Qu'est-ce que le blasphème contre le Saint-Esprit ?

Qu'est-ce que le blasphème contre le Saint-Esprit ?

Question d'un Internaute : "Pourriez-vous m'expliquer le passage de Marc 4.12 : « de peur qu'ils ne se convertissent, et que les péchés ne leur soient pardonnés »."

Jésus reprend à son compte les paroles que Dieu adresse au prophète Ésaïe (És. 6.8-13). Il s'agit dans les deux cas d'un jugement de Dieu sur des personnes endurcies, qui refusent de croire à la vérité. Dieu, en quelque sorte, les confirme dans leur propre choix. Il endurcit le cœur de Pharaon (Ex. 7.3 ; 9.12 ; 10.2027), parce que ce dernier avait délibérément lui-même endurci son cœur à six reprises (Ex. 7.1322, 8.111528, 9.735).

C'est exactement ce que Paul décrit lorsqu'il parle de l'apostasie des derniers temps :

"L'apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l'iniquité pour ceux qui périssent parce qu'ils n'ont pas reçu l'amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d'égarement, pour qu'ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n'ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l'injustice, soient condamnés." (2 Thess. 2.9-12)

Cela nous rappelle ce "grand conseil" où Dieu demande à des esprits de séduire Achab, roi impie (1 Rois; 16.30-33), afin qu'il meure :

"Et Michée dit : Écoute donc la parole de l'Éternel ! J'ai vu l'Éternel assis sur son trône, et toute l'armée des cieux se tenant auprès de lui, à sa droite et à sa gauche. Et l'Éternel dit : Qui séduira Achab, pour qu'il monte à Ramoth en Galaad et qu'il y périsse ? Ils répondirent l'un d'une manière, l'autre d'une autre. Et un esprit vint se présenter devant l'Éternel, et dit : Moi, je le séduirai. L'Éternel lui dit : Comment ? Je sortirai, répondit-il, et je serai un esprit de mensonge dans la bouche de tous ses prophètes. L'Éternel dit : Tu le séduiras, et tu en viendras à bout ; sors, et fais ainsi !" (1 Rois 22.19-22)

Nous voyons donc l'immense danger qu'il y a à endurcir son cœur, lorsque le Saint-Esprit veut nous reprendre et nous confronter à la vérité. Car cela dénote à la fois un manque d'honnêteté et un esprit de rébellion. Lorsque cet endurcissement du cœur a atteint un point de non-retour, on se retrouve dans ce que l'Écriture appelle le blasphème contre le Saint-Esprit, ou le péché irrémissible (Matt. 12.31 ; 1 Jn. 5.16-17).

Ces passages troublants, qui semblent contredire l'universalité du pardon de Dieu pour qui se repent, trouvent ici leur explication. L'Écriture entière atteste que Dieu ne refuse jamais le pardon. Mais celui dont le cœur a passé le point de non-retour de l'endurcissement a perdu la faculté de se repentir. Ce n'est donc pas Dieu qui refuse d'accorder son pardon, mais le pécheur qui refuse de le demander.

De nombreux chrétiens sincères ont été troublés, voire désespérés, croyant avoir commis le péché irrémissible, le blasphème contre le Saint-Esprit. Mais le fait même qu'ils en soient affectés prouve indubitablement qu'il n'en est rien. Qu'ils reviennent vers le Seigneur avec une sincère repentance, et le pardon de Dieu leur sera pleinement accordé.



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

42 commentaires
  • balbinaszapira Il y a 3 mois, 4 semaines

    Bonjour, Je vous invite à lire ce passage du livre (Bonjour Saint-Esprit) de Benny Hinn " pages 173 à 179. J'espère que cela vous aidera à mieux comprendre. Que Dieu vous bénisse à travers cette lecture.
  • balbinaszapira Il y a 4 mois, 1 semaine

    "Venez et plaidons! dit l'Eternel. Si vos péchés sont comme le cramoisi, ils deviendront blancs comme la neige; S'ils sont rouges comme la pourpre, ils deviendront comme la laine"Esaie 1:18 "Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai du repos." Matthieu 11:28 "Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces." Philippiens 4:6 "et déchargez-vous sur lui de tous vos soucis, car lui-même prend soin de vous." 1 Pierre 5:7 "Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. Résistez-lui avec une foi ferme, sachant que les mêmes souffrances sont imposées à vos frères dans le monde." 1 Pierre 5:8-9 Éphésiens 6:11 "Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable." Exode 14:13 "Moïse répondit au peuple: Ne craignez rien, restez en place, et regardez la délivrance que l'Eternel va vous accorder en ce jour" Jacques 4:7 "Soumettez-vous donc à Dieu; résistez au diable, et il fuira loin de vous." Colossiens 3:16,17 "Que la parole de Christ habite parmi vous abondamment; instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos coeurs sous l'inspiration de la grâce.… Hébreux 13:15 "Par lui, offrons sans cesse à Dieu un sacrifice de louange, c'est-à-dire le fruit de lèvres qui confessent son nom." Apocalypse 12:10 "Et j'entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l'autorité de son Christ; car il a été précipité, l'accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit." L'une des activités favorites du diable est de torturer les chrétiens en attaquant leurs pensées. Comment ? en déversant de mauvais propos, en cherchant à dénaturer la parole dans nos pensées. Le diable est un menteur et le père du mensonge nous n'avons pas à écouter CE qu'il dit mais écoutons plutot l'Esprit Saint qui est notre enseignant, notre Véritable coach personnel. Soyons perseverant dans la lecture, la méditation, la confession de la parole (une façon de resister à l'ennemi) et il n'aura certainement pas le dessus dans nos vies. Je vous invite à regarder les vidéos de Joyce Meyer sur le "champ de bataille de la pensée" qui est en fait l'un des domaines dans lequel le diable attaque les croyants pour les condamner, les accuser. Mais LA bible dit qu'il est deja vaincu. Approchons-nous donc de Dieu avec un coeur confiant, sincère et laissons-le renouveler nos pensées. Soyez richement bénis, dans le nom de JESUS, Amen!
  • balbinaszapira Il y a 4 mois, 1 semaine

    Extrait de entretienschretiens.com: " Qui donc peut commettre le péché impardonnable? Celui dont la conscience a été rendue insensible. L’apôtre Paul le décrit comme étant une personne avec une ‘conscience cautérisée.’ C’est le terme qu’il emploie en 1Timothée 4.1-2. Or l’Esprit dit expressément qu’aux derniers temps quelques–uns apostasieront de la foi, s’attachant à des esprits séducteurs et à des enseignements de démons, disant des mensonges par hypocrisie, ayant leur propre conscience cautérisée. C’est-à-dire, brûlée par un fer chaud. Notre conscience est comparée à la peau. Un morceau de fer rougi au feu qui vient en contact avec la peau cause la destruction des terminaisons nerveuses. Cette peau perd alors toute sensibilité. De même, si un homme fait constamment taire sa conscience, celle-ci devient de moins en moins sensible, et elle finit par ne plus rien sentir. Elle est détruite, cautérisée. La destruction de la conscience rompt la communication entre Dieu et l’homme. L’Esprit Saint ne peut plus lui parler. Un tel individu peut commettre le mal sans se faire aucun scrupule. Il ne cherchera pas à demander pardon pour ses torts. S’il ne voit pas la nécessité du pardon, comment pourra-t-il alors être pardonné? Il ne pourra jamais être pardonné puisque le pardon est un acte de grâce auquel on doit répondre par la repentance (Luc 24.47; Actes 2.38). Celui qui commet le péché impardonnable n’est plus amené à la repentance car il a détruit sa conscience. Dieu est riche en miséricorde. Il ne prend aucun plaisir à condamner les méchants. Il préfère la miséricorde au jugement. Mais lorsqu’un individu endurcit son cœur contre la volonté de Dieu, ignorant sciemment le témoignage de sa conscience, il met en péril sa condition spirituelle. Il est possible d’atteindre un point de non-retour où il ne peut plus être sauvé. Ne pouvant plus être repris par sa conscience, il n’arrive plus à distinguer le bien du mal. Cet endurcissement empêche la grâce de Dieu d’agir dans son cœur. Sans la repentance, il ne peut pas être pardonné. Le péché impardonnable est donc la résistance délibérée et persistante au témoignage de la conscience au point d’entraver définitivement l’action du Saint Esprit. Dieu seul sait si ce seuil a été franchi chez une personne. Dans cette leçon, nous avons insisté sur la nécessité de vivre pour Dieu en toute bonne conscience. Soyons toujours disposés à suivre les inspirations de notre bonne conscience et conduisons-nous comme étant sous le regard de Dieu. Au mieux de notre connaissance, gardons-nous de ce qui est mauvais, et attachons-nous à ce qui est bien. Et si nous sommes repris pour une faute, n’endurcissons pas notre conscience. Laissons-la se former par la parole de Dieu et la communion fraternelle avec d’autres croyants. Celui qui adopte une telle attitude ne sera jamais coupable du péché contre l’Esprit."
  • Afficher tous les 42 commentaires