Qu'est-ce que vous êtes prêt à donner aujourd'hui ?

Qu'est-ce que vous êtes prêt à donner aujourd'hui ?

Pendant des années, j’ai eu ce privilège de faire partie des donneurs de sang. C’est un privilège parce que je sais qu’il y a de nombreuses personnes qui ne le peuvent pas, soit à cause de leur historique de santé, soit à cause de voyages qu’ils ont pu faire et qui les ont exposées à des maladies transmissibles par le sang, ou pour de multiples autres raisons. Je me sens donc honoré – environ toutes les huit semaines – de donner une pinte de mon sang qui profitera à quelqu’un d’autre qui en a besoin.  

Pour exprimer sa gratitude, notre centre local de collecte de sang offre aux donateurs des Tee-shirts ornés de beaux dessins qui montrent habituellement un slogan relié au don du sang. Le Tee-shirt que je viens de recevoir récemment dit ceci: «Né Pour Donner». Cela est évidemment relié à l’acte important de donner son sang. Si vous êtes malade ou blessé et que vous avez besoin de sang, il n’y a pas de substitut – le punch aux fruits rouges ne fera pas l’affaire, ni le jus de tomate, le jus de raisin, le salsa ou quoique ce soit d’autre qui leur ressemble. S’il vous faut du sang, seul celui de quelqu’un d’autre fera l’affaire.  

Donner son sang, c’est un acte relativement simple. Cela ne prend que quelques minutes et l’inconfort est vraiment minime. Mais il y a bien d’autres formes de dons qui ont une valeur et une importance égale. En fait, que vous donniez régulièrement du sang ou non, vous faites à coup sûr partie de ceux qui sont «nés pour donner». On pense immédiatement au don d’argent ou aux dons matériels, et pour quelqu’un qui a un besoin d’aide concret, qu’il soit matériel ou financier, cela peut faire une énorme différence.

Mais donner implique bien plus que quelque chose que l’on peut toucher ou tenir entre nos doigts. On peut donner de son temps, que ce soit pour offrir du réconfort et de l’aide à quelqu’un qui fait face à une terrible épreuve personnelle, ou pour écouter et ensuite offrir ses conseils à une personne qui est confrontée à une décision difficile qu’elle doit prendre. Quand je pense à ces nombreuses fois où j’ai connu quelqu’un qui se souciait suffisamment de moi pour discuter et me guider dans les décisions difficiles de la vie que j’avais à prendre, je suis toujours reconnaissant auprès de ceux qui ont compris qu’ils étaient «nés pour donner».

On peut donner en offrant nos compétences, nos talents et notre énergie pour aider quelqu’un à terminer une tâche nécessaire. Cela peut aller d’aider quelqu’un à nettoyer leur maison ou à tondre leur gazon lorsqu’il ne peut physiquement pas le faire, à venir en aide auprès d’un collègue de travail qui a du mal à respecter son échéance – même si le projet ne figure pas dans la liste des responsabilités de notre poste.

Donner peut être aussi simple qu’écrire un mot d’encouragement à un ami ou à un associé, en lui faisant savoir que vous pensez à lui et que vous lui souhaitez du bien. Je ne peux compter le nombre de fois où quelqu’un a fait cela pour moi, et très souvent ledit mot d’encouragement arrivait à point nommé, au moment où j’en avais le plus besoin.

Considérons juste deux choses que nous dit la bible sur le principe de donner:           

Donner, c’est réciproque.
L’une des grandes merveilles, dans l’acte de donner, c’est que lorsque l’on donne – de nous-même, de notre temps, de nos possessions matérielles – nous recevons aussi quelque chose. Ce que nous recevons, c’est la joie et la satisfaction d’aider quelqu’un dans le besoin. «Tel, qui donne libéralement, devient plus riche ; et tel, qui épargne à l’excès, ne fait que s’appauvrir» (Proverbes 11:24).

Donner, c’est désintéressé.
Donner n’est pas toujours facile ; cela va même peut-être demander un certain degré de sacrifice personnel. Mais cela représente une occasion d’investir une partie de nous-même pour le bien-être de quelqu’un d’autre. “Je vous ai montré de toutes manières que c’est en travaillant ainsi qu’il faut soutenir les faibles, et se rappeler les paroles du Seigneur, qui a dit lui-même: Il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir» (Actes 20:35).

© MANNE DU LUNDI est un article hebdomadaire de CBMC INTERNATIONAL, un ministère évangélique à but non lucratif qui a pour objet de servir les gens d’affaires et les professionnels qui veulent suivre Jésus, de présenter Jésus-Christ en tant que Seigneur et Sauveur auprès des autres gens d’affaires et professionne

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire