Peut-on être reconnaissant pour tout ?

Peut-on être reconnaissant pour tout ?

Question d'un Internaute :

"Il semble naturel d'être reconnaissant pour les bénédictions, mais qu'en est-il des afflictions ?"

L'apôtre Paul nous dit :

"Et que la paix de Christ, à laquelle vous avez été appelés pour former un seul corps, règne dans vos cœurs. Et soyez reconnaissants." (Col 3.15)

Le dictionnaire Larousse définit la reconnaissance comme étant un "sentiment qui incite à se considérer comme redevable envers la personne de qui on a reçu un bienfait". Or Paul écrit :

"Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein." (Rom 8.28)

Ce qui concourt à mon bien peut-il être considéré autrement que comme un bienfait ? Je dois donc être reconnaissant pour toutes choses !

Cela semble, à première vue, exagéré, tout comme certains enseignements sur la louange, selon lesquels on doit louer Dieu pour les catastrophes qui peuvent nous arriver. Pour ma part, je loue Dieu en dépit des catastrophes, ce que je trouve beaucoup plus raisonnable !

Toutes choses inclut les bonnes et les mauvaises. Puis-je être reconnaissant pour les mauvaises ? Oui, dans la mesure où je me sais dans la main toute-puissante de mon Père céleste ; où je suis convaincu qu'il utilisera même cette situation douloureuse pour me faire avancer spirituellement ; où, en définitive, elle concourra à mon bien !

J'avoue sincèrement qu'il faut exercer une bonne dose de foi pour en arriver là ! Mais n'est-il pas écrit :

"… mon juste vivra par la foi ; mais, s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme. Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas." (Héb 10.38-11.1).

Une des choses qu'on ne voit pas dans l'immédiat, c'est le bienfait de l'épreuve. Mais là où la vue échoue, la foi prend la relève, et nous permet d'être reconnaissants au Seigneur pour toutes choses !

***

C'est là qu'une petite voix murmure derrière mon épaule :

"Alors, dis, papa, pourquoi tu rouspètes tout le temps ?"

(Rediffusion TL – La reconnaissance - 657)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire