Se soucier des pauvres pour suivre la "règle d'or"

Se soucier des pauvres pour suivre la "règle d'or"
Pourquoi se mobiliser face à la pauvreté quand on est chrétien ? Voici le troisième article d'une série proposée par le SEL dans laquelle chaque auteur donne son regard personnel sur la réponse à apporter à cette question.

Pourquoi tourner autour du pot ? Et pourquoi se poser cette question comme si il y avait plusieurs possibilités, comme si le chrétien pouvait ne pas se mobiliser contre la pauvreté ?

D’accord, il est vrai, la tâche est immense et nous ne sommes pas les premiers à tenter de faire quelque chose pour aboutir à peu de résultats. Il est vrai que nous ne maîtrisons pas le système dans lequel nous évoluons et que les multinationales font leur loi et s’enrichissent bien souvent sur le dos du petit peuple. Il est vrai aussi que nous sommes un peu égoïste : ce qui compte avant tout c’est notre bonheur, notre confort, notre petit train-train. Notre religion, quelquefois, c’est celle du « moi d’abord ». Il est vrai également que, parfois, on ne peut pas s’empêcher de penser que « c’est un peu de leur faute aux pauvres, qu’ils n’avaient qu’à se bouger, qu’à mettre un peu plus d’ardeur à gravir l’échelle sociale ». Il est vrai enfin que nous pouvons avoir tendance aussi quelquefois à penser que l’Évangile, c’est seulement réciter les 4 lois spirituelles et donner à chacun la possibilité de se convertir… pour le reste, on verra au ciel !

Tout cela est vrai, d’accord, mais je repose la question : pourquoi tourner autour du pot alors que Jésus a été clair comme de l’eau de roche ?

Pour ma part, quand je regarde la façon dont Jésus a exercé son ministère terrestre, quand je vois la façon dont les premiers chrétiens se sont occupés des pauvres, quand je prends le temps de considérer tout cela, alors oui, la réponse est claire comme de l’eau de roche. Claire, à une nuance près : s’occuper des pauvres et non pas de la pauvreté, se soucier de mon frère en l’humanité et non pas se charger d’une mission impossible, agir là où je peux, faisant preuve de bonne volonté, donnant de la visibilité au message de l’Évangile, à taille humaine. En une phrase - mais quel programme - faire aux autres tout ce que je voudrais qu’ils fassent pour moi, car c’est là tout l’enseignement de la Loi et des prophètes (Matthieu 7.12).

La voilà, ma réponse. Je choisis résolument cette parole de Jésus, qu’on appelle la règle d’or, simple dans son énoncé mais plus difficile dans sa mise en pratique. Ce n’est pas une option, c’est un commandement du Seigneur lui-même ! Il m’invite à m’identifier à l’autre, à me mettre à sa place, et à agir pour lui comme j’aimerais qu’on le fasse pour moi ! Cet appel s’inscrit dans la logique de l’incarnation, de Dieu qui se fait proche de moi, en Jésus-Christ, partageant ma condition et se donnant totalement. Au disciple, il n’est pas demandé autre chose que de suivre l’exemple du maître. Ma vie se doit d’être la traduction de l’amour dont je suis l’objet et je dois chercher à emprunter le même chemin que celui du Christ : prendre l’initiative d’un amour qui est don de soi ! « Faites pour les autres tout ce que vous voudriez que l’on fasse pour vous ». Ce n’est pas impossible, c’est à ma portée : à moi de jouer !

Stéphane Lauzet

Découvrez aussi les autres articles de la série :

N'oublions pas d'être "humains"
Agir en faveur des pauvres : une réponse à la grâce !

SEL
1 commentaire
  • Marie Noelle Robaczynski Il y a 2 années, 11 mois

    merci pource mesage oui faire pour les autrese que l on voudrais qu on face pour nous oui nous devons s occupe des pauvre donner de l amour s occupe des personne agee seul ses multinational qui j enrichie surle conte de pauvre ces petit peup le ses tribut etles chasse de leur terre si il parteil son mie en prison meme tuer comme en ethopie et la coree du nord et ses rois qui montre leur fortune au monde entier qui achete dans tout le monde comme quatar ses pauvre ouvrier qui son mord en contruissant un stade ses ouvrier vive dans des cantement il travaille 10heurepar jouril son pas librevoici l envert des decor que lon veux pas que lon voie l arabie saoudite qui bafou le droit de homme et en France ses pas mieux on pense que au riche et on contruis que pour eux pour que les invertisseur sen mes plein les poche ses pauvre agriquelteurqui vive dans une misserese sucideon le prend leur terre pour contruire pour riche et travaille pauvre avec un enfant qui a droit a rien la plupart vive dans leur voiture et les retraite qui on petit retaite qui sans plus il en a n a qui dans la rue il domme dans les foyer d urgence on ne contruis plus de 2 piece et en plus avec la loi sur economie d ernergie sa va etre des logement pour famille nonbreusse qui pour oupour famille aisser qui pourron payer le loyer les nouveau logement qui son pour ouvrier pour petit salaire seron pour des gens aisser riche il vas avoir de plus de pauvre et de riche que notre seineur nous viens en aide au nom de jésus christ amen