Que penser de l'homophilie ?

Que penser de l'homophilie ?

Question d'un Internaute :

"Comment considérer l'homosexualité comme quelque chose de mal, lorsqu'on se sent, dès l'adolescence, attiré vers le même sexe ? Est-on né avec le mal en soi ?"

Je vois une grande différence entre deux concepts, l'homophilie et l'homosexualité active. L'homophilie est, à mon sens, l'attirance anormale vers le même sexe, alors que l'homosexualité active est le passage à l'acte, la pratique sexuelle de l'homophile. Vous me direz que l'un entraîne l'autre ? Pas forcément. Dans une sexualité normale, un individu est naturellement attiré par l'autre sexe. Cela ne veut pas dire qu'il soit obligé de passer à l'acte, Dieu merci !

Je sais qu'aujourd'hui, dans notre société libertine, dire que l'homophilie est une perversion de ce qui est normal, est taxé d'homophobie, et traité comme du racisme. Pourtant, une simple constatation anatomique suffit, dans le domaine sexuel, à convaincre tout individu de bonne foi de ce qui est normal et ce qui ne l'est pas ; de ce que Dieu a voulu en créant la race humaine. Seul le péché a entraîné la dépravation de l'homme, et l'a conduit vers des déviances sexuelles de tous ordres, aussi bien hétéro que homo :

"C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement." (Rom 1.26-27)

L'apôtre Pierre nous parle d'un "héritage" tragique que tout être humain reçoit à la naissance :

"… sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères…" (1Pi 1.18)

Les psys sont en désaccord quant à l'origine de l'homophilie. L'école allemande pense qu'elle est congénitale (innée) ; l'école française qu'elle est acquise (au cours de la petite enfance). Nous ne trancherons pas dans ce débat, qui n'est pas, en définitive, le plus important. Innée ou acquise, c'est une anomalie psychologique, une maladie de l'âme qu'il convient tout d'abord de reconnaître comme telle avant de pouvoir lui porter remède. Celui qui, par exemple, pour des raisons innées ou acquises, a développé un caractère violent, n'en est pas pour autant exempt d'en rechercher la délivrance auprès de Dieu !

La Bible est claire : l'homosexualité active, c'est-à-dire la pratique de rapports sexuels entre homophiles, est une abomination aux yeux de Dieu (Lév 18.22 ; 20.13 etc.). Ceux qui la pratiquent, bien qu'ils n'aient pas choisi d'être homophiles, ont délibérément choisi d'être homosexuels actifs. On ne peut donc vivre comme un chrétien fidèle, dans l'obéissance à la parole de Dieu, en pratiquant l'homosexualité.

La bonne nouvelle, c'est que Dieu est puissant pour délivrer de l'homophilie, innée ou acquise. Et j'ai eu la joie, au cours de mon ministère, de voir des homophiles complètement délivrés de leur handicap. Pour Dieu, ce n'est pas plus difficile de purifier un chrétien sincère de cette tendance que de délivrer un alcoolique, un fumeur, un violent, un menteur, un adultère. Mais il ne sert de rien de se voiler la face. Reconnaissons honnêtement en nous la tendance au péché, demandons le secours de Dieu dans la prière, éventuellement avec l'aide éclairée d'un serviteur de Dieu, et recevons par la foi l'entière délivrance, en nous appuyant sur les merveilleuses promesses du Seigneur :

"Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce." (Rom 6.14)

"Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l'envie, dignes d'être haïs, et nous haïssant les uns les autres. Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu'il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle." (Tite 3.3-7)

"Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance. Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint." (1Pi 1.14-16)

Je ne suis pas homophobe, et j'ai une profonde compassion pour les homophiles. Même si ma nature profonde est différente de la leur, j'ai tout autant qu'eux besoin de la grâce et du pardon de Dieu. Mais je ne me résoudrai jamais à accepter l'homosexualité, que Dieu a déclarée être une abomination, comme une norme de vie alternative.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires
  • Abigahelle Il y a 4 années, 6 mois

    Bonjour Viepourtoi, Merci pour ta réponse, je suis contente que tu l'aies lu. J'avais bien compris que tu étais en colère, et je partageais ton sentiment de révolte, c'est pour ça que je t'ai envoyé ce petit mot. Je viens sur TopChrétien pour comprendre le mode de pensée qui circule parmi les gens qui se disent chrétiens aujourd'hui, et aussi pour chercher à prendre contact avec ceux qui n'acceptent pas les déviations mortelles de la religiosité, qui refusent le "ministère de mort" de la loi. Moi non plus je n'arrive pas à voir comment communiquer avec toi par mail. Le seul moyen que je vois pour ne pas le divulguer ici, est de passer par mon blog "Jésus ma liberté". ça fait un moment déjà que les positions habituelles de personnes qui se disent chrétiennes, concernant les homosexuels me choquent et me dérangent profondément, car elles ne sonnent pas "justes" avec ce que je sais de l'Amour de Dieu, manifesté en Jésus-Christ. C'est pourquoi j'aurais été intéressée de partager avec toi, si tu le désires. Bien à toi, en Jésus.
  • ViePourToi Il y a 5 années, 4 mois

    Dieu a dit des tas de choses, mon pauvre ami. Et heureusement prend pas toute ce n'est phrase au pied de la lettre (Dt 22. 20-24, Lv 20. 10, pour né cité qu'eux). Dieu a surtout dit d’aimer son prochain. Tu peux aussi aller regarder le plafond de la chapelle Sixtine, tu y apprendras des choses. Tu dis que ce n'est pas normal . Mais si, nu, tu chasses le lapin que tu égorges ensuite avec tes dents, je veux bien que tu me parles de l’argument de nature. Sauf que tu ne seras pas devant ton Pc pour me lire donc tu ne pourras me répondre. Peut-être parlais-tu de la naturalité de la sexualité. J’en conclus que tu ne pratiques que le coït, par-devant ou par-derrière et jamais la brouette sénégalaise ; que jamais ô grand jamais tu n’utilises des préservatifs, des contraceptifs ni ne pratiques des actes hors pénétration telle que cunnilingus ou fellation. Tu me dis que certains animaux le font aussi . Ça tombe bien ils pratiqué aussi l’homosexualité. J'ai cru comprendre que tu avançais aussi l'argument de "la sexualité c’est pour procréer" . Soit. Mêmes arguments qu’au-dessus. Si tu utilises des capotes, font des pipes ou des cunnis, ton argument tombe mal. Si tu prends le risque d’avoir des relations sexuelles hors ovulation, ça n’est pas très bien non plus.
    • Abigahelle Il y a 4 années, 6 mois

      Bonjour! J'espère que tu vas bien, n'ayant pas de nouvelles pour toi, je te réponds ici.Je viens de découvrir une étude remarquable sur l'homosexualité du point de vue Chrétien (dans le sens le plus noble de ce mot, c'est-à-dire dans l'esprit du Christ ) par un pasteur baptiste américain, hélas mort en octobre dernier. Il est en anglais, sur le site godmademegay.com. Etant franco-américaine, s'il n'a pas déjà été traduit ailleurs (je vais faire des recherches) je le traduirais, car il peut en éveiller beaucoup et donner du baume au cœur de tous les homosexuels ou transgenres. Moi qui me croyait libre de préjugés sur ces personnes, j'ai vu par ce texte que j'en étais plein, et il m'a vraiment délivrée et ôté un poids sur le cœur, c'est une étude qui peut réveiller ou délivrer la conscience de ceux qui sont prêts à se remettre en question.Hier, je suis allée voir le film « Imitation Game » qui raconte l'histoire vraie de Alain Turing, cet homme d'une intelligence exceptionnelle qui arriva, pendant la 2nde guerre mondiale, à craquer le code jusqu'ici inviolable des nazis. On estime que sa découverte a réduit la guerre de 2 ans, sauvant 14 millions de vies. Ce génie s'est suicidé quelques années après la fin de la guerre, quand son homosexualité a été découverte. C'est ainsi que j'ai appris avec horreur et consternation, que l'homosexualité était illégale en Angleterre et punie d'emprisonnement ou de castration chimique obligatoire ! Et je parle des années 1950, pas du Moyen-Age !!! Dans le texte cité plus haut, entres autres, l'auteur fait remarquer que – sans doute grâce à l'apport supplémentaire des caractéristiques du sexe opposé – les homosexuels masculins et féminins sont souvent des êtres a fort potentiel, et que l'histoire de l'Humanité en compte de nombreux, dans l'art, les sciences, la philosophie, la poésie, etc... et l'ont enrichie de leurs talents. Cette étude démonte un par un tous les préjugés, dans une optique chrétienne, et avec une analyse très fine et juste des Écritures.
    • ViePourToi Il y a 4 années, 6 mois

      Il est vrai, Abigahelle, que je n'ai peut-être pas répondu de la meilleure manière (et avec des fautes de syntaxe, qui plus est). Mais ce genre de message me met hors de moi. Je ne sais si à ton tour tu verras ce message, j'aurais voulu te l'envoyer par message privé mais je n'ai pu. Quoi qu'il en soit, je ne fais pas partie de la communauté de ce site, d'où le fait que je ne me soit pas connecté depuis fort longtemps et je ne sais plus trop comment j'étais tombé sur ce triste texte mais je n'avais pas pu résister à l'envie de répondre et, énervé à provoquer. J'avoue ne pas comprendre ce genre de message...
    • Abigahelle Il y a 4 années, 6 mois

      Hello, Je vois que ça fait un moment que tu ne t'es pas connectée et je ne sais pas si tu liras ce message. Je voulais quand même te dire que j'admire ton courage de te prononcer ainsi et de crier ta révolte contre toutes les bêtises insondables qu'on peut lire sur des sites dits "chrétiens" dès qu'il s'agit d'homosexualité. Dommage que tu y sois allée à la provoc' car il y aurait beaucoup de choses à répondre à ce genre de message et j'aurais aimé écouter ce que tu as vraiment à dire. En tout cas, je suis solidaire avec toi pour ton indignation. ça m'écoeure vraiment de voir de tels jugements aux antipodes de l'Esprit de Christ. Bien à toi en Jésus, Abigahelle. (je précise pour les "autres" que je ne suis pas homosexuelle)
  • MOOREA Bénévole du Top Il y a 7 années, 3 mois

    C'est tellement vrai tout ça ! merci beaucoup
  • JesusKS Il y a 8 années, 1 mois

    Il est très important d'aimer et de ne pas maitriser ces personnes là ! Mais cela ne veut en rien dire qu'il faille l'accepter !! Il est nécessaire d'exhorter ces personnes atteinte de ce mal. Et de leur expliquer que Dieu libère de TOUT mal. Le chrétien homophile doit invoquer le nom du Seigneur. Nous avons recu l'autorité de Christ sur nos vies, apres cela dépend d'une décision de coeur. Sachant que c'est mal, il est judicieux de vouloir rompre avec le péché. Abstenons nous de juger la personne, sans pour autant le cacher. Exhortons exhortons exhortons !! (Je penses que c'est peut etre mon ministère, l'exhortatio) montrons leurs la vérité, mais annonçons leurs l'Evangile ! Fraternellement en Christ
    • Abigahelle Il y a 2 années, 3 mois

      Bonjour, d'abord une demande technique : je trouve dommage que la date du post ne soit pas donnée par le site, je ne sais pas quand ce commentaire a été fait, est-ce le jour où j'ai reçu l'alerte sur ma messagerie? (20 avril 2017) En cherchant la date de ton commentaire, lovejah973, j'ai cliqué par erreur sur ton "amen", car je ne voulais pas approuver ta réponse. En effet, comme le dit l'internaute qui a déclenché ces réponses, une personne va ressentir sont orientation sexuelle différente dès l'adolescence, parfois même dès l'enfance (attirance) Exactement de la même façon qu'un hétérosexuel ressent dès l'adolescence l'attirance pour l'autre sexe. Donc, c'est NATUREL, dans le sens que la personne ne l'a pas CHOISI. Je déplore vraiment de voir encore et encore partout sur les sites "chrétiens" cette aveuglement de continuer à voir les personnes homosexuelles comme atteinte d'un mal, d'un grave péché. Dieu ne fait pas d'erreurs! Si une personne naît ainsi, c'est que cela fait partie de Son Plan parfait, non seulement pour elle, mais pour toutes les personnes qu'elle côtoie. En décrétant de cette façon totalement intransigeante que les homosexuel ont besoin de guérir de leur mal, réalisez-vous le terrible poids du culpabilité que vous risquez de mettre sur leur épaules? Et quelle injustice? Puisqu'elles sont nées ainsi! C'est ce qu'elles ressentent, c'est leur nature, cela ne peut donc pas être une perversion! N'entendez-vous pas la souffrance derrière la question de cet internaute : es-t-on né avec le mal en soi? Combien il doit se haïr, quelles luttes intérieures! Des centaines de milliers d'homosexuels se suicident chaque année, tant cela leur est insupportable. Mais le pire, c'est que cela arrive uniquement à cause de nous, des autres, du regard des autres, du jugement des autres, du rejet des autres. C'est encore pire quand cela vient de "chrétiens" qui leur font la morale, qui les exhortent à rompre avec le péché. Nous sommes TOUS nés avec le mal en nous, le péché dans notre chair, et cela non plus nous ne l'avons pas choisi, nous n'en sommes pas responsable, c'est un héritage venu d'Adam et Eve, par l'intermédiaire du diable. Mêmes sauvés, nous aurons toujours le péché dans notre chair, c'est-à-dire notre nature humaine, terrestre. Mais par la Grâce de Dieu, par l'Amour de Christ, lorsque nous sommes EN Lui, lorsque nous sommes libérés de l'esprit d'obligation, de condamnation, de commandements, ce péché est naturellement inactivé, il ne nous attire plus. Et je ne parle pas de l'homosexualité, je parle du péché en général, qui concerne chacun de nous. Cet internaute, s'il vient ici poser cette question, a certainement la foi, au moins il croit en Dieu et il Le cherche. C'est la seule chose qui compte. Pour moi, c'est son âme qui est la plus importante et sa Foi en Christ. On n'a pas à s'occuper de sa vie sexuelle, on a juste à l'encourager dans sa quête spirituelle, dans sa connaissance de Christ, et Christ prendra soin de lui et se chargera de tout - et je ne sous-entend pas par là qu'Il le "guérira" de son homosexualité. Il le fera... ou pas. Si ce sujet vous importe, je vous invite à rencontrer des homosexuels, à parler avec eux pour connaître ce qu'ils vivent, ce qu'ils ressentent, comment cela s'est manifesté dans leur vie, et vous verrez que pour la majorité d'entre eux, cela ne dépend pas d'une "décision de coeur." Ou alors au prix d'une énorme frustration, culpabilité et souffrance. La seule chose importante, c'est comme n'importe quelle autre personne, qu'importe son orientation sexuelle : cherche-t-elle Dieu? Est-elle une brebis qui désire le connaître? Si oui, l'inviter alors - comme pour n'importe quelle autre personne - à connaître Christ par son enseignement, directement dans les Ecritures, à prier que Dieu l'aide à les voir par l'Esprit et non par son intelligence, non par la lettre qui tue, afin qu'elle puisse vivre EN Christ et recevoir les fruits de l'Esprit, qui sont la paix, la joie, l'amour, et bien d'autres.