… Pas le temps !

… Pas le temps !

 « Si le SEIGNEUR ne bâtit la maison, ses bâtisseurs travaillent pour rien (...) Rien ne sert de vous lever tôt, de retarder votre repos, de manger un pain pétri de peines ! A son ami qui dort, il donnera tout autant. » Psaume 127.1-2

« Lorsque je serai en vacances, j’aurai le temps de... »
« Lorsque j’aurai pris ma retraite, je pourrai enfin... »
Quels pièges ! Je puis en témoigner.

Il existe des circonstances où notre job ne nous laisse aucun choix, certes. Il faut néanmoins se demander ce qu’est une vie bien remplie. Combien de fois est-on prisonnier d’un film qui s’accélère et qu’on ne peut arrêter ? Je connaissais quelqu’un, secrétaire, qui disait n’avoir même pas le temps d’aller aux toilettes de tout un matin. Parfois, le stress devient une marque de fabrique, un constituant de notre identité : je serre les dents mais regardez comme je suis actif, regardez comme je me dévoue, comme je suis important, irremplaçable...
Pour ma part, passionné, je menais toutes sortes d’activités de front : enseignement, animations de groupes, gestion d’église, sans oublier la vie de famille. Et ce fut le burn-out.

Et si on s’arrêtait AVANT ?
Que nous enseigne Jésus ?
Avec trois ans à disposition, il devait gérer un ensemble de missions de toute première importance : l’humanité à sauver, un message à diffuser, une équipe à former, des foules à enseigner, des personnes à rencontrer.
Et que voit-on ? Jésus se déplaçait à pied. (Non, ce n’était pas Superman qui volait d’un endroit à l’autre.) Il se retirait pour prier, il participait à des banquets, il prenait le temps de tête à tête comme celui de parler aux foules.
Heureusement, des directeurs RH comprennent que le personnel n’est pas un Kleenex à jeter après usage, que des employés en bonne santé et motivés sont plus utiles que des zombies surmenés. Des livres nous conseillent de prendre une minute par heure pour nous arrêter vraiment, une heure par jour et un jour par semaine.
Toute ressemblance avec Deutéronome 5.14 n’est pas fortuite...

Dieu a créé le temps et il en a créé assez, avec pour responsabilité de le gérer. Réalisons qu’il n’y a pas deux vies, une religieuse du dimanche matin et une profane pour le reste de la semaine.
Saint-Esprit, donne-nous nous ta sagesse pour entrer dans les bonnes œuvres préparées d’avance selon Ephésiens 2.10 et à renoncer au reste. Aide-nous à faire la différence entre ce qui est urgent et ce qui est important, montre-nous ce que nous devons faire, ce que nous pouvons déléguer, laisser faire ou abandonner. Sans nous, le monde s’arrêterait-il de tourner ? Si nous craquions, le projet irait-il mieux ?...
Courage ! Si nous avons trouvé le temps de lire ce texte, notre situation n’est pas désespérée.

Ce n’est qu’à 45 ans que j’ai appris à travailler, à gérer mon temps, à discerner les priorités. Je prie que se réalise plus tôt pour vous cette promesse :

« Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi je vous donnerai le repos. Prenez sur vous mon joug et mettez-vous à mon école, car je suis doux et humble de coeur, et vous trouverez le repos de vos âmes. » Matthieu 11.28-29

3 commentaires
  • Ganhia Il y a 3 années, 2 mois

    Amen. Je prie Seigneur que tu m'aides à y arriver, à faire la part des choses entre l'utile et l'agréable, afin d'accomplir chaque jour que tu fais ta volonté, tes projets.
  • fungette Il y a 3 années, 2 mois

    Amen beau message QDVB.
  • Yimgos Il y a 3 années, 2 mois

    Wow! Quel riche message! Nécessite réflexion, et examen personnel. C'est vrai, il faut savoir s'arrêter, marquer une pause, et ne pas être toujours en train de courir. En plus, il est d'une évidence, que si nous avions l'impression de manquer du temps, c'est qu'il y'a forcément du superflu dans nos activités. Pourquoi? Eh bien parce que Dieu, Qui est l’Auteur du temps, ne nous confiera aucunement des tâches qui ne soient pas mesurées au temps matériel qu'Il nous a donné ! Si des 24 heures, je ne m'attèle à ne faire que ce que Dieu m'appelle à faire, alors, je ne saurais stresser, et être toujours à courir après le temps! Mais le souci, c'est bien que nous sommes si nombreux aujourd'hui dans le monde, et même dans l'Eglise, à nous activer pour bien de futilités! On essaie d'être actifs à tout prix, et pour la plupart du temps, on s'octroie soi-même des tâches que Dieu ne nous a point confié à faire, soit disant que nous le faisons pour Lui, et à la fin, tout n'est qu'activisme et même parfois, religion. Apprenons à prendre du temps, pour chercher la Volonté de Dieu, demandons Lui toujours la sagesse, pour bien gérer le temps qu'Il met à notre disposition, et souvenons toujours: Dieu a le temps, nous, nous n'avons que la montre. Nous sommes donc, de simples intendants, et il faut que nous soyons trouvés fidèles dans la gestion du temps que nous aurions reçu de Dieu. Saint-Esprit, donne-nous nous ta sagesse pour entrer dans les bonnes œuvres préparées d'avance selon Ephésiens 2.10 et à renoncer au reste. Aide-nous à faire la différence entre ce qui est urgent et ce qui est important, montre-nous ce que nous devons faire, ce que nous pouvons déléguer, laisser faire ou abandonner. Amen!