Pourquoi Seigneur?

Pourquoi Seigneur?

     Cette semaine, je voudrais vous raconter deux histoires très différentes, prenant place sur deux continents, au sein de deux familles de serviteurs de Dieu, avec deux cœurs de mamans blessés, et une seule et même leçon :

      Nos « pourquoi, Seigneur ? » adressés à Dieu restent souvent sans réponse mais nos « dans quel but, Seigneur ?» nous aident à accepter la volonté de Dieu même quand elle ne semble pas avoir de sens.
 

“Les voies de Dieu sont parfaites. La Parole de l’Éternel est éprouvée. Il est un bouclier pour tous ceux qui se confient en Lui. » Psaume 18 :31 (version Louis Segond, VLS)

    Ces deux témoignages m’ont profondément marquée dans les dernières semaines qui viennent de s’écouler. Car ces deux femmes, Anne et Marie (leurs prénoms ont été changés), qui servent Dieu dans deux parties éloignées du monde, m’ont interpellée par les conclusions identiques qu’elles ont retirées de leurs expériences.

       Toutes les deux faisaient la même prière pour leurs enfants :

Je n'ai pas de plus grande joie que d'apprendre que mes enfants marchent dans la vérité.3 Jean 4 (VLS)

       Anne et son mari ne pouvaient pas avoir d’enfants. Ils ont prié, prié et prié encore et après de nombreuses années, l’Eternel répondit aux soupirs de leurs cœurs en mettant sur leur route un petit garçon de trois ans, orphelin, qui recherchait une famille. Dieu ouvrit les portes de façon surnaturelle et contre toute attente, ce jeune couple adopta cet enfant. Il était intelligent, doux et faisait la joie de sa famille. Comme pour tant d’autres parents, la prière d’Anne devint pressante devant le trône de Dieu : « Seigneur, que mon fils t’appartienne, toute sa vie ! Seigneur, il est à toi, utilise les moyens que tu voudras, mais Seigneur, que cet enfant soit à toi pour l’éternité. »

      Quelques jours après, alors que ce petit garçon jouait dehors, un accident domestique stupide se produisit : Echappant à la vigilance de ses parents, il tomba dans un point d’eau et se noya en quelques secondes. Les secours purent le ramener à la vie, et les jours qui suivirent prouvèrent que Dieu avait choisi de le garder auprès de ses parents : Il survécu contre toute attente… mais son cerveau privé d’oxygène pendant trop longtemps, ne fonctionne plus normalement aujourd’hui. Ce petit garçon ne sera plus jamais le même. Il ne se développera jamais comme un enfant « normal ».

      Leurs « pourquoi ? » désespérés ne purent apporter la paix au cœur de ces parents rongés par la culpabilité d’avoir été choisis comme son papa et sa maman et de n’avoir pas su le « protéger »…

      Pourtant, « Dieu a ce qu’il y a de meilleur en réserve pour nous, toujours… Dieu est bon, en tout temps »… n’est-ce-pas ?

      Pleurs et regrets ont aujourd’hui cédé la place à la paix qui dépasse notre compréhension, à la réalisation que Dieu a l’éternité comme objectif, quand Il permet de tels évènements tragiques dans la vie de Ses enfants.
      La prière de cette maman, donnant permission à Dieu de mettre tout en œuvre pour le salut éternel de son nouveau garçon, revint à son esprit quand elle commença à demander à Dieu : « Dans quel but as-tu permis cet accident, Seigneur ? »

      Les difficultés de la vie au quotidien sont toujours bien réelles mais quel réconfort il y a dans l’acceptation que Dieu a notre vie sous son contrôle !

      Cet enfant fut un miracle, dès la seconde de sa conception, puis à la minute de son adoption par cette famille de serviteurs de Dieu, mais aussi à l’heure interminable de ce terrible accident. Jour après jour, ouvrant les yeux sur une nouvelle journée de vie que Dieu lui accorde, il est dans Sa volonté : Plusieurs personnes se sont données à Dieu au contact de ce garçon et Dieu a mis dans le cœur de cette maman, la certitude du salut éternel de ce trésor qu’Il leur avait confié.

      Nos « pourquoi » remettent en cause la sagesse de Dieu et, quelque part, challenge Ses motivations. Derrière un « pourquoi, Seigneur ? » il y a une forme d’accusation, due à l’incompréhension, à la douleur, à la souffrance…
Et nos pourquoi restent sans réponse…

 “C'est l'Eternel qui trace la voie d'un homme; comment un humain pourrait-il comprendre par quel chemin il passe?Proverbe 20:24 (Bible du Semeur)



       Marie est maman de deux enfants. Son fils a grandi sur le champ missionnaire, baigné par la présence et la fidélité de Dieu au quotidien dans la vie de sa famille, et pourtant, son cœur était devenu froid, presque insensible à l’Amour de Dieu. Cette maman raconte son histoire avec deux traces de balles sur son corps, preuve de l’Amour de Dieu pour son fils…

A suivre…
 



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le livre de Rachel Miquel Dufour est sorti !

A l’heure où le mot « sexe » est utilisé pour vendre tout et n’importe quoi et que beaucoup se posent des questions sur comment aborder le sujet en couple, en famille et même entre amis, Rachel Miquel Dufour nous offre une vision de la sexualité équilibrée, avec un angle novateur… Sexualité et spiritualité pourraient donc être associées (?!). Découvrez "Hourra pour le va-jay-jay" (en partenariat avec Paul et Séphora)

15 commentaires