Se donner d’abord au Seigneur puis aux hommes ou se consacrer pour la mission

Se donner d’abord au Seigneur puis aux hommes ou se consacrer pour la mission

Lecture 2Co 8.3-5 " …Et non seulement ils ont contribué comme nous l'espérions, mais ils se sont d'abord donnés eux-mêmes au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu… "

1 - Introduction

Dans ce passage l’apôtre Paul donne l’exemple des Macédoniens qui se sont donnés d’abord au Seigneur puis à eux, à l’exemple de Christ (2Co 8.9) qui s’est fait pauvre pour nous de riche qu’il était.

Notre consécration au Seigneur nous conduit à un investissement dans l’œuvre de Dieu menée par l’église, qui est le corps de Christ et dont nous sommes membres. Nous ne sommes pas des " électrons libres ", nous tenant à l’écart de tout et de tous, n’en faisant qu’à notre tête.

Après s’être donné au Seigneur, les Macédoniens se sont donnés à Paul et son équipe, je dirai donc qu’ils se sont donnés à l’œuvre missionnaire menée par des hommes, de même donnons-nous aux hommes qui œuvrent pour l’avancement du royaume de Dieu en terres missionnaires. L’apôtre Paul, lui aussi, s’est donné à l’église et aux chrétiens.

Quand on voit avec quelle générosité les premiers Chrétiens vendaient leurs biens et les distribuer entre tous et au profit de l’église (Act 2.44-45 ; Act 4.32-37), cela nous amène à réfléchir sur notre propre consécration. Non pas, que nous devons imiter leurs actes (d’ailleurs eux-mêmes n’ont pas continué à faire cela en tout temps), mais nous devons imiter leur état d’esprit, c’est-à-dire, considérer que nos biens appartiennent avant tout à Dieu, biens dont nous sommes les gestionnaires, et qui sont nécessaires pour nos besoins vitaux et pour le royaume de Dieu, soyons des économes fidèles et prudents, Luc 12.41-48. C’est aussi dans cet état d’esprit que Pierre écrit que chacun doit mettre au service des autres le don qu’il a reçu, (1Pi 4.10).

Nous sommes saints, c’est à dire " mis à part ", toute notre personne appartient à Dieu, ainsi que tout ce qui fait parti de notre vie, notre famille, nos talents, nos biens, nos emplois, notre entreprise, nos affaires, etc…Oui, moi et ma maison nous servirons l’Eternel (Jos 24.15)

Il semble que le jeune homme riche des évangiles ne l’ait pas compris, ou plutôt il l’a bien compris mais n’a pas voulu le mettre en pratique (Mat 19.16), puissions-nous considérer nos biens et nos talents non comme nous appartenant mais comme appartenant au Seigneur. Par contre Lévi (Matthieu) a tout laissé et a suivi Jésus (Luc 5.27-28). C’est le renoncement, propre à tous missionnaires, il renonce pour lui-même à ses biens, mais pas seulement pour les missionnaires cela est valable pour chacun d’entre nous.

Avons-nous peur de perdre quelque chose en nous consacrant ainsi pour le Seigneur et l’œuvre missionnaire ? Nous ne perdrons rien, bien au contraire, nous recevrons bien plus dans la vie présente et pour l’éternité.

Il y aurait beaucoup de choses à développer sur ce point, mais je relèverai deux sujets sur la mise en pratique de ce principe : nos talents et nos affaires.

2 - " Faites les valoir " : Luc 19.11-27

Avant d’exposer ce point, faisons la présentation des trois manières de gérer nos salaires, ou nos affaires, ou nos entreprises. Ces trois manières vont dépendre de notre consécration, et donc comment nous voyons et considérons la situation où nous sommes.

1ère manière : la gestion inique . Cette gestion est faite uniquement pour faire des bénéfices à buts égoïstes, et parfois pour servir des objectifs impurs ou injustes. De plus cette gestion inique est tout à fait incertaine, car il n’est pas du tout certain qu’on profitera de ce qu’on aura amassé, je vous laisse méditer la parabole du riche insensé, Luc 12.13-21. Si nous amassons des trésors pour nous-même nous ne sommes pas riches pour Dieu. Nous pouvons utiliser nos talents, nos capacités, nos savoir faire, nos compétences, seulement pour un but personnel, mais est-ce à cela que Dieu nous appelle ?

2ème manière : la gestion du chrétien qui donne sa dîme. Cette gestion des biens, salaire ou bénéfices pour une entreprise, est menée par un chrétien qui donne sa dîme, soit 10% de ses revenus, et de temps en temps il donne une offrande supplémentaire. Mais la plupart des biens et bénéfices restent sous contrôle personnel, et en tout cas il ne considère pas tout ce qu’il peut avoir comme talents et bien comme étant consacrés au Seigneur. Dans ce cas donner sa dîme peut devenir à la longue un acte religieux voir légaliste. C’est donner parce qu’il faut donner et non plus par amour pour Dieu et par amour pour l’œuvre de Dieu.

3ème manière : la gestion que j’appellerai la gestion du Royaume. Cette gestion des biens, salaire ou bénéfices, est menée par un chrétien qui est partenaire du Seigneur et qui est investi dans l’œuvre de Dieu.

Après que les besoins vitaux sont pleinement satisfaits, tous les profits servent à l’avancement de l’évangile et pour aider les pauvres.

Je ne dis pas qu’il faut s’exposer à la détresse pour aider les autres, mais simplement de réaliser que tout ce que nous sommes et avons sont pour le royaume de Dieu, : 2Co 8.12-15 " …Car il s'agit, non de vous exposer à la détresse pour soulager les autres, mais de suivre une règle d'égalité: dans la circonstance présente votre superflu pourvoira à leurs besoins… "

Ce chrétien là a compris que ses talents, son métier, ses biens, ses compétences, doivent être utilisés pour la gloire de Dieu (1Co 10.31), il est entièrement consacré à Dieu.

Lecture : Luc 19.11-27

Le maître leur dit " Faites les valoir ", c’est un ordre. Selon la définition du dictionnaire, faire valoir signifie rendre productif, rendre efficace, donner plus de valeur.

Cette mine n’était pas à eux, mais à leur maître qui leur avait confié, ils en étaient seulement les administrateurs.

On peut traduire " Faites les valoir " par " Faites des affaires ", d’ailleurs certaines versions de la bible ont traduit ainsi.

Faire des affaires par amour de l’argent est un péché et même une idolâtrie, (1Ti 6.6-11 ; Col 3.5 ; 1Th 2.5 ; 1Th 4.6), mais ce n’est pas un péché de faire des affaires pour le Royaume de Dieu.

Si nous faisons valoir ainsi nos talents ce n’est donc ni par amour de l’argent ni par orgueil mais par fidélité à Dieu qui nous a confié ce talent et nous demande de faire fructifier.

Certains ont investi et se sont investis dans l’œuvre de Dieu, et ont aidé les efforst d’évangélisation par leurs biens.

Chacun a reçu un don de Dieu qu’il doit mettre au service des autres, et certains ont le sens des affaires, savent faire du commerce, pourquoi ne pas employer ce talent pour le Seigneur, plutôt que par amour de l’argent. D’autres ont reçu un ministère apostolique, d’autres des talents, d’autres ont des compétences, d’autres des biens, que tout cela serve pour l’avancement de l’évangile.3 - Placés par Dieu

Est 4.14 car, si tu te tais maintenant, le secours et la délivrance surgiront d'autre part pour les Juifs, et toi et la maison de ton père vous périrez. Et qui sait si ce n'est pas pour un temps comme celui-ci que tu es parvenue à la royauté ? "

Esther a été propulsée de simple captive à la position de reine, et bien sur tout cela a été dirigé par Dieu, afin qu’elle puisse venir secourir le peuple d’Israël.

Ce qui est vrai pour Esther, l’est aussi pour nous. Si nous sommes là où nous sommes c’est que Dieu nous y a conduit. Si nous sommes fonctionnaires, employés dans une entreprise, travailleurs indépendants, patrons, hommes d’affaires, ou ayant des talents, etc, ce n’est pas pour un but personnel ou un profit uniquement personnel, Dieu nous a conduit à ce poste afin que nous le servions dans ce domaine.

Imaginons si chaque chrétien avait compris cela. Il y a même la possibilité de chercher du travail dans un pays étranger, afin d’y aider l’œuvre de Dieu. Et même pour notre pays, il y a des villes où il n’y a pas ou peu de chrétiens, pourquoi ne pas chercher à s’y installer, d’y trouver un emploi, d’y demander sa mutation, afin que cette ville ait un témoignage chrétien.

Le mot de conclusion est : soyons disponibles pour le royaume de Dieu

Lionel Fouché

2 commentaires
  • Rachel Il y a 7 mois, 1 semaine

    Je ne sais plus trop quoi penser: à la fois, Le Seigneur prend plus d'importance dans ma vie, à la fois, mes talents artistiques sont en mode "pause". J'ai donné ma vie au Seigneur en septembre 2017, alors, j'ai entendu des choses qui m'ont paru évidentes et certaines qui m'ont troublées. Ainsi, un soir, je demandais au Seigneur ce que je devais faire quant à mon talent musical, puis j'ai dormi et le lendemain, alors que je prenais mon bain sans penser à rien, m'est venue à l'esprit, comme une pensée téléchargée dans mon oreille gauche, une ancienne chanson, de la série Thierry la fronde et qui disait: " ami, le temps n'est plus aux chansons, il faut partir, quitter sa maison, et tout quitter même ton nom compagnon". Cela m'a fait peur. De même pour la sculpture. Je me dis, comment est ce possible? Le Seigneur m'a donné ces talents et maintenant, me demande d'y renoncer? Je ne comprend plus rien. Quelqu'un pourrait il me répondre?
  • Pasteur Tegangtchouang Siedjou Il y a 1 année, 5 mois

    je vous écris ce message pour vous faire part de mon projet de construction d'église. en fait; je suis pasteur et depuis c'est dans ma maison que je fais des prieres, avec votre aide, nous pourrions faire un pas en avant; les membres de mon groupe de priere n'étant pas assez riches et comme je veux que cette eglise monte vite , je fais donc appel à vous. quelque soit ce que vous pouvez donner ce sera bien. un sac de ciment; une tole; un camion de sable, etc... Les plus grands presidents les plus grands roi ont construit une maison pour Dieu; pas que Dieu habite dans ces maisons, mais parceque ce sont des maisons dans lesquels ont prononce le nom de Dieu, on loue Dieu on invoque Dieu en permanance, cette maison sera appelée maison de prière pour toutes les nations et beaucoup de ceux qui n'ont plus ou aller ou ceux qui sont de passage pourrons s'y reposer avant de continuer leur route. il y'aura une cuisine et la nourriture ne manquera pas dans cette cuisine amen! il y'aura une bibliotheque rempli de livre et une connexion internet, il y'aura des chambres de prieres, une grande salle pour les reunions; des chambres hautes, ... tu peux aussi te joindre à nous pour evangeliser, devenez pasteur ou evangeliste et travailler avec nous dans la moisson, il y'a beaucoup de travail mais très peu s'engagent dans le travail de Dieu et pourtant le Seigneur Jesus Dit à marthe tu t'inquiète pour beaucoup de chose, une seule est essentielle : ecouter la parole de Dieu et travailler dans son oeuvre. mes amis je vous remercie de votre don, merci. appelez moi au 696613053 ou 654976490 email: god_info@yahoo.fr