai prié, mais rien. J’ai donc posé la question à Dieu, à situation désespérée…prières, supplications, jeûne de désespoir.

Et la réponse à tous ces cris vers Dieu ce fut : Va demander Pardon !

J’ai dit à Dieu : Hein… !!! Mais ce n’est pas juste. C’est moi qu’on a heurtée, blessée, outragée. Une Voix audible très douce m’a dit : Tu as demandé mon avis ?

J’ai répondu : Oui ! Va donc demander Pardon et devant témoins….J’ai essayé de négocier avec Dieu mais je savais au plus profond de moi qu’il sait ce qui est bon pour chacun et qu’il ne permet pas quelque chose pour mon malheur même si ça fait mal à ma chair. Et s’il me dit de faire quelque chose, c’est qu’il m’en a rendu capable « nous ne marchons pas conformément à notre nature propre mais conformément à l’Esprit.» Romains 8.4

Je n’étais cependant tellement pas emballée par l’idée de Dieu que j’ai commencé à (re)négocier avec LUI, soupirant qu’il trouve un autre moyen pour me permettre d’atteindre ce qu’il voulait que je fasse. C’est alors qu’il m’a expliqué comment il m’avait sauvée, de quel amour il m’aime et que malgré mes erreurs et mes infidélités, il m’a toujours aimée, que s’il devait se comporter comme moi, je n’avais aucune chance. Il m’a rappelé que malgré mes erreurs, Sa Grâce et Son Amour ont fait la différence dans ma vie, et si je me réclame de Christ…je dois mourir à moi-même et faire ce qu’il me dit : à savoir marcher sur les traces de Jésus. Quand Dieu a raison,…Le St Esprit te convainc et tu demandes pardon à Dieu d’avoir discuté et tu te dis : Réfléchissons à nos voies, examinons-les et retournons à l’Eternel !Lamentations 3.40

J’ai médité, et j’ai rassemblé ce qu’il me restait de force pour aller demander pardon. J’ai demandé à Dieu « pardon » pour ma désobéissance car la parole dit que le jour ne doit pas se coucher sur notre colère. Je ne peux l’expliquer, mais j’ai senti comme un fardeau qui m’était ôté. Avant j’avais un « pic au cœur », qui pouvait me conduire à me plier en deux de douleur sans que rien ni personne ne puisse me secourir. 2 fois j’avais été transportée aux urgences et c’était très impressionnant pour les gens qui assistaient à cette scène. Lorsque j’ai fait ce pas du pardon, j’ai aussi libéré mon cœur. Avant j’avais « un ulcère à l’estomac » au point où je pouvais m’arrêter de m’alimenter, déjà pas « épaisse », je pouvais dépérir à vue d’œil.

Lorsque j’ai fait ce pas, sans regarder à mon nombril qui criait «justice à ses droits bafoués », cette douleur aussi est partie. Et je me suis sentie libre, légère, en paix…et remplie d’une quiétude et d’un amour indescriptible, et je reconnais que c’est l’œuvre de Jésus. L’Eternel est près de tous ceux qui font appel à LUI, de tous ceux qui font appel à lui avec sincérité. Psaumes 145.18

J’ai ainsi compris que ne pas pardonner c’est décider de souffrir et mourir à petit feu dans sa chair et son esprit. Ne pas pardonner c’est résister à Dieu et aller à contre-courant de Sa Volonté. Ne pas pardonner, c’est se condamner. Ne pas pardonner, c’est s’attacher des chaines aux pieds, s’alourdir pendant la course de sa vie. Ne pas pardonner c’est simplement ne pas vouloir son bonheur et plus loin se priver de la joie et de la paix de Dieu.

Que cette vérité que Jésus, par son Saint Esprit m’a fait la grâce de voir avec les yeux du cœur et d’entendre avec les oreilles de l’esprit, puisse s’asseoir en toi.

Je prie donc Jésus qu’il puisse te donner la capacité de pardonner, et d’avancer. Qu’il te donne la force de libérer les personnes que tu gardais captives dans ton cœur. Je prie Jésus pour qu’il sature ton cœur de Son Amour, qu’il te rende capable de pardonner et d’aimer les gens qui t’ont blessé, t’ont heurté, qui t’ont outragé. Je prie Jésus qu’il te donne Sa Capacité, Sa Grâce afin que tu voies l’autre avec les yeux de Dieu et que tu l’aimes comme Dieu l’aime.

Je prie Dieu Le Père afin que le Saint Esprit vienne restaurer ton cœur et te guérir de tes douleurs et de tes peines, t’apprenne à mourir à toi pour que Jésus-Christ soit révélé dans Son immense Miséricorde et Son Amour dans ta vie. Au nom de Jésus. Amen.

 

 

Vous pouvez avoir une opinion différente voire même divergente de celle de l'auteur de ce texte. Cependant, nous vous demandons de rester fraternels et respectueux dans vos commentaires et de viser d'abord à encourager chacun et chacune, comme nous le faisons nous-mêmes au TopChrétien.

23 commentaires