Ressentir ou croire ?

Ressentir ou croire ?

De nombreux chrétiens ont un problème au niveau de leur foi. Ils vivent beaucoup plus d'après ce qu'ils ressentent, et non d'après ce qu'ils croient.

Nous ne pouvons pas nous empêcher de ressentir des choses ; cela fait partie de notre nature, et c'est un bienfait de Dieu. C'est ce qui nous distingue d'un automate ou d'un robot. Pour l'homme irrégénéré, qui ne connaît pas Dieu, c'est l'unique mode de vie. Mais pour nous, il en va tout autrement. C'est pourquoi Paul dit :

"… vous ne devez plus marcher comme les païens, qui marchent selon la vanité de leurs pensées. Ils ont l'intelligence obscurcie, ils sont étrangers à la vie de Dieu" (Éph. 4.17-18)

Par notre nouvelle naissance, le Saint-Esprit est venu faire sa demeure en nous (Rom. 8.9-11), et il nous a ouvert une nouvelle dimension, celle de la foi. Le païen marche par la vue, selon ce qu'il constate et ressent, car il n'a rien d'autre. Nous, au contraire, nous sommes appelés à marcher par la foi.

Il est vrai qu'il s'agit là d'un changement radical de comportement, qui ne se fait pas en un instant. Nos vieilles habitudes ont la vie dure ! Quand Paul recommande à Timothée : "Exerce-toi à la piété" (1 Tim. 4.7), ou aux Philippiens : "travaillez à votre salut" (Phil. 2.12), il ne veut pas dire qu'il faille accomplir scrupuleusement des devoirs religieux, ou faire des bonnes œuvres en vue d'être sauvé. Il parle d'un exercice, d'un travail dans ce domaine du passage de la vie par la vue à la vie par la foi.

Sans pour autant tomber dans l'excès inverse, de tout laisser courir et se retrouver dans une insouciance béate, l'Écriture nous recommande de nous examiner nous-mêmes. Mais cet examen nécessaire ne se situe pas au niveau de nos sentiments, ou sensations :

"Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi ; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous ?" (2 Co. 13.5)

Voilà la bonne interrogation !

Cessez de vous appuyer sur ce que vous ressentez, et commencez à confesser avec Paul :

"… si je vis, ce n'est plus moi qui vis, c'est Christ qui vit en moi ; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m'a aimé et qui s'est livré lui-même pour moi." (Gal. 2.20)

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

0 commentaire