Parents, vous avez AUSSI des droits !

Parents, vous avez AUSSI des droits !

Ma profession m'amène à accompagner des parents autour de l'éducation de leur enfant ; un projet personnalisé est élaboré, avec des objectifs bien précis, visant à les aider à évaluer dans un premier temps leur situation familiale puis avec un professionnalisme olympique, l'accent va être mis sur leur fonction parentale. J'évoque avec eux les questions qui fâchent, du genre : vous avez des devoirs envers vos enfants, en les énumérant etc ...

Mais en réfléchissant bien, en étant à leur écoute, je crois entendre parfois un cri de désarroi, de révolte pour certains : pourquoi ? Parce que pour la plupart, leurs propres parents n'ont pas su assumer leur responsabilité envers eux. Tout ceci fait écho en moi, puisque je suis parent moi même. Alors la question que je me pose et vous pose est : Comment faire, quand nous avons eu nous-mêmes des parents défaillants qui n'ont pas su remplir à notre égard leur rôle d'éducateurs ? Des parents qui n'ont pas pu nous inculquer certaines valeurs éducatives ?

Comment apprendre à fonctionner autrement ? Et d'autre part, quelle attitude aurais je, honnêtement, si un tiers venait me dire comment éduquer mes enfants ? Il me semble que nous ne pouvons parfois pas donner, ce que nous n'avons pas reçu ! Est-ce une excuse ? Non, juste une réflexion. Y aurait-il une école pour apprendre à être parent ? Et quand bien même on aurait appris, quel est l'apprentissage qui se ferait sans erreurs ou sans failles ? Serions-nous devenus parfaits par le simple fait d'être parents, et parents chrétiens de surcroît ? Non, sûrement pas !!

Que faire ? La première démarche qui me vient à l'esprit, avant de mettre en place un accompagnement ou de prodiguer des conseils, est de prendre en compte que chaque famille, la vôtre, la mienne, est unique, avec une histoire et une dynamique propres, à cause des personnes qui la composent.

Ensuite, avant même d'évoquer la notion de devoirs, il serait peut être judicieux de commencer par dire, avec empathie et bienveillance, aux parents que j'accompagne, qu'ils ont aussi des droits : pourquoi ? Parce que droits et devoirs vont de pair et, en reconnaissant leurs droits, je prends simplement en compte leur singularité, la vôtre aussi, leur humanité, la mienne, et leur histoire de vie, mais aussi la nôtre.

Alors détendons-nous car nous avons des droits et je les ai ainsi énumérés :

- VOUS avez le droit, en tant que parents, d'être déboussolés par moments par le comportement de vos enfants.
- VOUS avez le droit d'avoir des sentiments positifs ou négatifs, et d'en faire part à vos enfants, par exemple : « Je suis en colère, ton attitude m'exaspère, je suis fier ou fière de toi, etc.... »
- VOUS avez autorité chez vous, alors posez le cadre en fonction de l'âge et des besoins de vos enfants, osez commander, donnez-leur la cadence, des habitudes autour du quotidien : Qui fait quoi ? Quand ? Comment ? Et aussi pourquoi ?
-VOUS avez le droit de mettre une hiérarchie dans vos priorités ; la relation de couple ne doit pas être en berne quand on a des enfants, car ils bénéficieront des fruits d'un mariage heureux, alors accordez vous du temps entre époux.
-VOUS avez le droit entre conjoints d'avoir des avis différents concernant l'éducation de vos enfants et de chercher des compromis ensemble.
-VOUS avez le droit de demander pardon à vos enfants, et de vous pardonner vous-même pour vos carences.
-VOUS avez le droit de les aimer, sans tout leur permettre. Vous avez le droit d'être fatigués, et si besoin, de passer le relais en les faisant garder une demie-journée ou plus, si vous le pouvez.
-VOUS avez le droit de vous tromper dans l'éducation de vos enfants, de ne pas savoir par moments, d'être imparfaits, illogiques, d'être vrais.
-VOUS avez le droit de préserver votre santé physique, psychique, spirituelle (en demandant de l'aide, sans culpabilité bien sûr)
-VOUS avez le droit d'être vous-mêmes, de vous occuper de vous.
-VOUS avez le droit de désapprendre, et d'apprendre des autres si ce que vous apprenez est en lien avec vos valeurs spirituelles et morales.

Et enfin, chers parents, vous avez, comme je l'ai aussi, le droit de pleurer et de crier à Dieu votre incapacité et votre désarroi. Vous pouvez lui demander son aide et sa sagesse, parce qu'il est l'éducateur par excellence.

Je pense que maintenant nous pouvons parler de devoirs, qu'en pensez vous ? Mais dans une autre rubrique.

Soyez bénis et encouragés en son nom

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
24 commentaires
  • antoinette69720 Il y a 10 années, 2 mois

    merci
  • viki72 Il y a 12 années

    Amennnnnnnnnnn
  • UMUHOZA12049 Il y a 12 années

    Merci sincèrement pour cette ribrique, parfois je ne connais pas mes droits à force de me tourner du cote des enfants et parfois je ne savais pas que certaines erreurs sont torrerables pour un parent.
  • Susie Conway Il y a 12 années

    Courage à tous les parents et particulièrement ceux qui, pour une raison ou une autre, élèvent leurs enfants seuls... Que Dieu vous bénisse !
  • bouclettes Équipier du Top Il y a 12 années

    Bravo Titi pour cet article !!! Nous nous mettons parfois tellement la pression !!! Oui, être soi-même, accepter nos erreurs, savoir demander pardon à nos enfants, j'aime ça !!! J'attends le prochain article avec impatience.
    • titi77 Il y a 12 années

      hello,christine merci à toi pour cet encouragement,en ce qui concerne la pression je peux affirmer que j'en connais un rayon,gloire à DIEU,les choses se font maintenant à la cadence de son ESPRIT.Merci SEIGNEUR pour ta pédagogie,elle est faite à notre mesure.
  • Iris Il y a 12 années

    Je n'avais pas précisé qu'avec le service scolaire et sociaux, nous avons fait le nécessaire en 2009/2010. Que les enfants ont été enlevé à la famille et placé en famille d'accueil. Que la mère qui avait sombré dans l'alcool, la cigarette et le vol, le mensonge... Ne trouvait plus d'issue pour sa vie. Je l'ai emmené dans mon église où pendant un an, je l'ai aidé spirituellement avec des frères et soeurs ainsi que le pasteur. Nous allions au groupe de prière 2 fois par semaine et au culte tous les dimanches. Avec les services d'aide à la personne, elle a pu trouver un emploi de femme de ménage dans un hôtel restaurant. Malheureusement pour elle, j'ai dû déménager mais j'ai demandé à l'église de la soutenir et de continuer à venir lui rendre visite. Quand son père la menacé parce qu'elle allait ""dans un SECTE""" elle a tout abandonné et c'est remise à boire. Aujourd'hui, elle attend son procès pour alcoolisme sur la voie publique et récidive pour conduite en état alcoolique et délit de fuite... Leur couple ne va pas très bien et leur famille est éclatée. Je ne peux que prendre des nouvelles par téléphone. J'essaie de les appeler le plus souvent possible pour avoir de leur nouvelles et pour prier pour eux. Pour l'instant, je ne sais pas où en est leur situation. Mais je vous tiendrais au courant. QDVB tous, et merci pour vos encouragements. Dominique
  • Deya Il y a 12 années

    Merci. Que Dieu vous bénisse.
  • titi77 Il y a 12 années

    merci à vous,pour cet encouragement,lorsque,nous prenons conscience de nos droits,nous acceptons aisément aussi nos devoirs,et tout cet ensemble,fait de nous,des hommes et des femmes équilibrés,imparfaits,mais heureux.
  • titi77 Il y a 12 années

    je voulais vous dire claudine,de ne pas avoir peur,mais de simplement comprendre,qu'être parents,ne s'improvise pas,avec l'aide du seigneur,bien sûr,nous y arrivons,même si nous prenons conscience de nos faiblesses,n'a t il,pas dit que sa force s'accomplit dans nos faiblesses?alors,n'ayez crainte.lorsque vous lirez la suite de cet article,on en reparle.blessing
  • Claudine Jolivet Il y a 12 années

    wow Ça m' aide a comprendre félicitation au parents c'est beaucoup de travaille sur soi pour arriver a ne pas disparaitre et vous oublier pour eux je ne suis pas un parent et ça sa me fait peur
  • titi77 Il y a 12 années

    merci rosine sois bénie également :)
  • Iris Il y a 12 années

    C'est vrai qu'en tant que parents, nous avons des droits. Mais avons nous le droit de rendre malheureux nos enfants, de les faire pleurer et de ne pas leur donner tout l'amour qu'ils devraient recevoir ? Parce que nos parents ne nous ont pas aimé, nous ont ignoré ou violenté. Nous refusons de croire que quelque part nous n'étions pas prêt à être parents, à nous pardonner et à pardonner. Et le seul être que l'on devrait choyer de tout notre coeur, c'est lui qu'on maltraite. Et là, où est notre devoir ? J'ai vu de mes yeux vu, une famille se déchirer. Une femme violée et avoir un enfant de ce viol. Elle le maltraite, refuse son amour et ne cesse de lui dire qu'elle ne l'aime pas car il est le fruit d'un viol. Qu'à cause de lui sa vie est fichue. L'enfant à l'époque n'avait que 5 ans. Aujourd'hui, il a 13 ans et en classe de CE2. Il n'a pas d'amis, il est le souffre douleur de ses parents et de ses camarades de classe. Il ne comprend pas trop bien ce qu'on lui dit et ce qu'il doit faire. Il comprend surtout, qu'on aime sa petite soeur mais pas lui. Qu'on lui refuse l'amour et la tendresse. Ou se trouve le droit des parents et de l'enfant ? Qui a droit d'être en colère et de se révolter ? Je prie chaque jour pour ces familles où règnent tant de violences et de mépris. Je suis indignée de me sentir si faible de ne pouvoir leur venir en aide. En parlant de Jésus à leurs parents, je voudrais que ce miracle se fasse immédiatement. Mais je suis si impatiente. Que l'Eternel entende nos prières et vienne au secours des familles maintenant au Nom de Jésus. QDVB, Dominique.
    • Deya Il y a 12 années

      Ce n'est pas un hasard si le Seigneur a permis que vous voyez cela. Vous devez réagir pour le bien de cette famille et surtout pour ce petit qui a un si grand retard dans la vie et qui est si malheureux. La mère est aussi en souffrance mais mon coeur saigne pour le petit. Que le Seigneur vous guide. Tenez nous au courant pour la suite et même en communion de prière. Merci Eveline pour votre réponse. QDVB
    • Onesime Il y a 12 années

      réponse de Onésime à Eveline : Soyez remerciée, ma sœur pour votre réponse pleine de bon sens.
    • Eveline Simonnet Bénévole du Top Il y a 12 années

      Triste histoire.... il est prétentieux de penser que l'on peut se sortir tout seul d'une expérience pareille. L'enfant n'est pas responsable, il ne demande qu'à être aimé. La maltraitance doit être dénoncée, afin que des personnes compétentes puissent aider la maman violée à prendre conscience de sa maltraitance. Garder le silence et faire "l'autruche" en revient à ne pas porter assistance à personne en danger. La compassion ne sert à rien s'il n'y a pas d'action. Que Dieu protège cet enfant et qu'Il ouvre le coeur de cette maman afin qu'elle accepte de se faire aider. Elle a besoin d'entrer dans le pardon, pour pouvoir aimer son enfant. * Seigneur met les bonnes personnes sur le chemin de cette famille en souffrance. Merci mon Dieu.
    • SELEMANI Il y a 12 années

      C'est devant un tel cris que l'Eglise, l'épouse de Christ, celle à qui Dieu a investi de toutes les richesses doit prendre ses responsabilités... J'ose espérer que ces parents n'ont pas encore connu l'Auteur de la Vie par Jésus. Et leur souffrance est grande....Courage ma soeur, que l’Éternel dirige tes prières afin d'assurer une protection spirituelle sur la vie de cet enfant. Comme dit le concepteur de la voiture Renault:" qui mieux que Renault peut réparer votre Renault?" Je dirai aussi: " qui d'autre que Dieu le Créateur et Père des esprits peut réparer un esprit meurtri?" Bon courage car celui qui est en nous est plus grand que celui qui est dans le monde...
    • titi77 Il y a 12 années

      chère dominique,j'entends votre cri à propos de cette situation,on peut là; parler de maltraitance,ce qui n'est pas acceptable;mais il n'est non plus accepable de se refugier derriére les excuses ,pour ne pas autrement aucun parent n'a le droit de faire souffrir de façon consciente ses enfants,si c'est le cas,prier bien sûr,si vous pouvez en parler à la personne,ensuite,orienter vers les professionnels afin d'avoir de l'aide,que DIEU vous guide,dans cette démarche
  • reinette Il y a 12 années

    Je bénis Dieu le Père Source de Joie et de Lumière de la Vie qui tous ceux qui lui demande grâce et sagesse. Il est un verset dans la Bible que je ne saississais pas la portée..."nos enfants nous seront en bénédiction..." (excusez mes lacunes, je suis sur le Chemin et je viens à l amélioration) J ai tout appris de notre Seigneur je lui avais déposé toutes mes défaillance,mes faiblesses, mon manque d autorité... et voilà qu aujourd hui car sans Lui rien ne serait déroulé a merveille, et c est à notre Dieu que je veux rendre toute la Gloire, Il a parfaitement tooute les choses en main Il m a donné les clés du Royaume et m a si gentimenf ouvert une fenêtre du Ciel Je loue et Le bénirai continuellement car Il fait pour moi de grandes choses. Je vis seule, mes enfants ne connaissent pas leur père. Je suis l unique fille d une fratrie de 5 garçons.Tous devenu adulte et pour la moitié pères.Depuis mon attachement à ma nouvelle nation (je parle en l esprit) j ai eu à subir divers humiliations . Mais pour toute ces choses je rend grâce à Notre Père chez lequel il ny a pas l ombre d une variation car ce qu Il promet Il l accomplit.J avance et j avancerai sachant que ce qu Il a fait hier, il peut le faie aujourd hui. Vous les bénis du Père et touts ces rachetés soyez délivrés de toutes vos souffrances. A Celui qui nous aime et qui peut faire bien au delà,je vous salue Sa servante AimY
    • SELEMANI Il y a 12 années

      Amen Amen et Amen ma Soeur!!! Je bénis l’Éternel de ce qu'il a fait dans ta vie. Jésus dit:" Mais le Consolateur, l'Esprit -Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit" Jn 14, 26 Un des rôles et l'une des fonctions du Saint-Esprit est de nous enseigner: il peut nous enseigner les maths, la physique , la chimie, l'informatique....à combien plus forte raison ne nous enseignera t -il pas comment éduquer nos enfants ? Comme la Parole le dit, il vous enseignera toutes choses... C'est vrai que nous sommes parents avec nos limites et failles, mais gloire à Dieu pour le trésor de sa présence qui fait avec notre ordinaire, l'extra ordinaire, et de nos limites il en fait une source intarissable d'une eau fraîche...Refusons de rester dans le deuil, la centre, les limites, les défaites, les défaillances, les insuffisances...car la VIE de Dieu circule en Nous et nous sommes plus que Vainqueurs... BÉNÉDICTIONS EN Christ!!!!
  • geogui Il y a 12 années

    Une très bonne lecture,profitable à tous:aux jeunes comme aux moins jeunes;aux couples de tous âges.J'aime bien croire que c'est à dessein que certains "devoirs" ont été présentés comme des "droits".Mais ce qui est important,c'est que cet article s'adresse à des hommes et des femmes, dans toute leur "humanité". Qui, en effet ,peut se prétendre "parfaits"? Assurés de notre imperfection,prenons la résolution de nous engager sur la voie de la reconstruction,acceptons de déconstruire nos prétendues certitudes, de les "tester" à la lumière des Ecritures et jugeons si nous sommes sur le bon chemin.Loin de déchoir de son piédestal, on se grandit de la conscience de ses faiblesses.Excellent article!Vite, la suite!
  • Eveline Simonnet Bénévole du Top Il y a 12 années

    Excellente analyse, merci Titi Alerte ! Il faut bien savoir que ce sont nos enfants qui nous apprennent à être parents ! Lorsque nous apprenons à écrire, on nous met un crayon dans les mains et nous nous débrouillons avec ! Lorsque l'enfant né, on nous le met dans les bras et....nous nous débrouillons avec ! si nous n'avons pas eu de frères et soeurs en exemple, si nous n'avons pas eu de parents attentionnés, il nous faut apprendre "sur le tas": découvrir, innover, aimer... et ce n'est pas toujours facile ! Nos enfants sont là pour nous former, c'est un apprentissage ! accomplissons-le du mieux que nous pouvons avec tout notre coeur. Nous ne sommes pas tous issus du même moule, donc nous sommes tous différents. Ne culpabilisons pas, ne nous sous-estimons pas, n'accusons pas, ne regrettons pas.... soyons nous-même avec nos enfants, avec l'aide de Dieu tout est possible !
    • titi77 Il y a 12 années

      chére eveline,tu as vraiment raison,nos enfants nous apprenent à être parents,merci pour ta sincerité,pour ton regard qui vient equilibrer parfois