Remue ta cuillère

Remue ta cuillère

Cher Pasteur,

J'aimerais te rappeler ce que Paul écrivait à son jeune collègue Timothée :

"Ce que tu as entendu de moi […] confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l'enseigner aussi à d'autres." (2 Tim. 2.2)

Stanley Jones raconte qu'un jour quelqu'un, réclamant plus de sucre dans son thé, reçut cette réponse : "remue d'abord ta cuillère dans la tasse !".

Nous désirons tous recevoir davantage de la part de Dieu. Mais de nombreux exemples de la Bible nous montrent que la méthode de Dieu, c'est de construire sur ce qu'il nous a déjà donné. La veuve endettée s'entend demander par le prophète Élisée : "qu'as-tu à la maison ?" (2 Rois 4.2). De même pour nourrir la foule, Jésus dit à ses disciples : "Combien avez-vous de pains ? Allez voir." (Marc 6.38). Dans la parabole des talents, dans Matthieu 25, leur accroissement ne provenait pas de ce que le maître en rajoutait, mais de leur utilisation.

L'assemblée dont tu as la charge est petite ? Ton plus cher désir est de la voir grandir ? Tu envies peut-être (oh, d'une sainte envie !) tes collègues qui ont de grandes églises. Tu te dis qu'eux, au moins, ils peuvent travailler efficacement. Mais as-tu pensé à l'énorme potentiel que peut abriter une petite fiole d'huile, ou que peuvent receler cinq pains et deux poissons, dans les mains du Dieu Tout-Puissant ? Potentiel énorme, disais-je, mais à une condition : qu'ils soient utilisés !

Sois convaincu que cette petite assemblée représente de grandes possibilités. Mais premièrement, cesse de la considérer comme ton assemblée. J'ai tant de fois entendu des pasteurs parler de leur assemblée, leurs chrétiens, etc. Le propriétaire, c'est le Seigneur. Deuxièmement, cesse de penser que tu es le seul à exercer un ministère dans cette église. Oh, certes, le Seigneur t'a bien confié un ministère, mais certainement pas celui d'homme-orchestre. Commence à faire confiance aux autres, afin de leur donner la possibilité de développer leurs talents, et ils deviendront vite des aides précieuses.

Tu n'es pas seul. Tu sais, la petite grand-mère qui ne fait pas de bruit, là-bas près du radiateur ? Elle ne cesse d'intercéder pour toi et pour l'église. Et ce jeune couple qui te semble un peu exalté ? Plutôt que d'essayer sur eux la douche froide, ne vaudrait-il pas mieux dégager la belle châtaigne de la vilaine bogue piquante ? Tu as aussi des frères solides, qui feraient d'excellents anciens si tu les prenais à part pour les enseigner ; c'est ce que nous avons fait avec notre "Cercle Doulos", d'où sont sortis plusieurs serviteurs de Dieu.

Non, mon frère, ta tasse ne manque pas de sucre !

J'ai vu que, parfois, dans une église, certains membres créaient des problèmes en voulant avoir une place. Bien sûr, des Diotrèphes (3 Jn. 9), ça existe toujours. Ils ne sont pas dangereux uniquement à cause des troubles qu'ils créent dans leur entourage, mais surtout par la crainte qu'ils engendrent dans le cœur des pasteurs. Ces derniers s'enferment alors sur eux-mêmes et considèrent tous les gens capables comme des concurrents ou des diviseurs potentiels.

La crainte est l'opposé de la foi. "Ne crains point, crois seulement" résonne l'écho de l'Évangile. La foi, c'est la confiance, et la confiance se construit à partir de l'expérience. C'est la foi éprouvée qui est plus précieuse que l'or (1 Pi. 1.7). Pour que notre foi grandisse, il nous faut faire confiance aux promesses de Dieu, et utiliser la foi que nous avons déjà, fût-elle faible et chancelante. Si elle est mise en œuvre avec hardiesse, elle ne tardera pas à croître. Nous découvrirons alors que nos ailes embryonnaires sont devenues de grandes ailes d'aigle, capables d'affronter les tempêtes de l'existence, et de nous élever au dessus des brouillards du doute vers le ciel bleu du possible de Dieu.

Le meilleur moyen d'éviter le mécontentement générateur de problèmes dans l'église, c'est que chacun puisse exercer le ministère que Dieu lui a confié. Une des tâches principales du pasteur est d'aider chacun à découvrir la place que Dieu lui réserve, et de le guider avec fermeté, certes, mais avec amour et confiance. La petite assemblée deviendra grande, si tu utilises ce que tu as déjà.

"Remue ta cuillère !"



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

14 commentaires
  • Mme Samassekou Fatoumata Berthé Il y a 3 années, 8 mois

    Seigneur je remue ma cuillère!
  • Timothee Boutchue Il y a 7 années, 9 mois

    Merci , car Pasteurs ou pas nous sommes tous concernés par ce message.Avant d'avoir beaucoup de mangues,il faut planter le noyau de mangue qui est dans ta main que tu es prêt à jeter.C'est ça qui produira beaucoup après.Dieu merci pour ce message qui me va droit au cœur.
  • assistante Il y a 10 années, 5 mois

    Merci.
  • Charel Il y a 10 années, 5 mois

    Merci Seigneur pour cet encouragement. Generalement jai tendance à Te demander de me remplir encore, de me combler davantage avant toute action de ma part. Donne moi dutiliser dabord les talents que Tu mas donné avant toute autre reclamation. Merci par ce que Tu les fructifies deja.
  • kababa Il y a 10 années, 6 mois

    merci car la bible nous dit ensemble nous feront des explois soyez beni homme de Dieu,
  • guitounnet Il y a 10 années, 6 mois

    l'utilisation des talents....!!!
  • romanus Il y a 10 années, 6 mois

    Seigneur aide moi a remuer ma cuillere,car c'est toi qui produit en nous le pouvoir et le vouloir selon ton proprd desir.pasteur vous faite ce qui est le mieux pour le corps de Christ
  • Marie Blanche Il y a 10 années, 6 mois

    je dis amen à ce message
  • Vincent Guillemoteau Équipier du Top Il y a 10 années, 8 mois

    Cher Jean-Claude ! Je ne trouve rien à redire si ce n'est : "Tellement vrai !" Sois béni dans ton corps, ton âme et ton coeur ! Vincent
  • Jean-Michel Il y a 10 années, 12 mois

    Message essentiel !
  • TOPCONTACT Il y a 11 années, 1 mois

    Je suis renouvelé par ce message, Seigneur aie pitié de tes églises et envoie ton révèil afin que chacun remue sa cuillère pour ton évangile.
  • geogui Il y a 11 années, 1 mois

    Quelle belle exhortation lancée à destination des serviteurs de Dieu!Eh oui! Que de dirigeants voient en celui qui ose leur faire une petite observation,un concurrent potentiel! Vite "le vieil homme" se cabre et prend de" la hauteur". Tout en préchant l'interdépendance des membres du corps de Christ,certains refusent toute collaboration et veulent décider,à la place duChrist,du rôle que tout un chacun remplira.C'est à croire que seuls eux reçoivent de Dieu,la révélation du don d'autrui. Que c'est triste pour nos assemblées! Ainsi donc, certaines sont privées de tout le potentiel dont elles pourraient bénéficier,en laissant le Saint-Esprit agir souvereinement.Merci mon frère,pour votre grande lucidité!
  • PATOU13 Il y a 11 années, 1 mois

    Merci pour ce message, j'espère que beaucoup de serviteur de Dieu le liront et mettront en pratique ce que vous y enseignez. Sans cela les églises continueront à végéter avec quelques baptêmes par an. C'est dommage de s'en contenter, Dieu a mis dans chaque tasse tout le sucre nécessaire. L'église est un corps, et pour qu'il se développe et soit en bonne santé, il est indispensable que chaque membre, organe et cellule du corps puisse remplir sa fonction. Il n'y a pas concurrence mais complémentarité des dons et des ministères pour l'édification du corps tout entier. On aimerait tellement voir dans notre pays les filets se remplir de poissons "la pêche miraculeuse au lieu de la pêche à la ligne". Que Dieu vous bénisse et que beaucoup de pasteurs vous écoutent
  • Evelyne Siegel Il y a 11 années, 1 mois

    merci, vous avez raison. plusieurs frère en christ panique quand il se rende compte que des chrétiens ont des dons qu'ils n'ont pas. alors, ils nous empêchent de les mettre en œuvres. pour la formation, on peut toujours attendre, elle ne viendra pas sans dieu, car les hommes ne supportent pas que d'autre aient des capacités. plusieurs pasteurs bloquent les chrétiens surtout qd on donne des dons. ils ne les acceptent pas de la part des chrétiens. ils préfèrent les leur. nous , nous ne valons rien pour eux. heureusement que dieu est là pour nous rassurer, sinon , on irait pas bien loin. dieu nous soutient dans notre foi, il nous guide, nous encourage. mais l'homme non. voilà . merci pour ce message qui est malheureusement vrai. amitié en christ. évelyne.