Que penser de l'homophilie ?

Que penser de l'homophilie ?

Question d'un Internaute :

"Comment considérer l'homosexualité comme quelque chose de mal, lorsqu'on se sent, dès l'adolescence, attiré vers le même sexe ? Est-on né avec le mal en soi ?"

Je vois une grande différence entre deux concepts, l'homophilie et l'homosexualité active. L'homophilie est, à mon sens, l'attirance anormale vers le même sexe, alors que l'homosexualité active est le passage à l'acte, la pratique sexuelle de l'homophile. Vous me direz que l'un entraîne l'autre ? Pas forcément. Dans une sexualité normale, un individu est naturellement attiré par l'autre sexe. Cela ne veut pas dire qu'il soit obligé de passer à l'acte, Dieu merci !

Je sais qu'aujourd'hui, dans notre société libertine, dire que l'homophilie est une perversion de ce qui est normal, est taxé d'homophobie, et traité comme du racisme. Pourtant, une simple constatation anatomique suffit, dans le domaine sexuel, à convaincre tout individu de bonne foi de ce qui est normal et ce qui ne l'est pas ; de ce que Dieu a voulu en créant la race humaine. Seul le péché a entraîné la dépravation de l'homme, et l'a conduit vers des déviances sexuelles de tous ordres, aussi bien hétéro que homo :

"C'est pourquoi Dieu les a livrés à des passions infâmes : car leurs femmes ont changé l'usage naturel en celui qui est contre nature ; et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement." (Rom 1.26-27)

L'apôtre Pierre nous parle d'un "héritage" tragique que tout être humain reçoit à la naissance :

"… sachant que ce n'est pas par des choses périssables, par de l'argent ou de l'or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères…" (1Pi 1.18)

Les psys sont en désaccord quant à l'origine de l'homophilie. L'école allemande pense qu'elle est congénitale (innée) ; l'école française qu'elle est acquise (au cours de la petite enfance). Nous ne trancherons pas dans ce débat, qui n'est pas, en définitive, le plus important. Innée ou acquise, c'est une anomalie psychologique, une maladie de l'âme qu'il convient tout d'abord de reconnaître comme telle avant de pouvoir lui porter remède. Celui qui, par exemple, pour des raisons innées ou acquises, a développé un caractère violent, n'en est pas pour autant exempt d'en rechercher la délivrance auprès de Dieu !

La Bible est claire : l'homosexualité active, c'est-à-dire la pratique de rapports sexuels entre homophiles, est une abomination aux yeux de Dieu (Lév 18.22 ; 20.13 etc.). Ceux qui la pratiquent, bien qu'ils n'aient pas choisi d'être homophiles, ont délibérément choisi d'être homosexuels actifs. On ne peut donc vivre comme un chrétien fidèle, dans l'obéissance à la parole de Dieu, en pratiquant l'homosexualité.

La bonne nouvelle, c'est que Dieu est puissant pour délivrer de l'homophilie, innée ou acquise. Et j'ai eu la joie, au cours de mon ministère, de voir des homophiles complètement délivrés de leur handicap. Pour Dieu, ce n'est pas plus difficile de purifier un chrétien sincère de cette tendance que de délivrer un alcoolique, un fumeur, un violent, un menteur, un adultère. Mais il ne sert de rien de se voiler la face. Reconnaissons honnêtement en nous la tendance au péché, demandons le secours de Dieu dans la prière, éventuellement avec l'aide éclairée d'un serviteur de Dieu, et recevons par la foi l'entière délivrance, en nous appuyant sur les merveilleuses promesses du Seigneur :

"Car le péché n'aura point de pouvoir sur vous, puisque vous êtes, non sous la loi, mais sous la grâce." (Rom 6.14)

"Car nous aussi, nous étions autrefois insensés, désobéissants, égarés, asservis à toute espèce de convoitises et de voluptés, vivant dans la méchanceté et dans l'envie, dignes d'être haïs, et nous haïssant les uns les autres. Mais, lorsque la bonté de Dieu notre Sauveur et son amour pour les hommes ont été manifestés, il nous a sauvés, non à cause des œuvres de justice que nous aurions faites, mais selon sa miséricorde, par le baptême de la régénération et le renouvellement du Saint-Esprit, qu'il a répandu sur nous avec abondance par Jésus-Christ notre Sauveur, afin que, justifiés par sa grâce, nous devenions, en espérance, héritiers de la vie éternelle." (Tite 3.3-7)

"Comme des enfants obéissants, ne vous conformez pas aux convoitises que vous aviez autrefois, quand vous étiez dans l'ignorance. Mais, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite, selon qu'il est écrit : Vous serez saints, car je suis saint." (1Pi 1.14-16)

Je ne suis pas homophobe, et j'ai une profonde compassion pour les homophiles. Même si ma nature profonde est différente de la leur, j'ai tout autant qu'eux besoin de la grâce et du pardon de Dieu. Mais je ne me résoudrai jamais à accepter l'homosexualité, que Dieu a déclarée être une abomination, comme une norme de vie alternative.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !


Ce texte est la propriété du TopChrétien. Autorisation de diffusion autorisée en précisant la source. © 2022 - www.topchretien.com
9 commentaires
  • felixremillard2 Il y a 4 années, 5 mois

    C’est horrible, malgré le fait que vous avez dit ne pas être homophobe, vous ne l’accepterez pas tout autant? Le monde vit comme il l’entend, si votre dieu n’était pas d’accord, c’est lui qui devait avoir un problème.
  • Abigahelle Il y a 9 années

    Bonjour Viepourtoi, Merci pour ta réponse, je suis contente que tu l'aies lu. J'avais bien compris que tu étais en colère, et je partageais ton sentiment de révolte, c'est pour ça que je t'ai envoyé ce petit mot. Je viens sur TopChrétien pour comprendre le mode de pensée qui circule parmi les gens qui se disent chrétiens aujourd'hui, et aussi pour chercher à prendre contact avec ceux qui n'acceptent pas les déviations mortelles de la religiosité, qui refusent le "ministère de mort" de la loi. Moi non plus je n'arrive pas à voir comment communiquer avec toi par mail. Le seul moyen que je vois pour ne pas le divulguer ici, est de passer par mon blog "Jésus ma liberté". ça fait un moment déjà que les positions habituelles de personnes qui se disent chrétiennes, concernant les homosexuels me choquent et me dérangent profondément, car elles ne sonnent pas "justes" avec ce que je sais de l'Amour de Dieu, manifesté en Jésus-Christ. C'est pourquoi j'aurais été intéressée de partager avec toi, si tu le désires. Bien à toi, en Jésus.
  • MOOREA Bénévole du Top Il y a 11 années, 10 mois

    C'est tellement vrai tout ça ! merci beaucoup
  • Afficher tous les 9 commentaires