Rire !

Rire !
« Que les fleuves battent des mains,
Que toutes les montagnes poussent des cris de joie. »

Psaumes 98:8

Rire ! Il est démontré que l’humour et le rire sont excellents pour la santé. Le rire est une détente pour l'esprit. Il possède une action relaxante. Mais le rire n'a pas qu'une efficacité psychique, il a aussi des vertus physiologiques. Tout notre organisme est concerné. Il s’agit d’une véritable onde qui se transmet à travers tout notre corps. Le rire est agréable à consommer et sans modération car il n’a pas d'effet secondaire néfaste ni de limite à ne pas dépasser !

La Bible dit en Psaume 126, 2 que « Dieu emplit notre bouche de rire et nos lèvres de chansons. » et Rabelais écrivit à juste titre que « Le rire est le propre de l’homme. »

Aussi le rire peut être joyeux : « Abraham tomba sur sa face, (respect) il rit et dit en son cœur : Naîtrait-il un fils à un homme de cent ans ? » (Genèse17:17)
Mais le rire de Sara a une pointe de moquerie «Elle rit en elle-même, en disant : Maintenant que je suis vieille, aurais-je encore des désirs ? Mon seigneur aussi est vieux. » Son rire est certainement différent en son cœur puisque L’Éternel dit à Abraham: « Pourquoi donc Sara a-t-elle ri ? » (Genèse18:12-13). Dieu aime le rire car Le fils qui leur est né, Isaac, signifie en hébreu : " Que Dieu rie, sourie, soit bienveillant. »

Rire…La Bible donne profusion de versets parlant de la joie et de la gaité et nous incitant à nous réjouir ! Le rire est l’épanouissement de la gaieté.

Mais qu’est-ce qui peut faire rire l’Être Humain ?

Le rire peut naître aussi du comique et de la drôlerie. D’une plaisanterie, mais en se souvenant qu’une plaisanterie, pour le Chrétien, reste quelque chose de plaisant…Pas une blague qui est dite ou faite pour amusement de mauvais aloi, pour tromper, ou comme moquerie. Être victime d'une plaisanterie !
Comme disait Churchill : « Une plaisanterie est chose sérieuse. » Les Psaumes (34:14) nous rappellent : « Préserve ta langue du mal et tes lèvres des paroles trompeuses. »

Francis Bacon pense que la plaisanterie sert souvent de véhicule à la vérité et un de mes amis Pasteur, que la plaisanterie découle souvent d’histoire vécue. Il est donc de bon ton pour des plaisanteries de puiser dans la vie courante mais aussi dans la politique et même dans la religion… mais est-il séant de puiser dans les faits de société et d’y impliquer le Christ ? Nombreuses sont les plaisanteries où le Nom de Jésus est mentionné ! Et ceci même par des croyants et des Chrétiens…

Voici un exemple de galéjade : « J’ai demandé à Jésus un arbre, Il m’a donné une forêt. Je lui ai demandé un terrain, Il m’a donné un parc. Je lui ai demandé un âne, Il m’a donné encore bien plus…Toi ! » (Sans le Nom de Jésus, elle serait très drôle !)
Et cette histoire n’est pas exhaustive. Elle se décline à toutes les sauces, aussi bien politique que raciste ou sexiste. Jésus y est parfois mentionné comme ‘guérisseur’ que l’on dirige comme une marionnette. Mais Jésus n’est pas un People ! Ses actions ne sont pas assujetties à notre bon vouloir.

Sous couvert de rire et de détente aurions-nous oublié Exode 20:7: « Tu ne prendras point le nom de l’Éternel, ton Dieu, en vain. » Certains pensent que ce n’est qu’une plaisanterie et qu’elle ne porte pas à conséquences. Insidieusement la graine que porte ce fruit de l’humour germera un jour…mais dans quel terrain ? Des incroyants ont entendu ces plaisanteries de la bouche de chrétiens ! –Banalisation de Jésus- « Pesé: Tu as été pesé dans la balance et tu as été trouvé léger. » Daniel 5:27

Un mot d’humour pour les friands de Blagues : Qu’est-ce qu’un chrétien qui perd le E de l’Esprit…’’Un chréti(e)n’’ (sic). Mais, pardon, ce n’est qu’une plaisanterie ! Plus sérieusement : « Y a-t-il de l’iniquité sur ma langue, Et ma bouche ne discerne-t-elle pas le mal ? » Job 6:30

Réjouissons-nous, Soyons joyeux, Rions à cœur joie, mais « que notre gloire soit ce témoignage de notre conscience, que nous nous sommes conduits dans le monde avec sainteté. » 2 Corinthiens 1-12 (paraphrase)

Que le Chrétien ne soit pas pris au piège, inconsciemment certainement, par des plaisanteries insouciantes, « Si quelqu’un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine. » Jacques 1:26

Joyeusement votre,



Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

7 commentaires