Rester fidèle à son engagement

Rester fidèle à son engagement

Le 4 août 1914, Sir William Edward Goschen, l’ambassadeur de Grande-Bretagne à Berlin, convoqua le chancelier allemand Von Bethmann-Hollweg pour une discussion serrée. Quelques jours auparavant, certaines actions avaient déclenché la Première Guerre mondiale, et Goschen avait reçu ordre de son gouvernement de se renseigner sur les intentions de l’Allemagne quant à l’éventuelle violation de la neutralité belge.

Selon Goschen, Bethmann-Hollweg "s’engagea dans une harangue", par laquelle il expliqua que l’opposition britannique aux actions de l’Allemagne était "catastrophique". Pourquoi voulaient-ils déclarer la guerre "simplement pour un mot - neutralité ?" Pour Bethmann-Hollweg, ce mot "avait été bien souvent ignoré" en temps de guerre. Il ne pouvait pas croire que "pour un morceau de papier, la Grande-Bretagne allait entrer en guerre contre une nation soeur qui ne désirait rien d’autre que d’être amie avec elle."

Les Britanniques ne pouvaient cependant pas ignorer leurs traités et leurs engagements. Goschen répliqua que "garder son engagement solennel de faire tout ce qui est en son pouvoir pour défendre la neutralité de la Belgique en cas d’attaque constitue, en fait, un cas de «vie ou de mort» pour l’honneur de la Grande-Bretagne". Pour eux, ce traité n’était pas un simple "morceau de papier", mais un engagement.
Beaucoup ne voient la Parole de Dieu que comme un simple "morceau de papier", qu’ils suivent lorsque cela leur convient, mais qu’ils interprètent à leur propre manière, ou qu’ils ignorent lorsqu’ils le décident. Mais Dieu nous a dit que sa Parole est la vérité même. Elle est puissante et peut changer nos vies. La Bible contient des principes qui nous donnerons du succès. Il y a un prix à payer lorsque nous ignorons sa Parole ou lui désobéissons.
0 commentaire