Quelle Erreur ! (3)

Quelle Erreur ! (3)

« Le secours me vient de l’Éternel,
Qui a fait les cieux et la terre. »

Psaumes 121:2


‘‘Pour la philosophie, le crime est une erreur ; pour la religion l'erreur, est un crime.’’ (Félicité Robert de Lamennais), mais ces lignes ne parleront ni de philosophie ni de religion mais des choses de Dieu !

Nous avons vu précédemment que nous commettons tous des erreurs… Nous nous sommes posé cette question : « Mais commettre une erreur est-ce réellement pécher ? » La faute (erreur) volontaire et consciente…exempte de demande de pardon, devient alors une transgression aux yeux de Dieu, une souillure.

Si l’adage populaire déclare : ‘‘Faute avouée est à moitié pardonnée’ ’la Bible affirme que « Le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de pardonner les péchés : Jésus, dit au paralytique, prends ton lit, et va dans ta maison. » (Matthieu 9:6) ; Il suffit de prier : « Vois ma misère et ma peine, Et pardonne tous mes péchés. » (Psaumes 25:18)
Remarquons qu’il ne s’agit pas du pardon de la moitié des péchés, (erreurs) mais du pardon de tous les péchés, avec la promesse de ne pas rester sur place mais aller ensuite de l’avant !

Nous nous étions aussi demandés : « Mais de quelles erreurs parlons-nous ? » Et, avec un peu de réflexion, nous remarquions, nous réalisions, que les chemins qui mènent à l’erreur sont légion.
L’erreur peut être constructive…mais à condition qu’elle ne porte pas préjudice à notre prochain car « Pensez plutôt à ne rien faire qui soit pour votre frère une pierre d’achoppement ou une occasion de chute. » (Romains 14:13)

Mais alors comment éviter l’erreur ?
Mais aussi comment être conscient d’être dans l’erreur ?

C’est vrai que ‘‘les fautes des hommes sont rarement évidentes pour eux, leur partialité étouffe leur jugement.’’ MAIS ‘‘On répare ses fautes quand on les pleure.’’ (William Shakespeare / Jacques-Bénigne Bossuet)
Inévitable ou fortuite, insoupçonnée ou minimisée, l’erreur révèle parfois l’être intérieur…
L’alcoolisme est toujours révélé par l’erreur du ‘verre en trop’ : ‘‘Pas grave je supporte !’’ ; ’’ L’ivresse est une bonne expérience.’’ diront les adeptes et de réitérer leur erreur.
C’est un des exemples de se mettre en mauvaise posture et ainsi commettre l’erreur. Mais demeurer dans un saint comportement est le moyen de déjouer l’erreur. Si nous pouvions et accomplissions : « Soit donc que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez quelque autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu. » 1Corinthiens 10:31

L’erreur ne soudoie-t-elle pas le juste ? « Le malheur atteint souvent le juste. » Mais soyons confiants : « L’Éternel l’en délivre toujours. » (Psaumes 34:20)

*Erreur : Il faut un cœur pur pour convenir être dans l’erreur…‘‘Bien entendu, la plupart des erreurs consistent en cela seul que nous ne donnons pas correctement leurs noms aux choses.’’ (Baruch Spinoza)

*Erreur : Il faut un cœur fort pour reconnaître son erreur… ‘‘De graves erreurs perdurent par la peur du changement et celle de contrarier son ‘Moi interne.’’ (Lerdami)

*Erreur : Il faut « ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi. » (Galates 2:20) pour éviter l’erreur.


Quelle erreur de se croire infaillible au manquement de Vérité par sa (ma) force propre.
2 commentaires
  • Esther Jacques Il y a 3 années, 8 mois

    Lerdami ! Aimez-vous le "Lire-dame-"eure"" (leerdamer : vous savez le fromage) ? Pourquoi ? Car on vient de lire beaucoup de mots en "...eure" : nos erreurs donc ! Et oui, nous les dames, nous devons faire attention à nos erreurs, car "c'est la femme, séduite par le diable, qui séduisit l'homme"... Alors, je trouve ce texte excellent pour "la dame" que je suis et "celle dont je fais partie" ! (Je vous fait penser à une élue dans les épîtres... Cherchez !)
  • Gaston-chrétien Johnson Il y a 3 années, 8 mois

    Confessons nos péchés avec un coeur sincère et répentant et Il est prêt à nous pardonner et à nous absoudre totalement...