Quelques bons mots peuvent mener loin

Quelques bons mots peuvent mener loin

Il semble que nous vivons aujourd'hui dans une ère de débats, à la télévision comme à la radio. Des hommes et des femmes sont devenues de riches vedettes à la télé tout simplement grâce à leur talent d'orateur et d'interviewer. Et même ceux qui ne deviendront probablement jamais des célébrités ne se privent pas de parler et d'exprimer leur point de vue sur un nombre infini de sujets. On dirait que la devise de certaines de ces vedettes c'est celle-ci : «J'ai une opinion sur tout - que je m'y connaisse ou non !»

Dans le monde des affaires et des professions libérales, les champions du verbe sont souvent récompensés pour le flot de paroles qu'ils déversent. On voit les responsables marketing et les chefs des ventes se démener pour convaincre leurs interlocuteurs à l'aide de paroles et de raisonnements bien choisis. Certaines réunions d'entreprise sont dominées par quelques individus à la forte personnalité connus pour leur penchant naturel à vouloir imposer leur point de vue.

Qu'en est-il des timides, de ceux qui n'ont pas d'éloquence ou qui sont lents à la répartie... n'y a-t-il aucun espoir pour eux ? En réalité, ceux qui choisissent de n'intervenir qu'épisodiquement gagnent souvent le respect et l'admiration parce qu'ils choisissent soigneusement et judicieusement les mots qu'ils prononcent.

Je connais quelqu'un qui était un membre très respecté de son conseil d'administration parce qu'il ne parlait pas à tort et à travers. Alors que les autres s'exprimaient à n'en plus finir, il se contentait d'écouter et de réfléchir. Quand il finissait par parler, ce qu'il disait valait toujours la peine d'être entendu. Il y a de cela longtemps, une société d'investissement utilisa le slogan suivant: «Quand E.F. Hutton s'exprime, tout le monde écoute». Cela s'appliquait parfaitement à l'homme que je viens de vous décrire.

Au fil des années, j'ai essayé de m'appliquer ce bon vieux conseil : «...Être prompt à écouter et lent à parler» (Jacques 1.19). J'aimerais croire que j'ai progressé quelque peu sur ce plan-là, même si ce n'est pas mon tempérament de base. Bien trop souvent, je trouve que j'ai été lent à l'écoute et prompt à la parole !

La Bible nous offre encore d'autres excellentes réflexions en ce qui concerne le pouvoir et les dangers de la langue :

1. Beaucoup de paroles peuvent nous entraîner à des commentaires inappropriés, parfois même blessants. Est-ce que cela vous est déjà arrivé d'être impliqué dans une discussion qui allait bon train jusqu'à ce que vous disiez spontanément quelque chose que vous avez immédiatement regretté ? Le fait est que moins vous parlerez, moins vous regretterez d'avoir dit quelque chose d'inconsidéré. «Celui qui parle beaucoup ne manque pas de pécher, mais celui qui retient ses lèvres est un homme prudent» (Proverbes 10.19).

2. De grands discours ne démontrent pas nécessairement notre maîtrise du sujet. On peut parfois ressentir le besoin d'impressionner les autres en étalant tout ce que l'on sait sur un sujet donné; cependant, on peut accomplir beaucoup plus en utilisant quelques mots bien choisis plutôt qu'en se lançant dans de longues diatribes. «Celui qui retient ses paroles connaît la science, et celui qui a un esprit calme est un homme intelligent» (Proverbes 17.27).

3. Un flot de paroles entraîne souvent des problèmes. Connaissez-vous quelqu'un toujours prêt à exprimer ses sentiments et ses opinions - qu'on l'y invite ou pas ? Je décris volontiers ces gens comme avides de donner aux autres une partie de leurs pensées qu'ils ne devraient pas se payer le luxe de perdre! On a souvent entendu l'expression suivante: «La bave du crapaud n'atteint point la blanche colombe»; cet adage est un mensonge car les mots qui blessent restent longtemps dans la mémoire - contrairement aux blessures corporelles qui finissent par se cicatriser. Des expressions irréfléchies peuvent facilement et inutilement offenser nos interlocuteurs et parfois casser des amitiés qui ont pris des années à se construire. Même si nous disons la vérité, nous devons prendre grand soin à la façon dont nous l'exprimons et réfléchir, avant de parler, aux conséquences de nos paroles. «Celui qui veille sur sa bouche et sur sa langue préserve son âme des angoisses» (Proverbes 21.23).


© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionnels.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

Le parcours de méditation Selah accompagne La Pensée du Jour depuis maintenant plusieurs semaines.

Nous aimerions connaître votre avis sur ce nouveau service.

Pouvez-vous prendre un court moment pour y répondre ? 

C'est parti ! 🚀

Un grand merci !

1 commentaire
  • hierich Il y a 11 années, 10 mois

    Ce que je crois etre un handicape est finallement recherché par plusieurs enfants de DIEU.En effet je suis une personne qui est très timide de nature et j'ai du mal à approcher les gens à cause de cette timidité.Je prie le Seigneur afin qu'il m'aide pour que cet esprit calme qui est en moi soit exploité positivement.