Quelle direction pour mes enfants?

Quelle direction pour mes enfants?

J’étais ado. Je remplissais régulièrement mon journal de bord. Je me rappelle bien lorsque j’écrivis : " le plus beau jour de ma vie sera celui où j’accueillerais mes enfants et les chérirais comme un père ". Mes enfants me font toujours " craquer " mais plus pour les mêmes raisons…

Je me souviens d’une autre émotion forte en lien avec mes enfants.

Notre aîné doit alors avoir deux ou trois ans. Je prends d’un coup conscience qu’il y a un après " couche culotte et biberon chaud ". Je dois le conduire dans la vie, lui montrer ce qui est bien et ce qui est mal. C’est un sentiment qui donne le vertige.

Au fait, suis-je moi-même au clair à ce sujet ? Quel sont mes propres principes de vie? Que vais-je donc inculquer à mes enfants ?

Une idée me vînt rapidement. La loi de Dieu, les 10 commandements.

Il est vrai qu’un enfant n’a pas encore de problèmes d’adultère. Mais bon. Il est tout de même le premier à convoiter ce qui ne lui appartient pas. Je découvre même avec horreur que ni ma femme ni moi n’avons eu besoin de leur apprendre à mentir et à voler.

Mes chers petits trésors ont hérités d’une nature humaine corrompue et mauvaise. Tout comme leurs parents d’ailleurs.

Que dire face au commandement " tu ne commettras pas de meurtre " ? Ils ne sont pas si méchants ces petits finalement. Un rapide coup d’œil sur le commentaire de Jésus en Matthieu 5 v. 21 et 22. Oups, parlé trop vite. " Celui qui se met en colère contre son frère… celui qui lui dit imbécile… celui qui le traite de fou… ". Jésus condamne toute atteinte au prochain, quelle qu’elle soit.

Je continue à remonter les dix commandements.

Leur apprendre à reconnaître l’Eternel, se confier en lui dés leur plus jeune âge. Sans faire l’impasse sur le problème du péché qui nous sépare de lui. Jésus qui prend sur lui la colère qui devait m’atteindre.

Quel contenu mes amis ! Raconter la Bible, dans notre lecture en famille, est devenu un moment apprécié. Je suis même surpris de la réceptivité de mes enfants. De la simplicité avec laquelle ils s’approchent de Dieu…

En résumé, je garde, pour eux comme pour moi, ces principes directeurs. Un double mal à refuser : " toute atteinte à l’autre et à la gloire de Dieu ". Un double bien à encourager : " rendre à Dieu l’obéissance qui lui revient et vouloir pour l’autre le meilleur ".

en partenariat avec : www.famillejetaime.com


Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Merci, sincèrement merci...

Merci car c’est grâce à vous que le TopChrétien et ses contenus existent et sont disponibles gratuitement. Grâce à vous qui priez... qui nous soutenez... qui utilisez nos services... Nous vous aimons et prions que Dieu vous bénisse en toute chose !

David Nolent, Directeur du TopChrétien et son équipe

 

1 commentaire