Le périple de la foi : l'obéissance

Le périple de la foi : l'obéissance

De la même manière qu'il est impossible de plaire à Dieu sans la foi, sans l'obéissance, il est illusoire de croire que Dieu va assurer notre protection et couronner de succès nos entreprises.

Sans la foi, il est impossible de lui plaire; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il devient le rémunérateur de ceux qui le cherchent.
Hébreux 11.6

Soyez remplis de la connaissance de sa volonté, en toute sagesse et intelligence spirituelle; afin que vous marchiez d’une manière digne du Seigneur, pour lui plaire en toutes choses, portant du fruit en toute bonne œuvre et croissant dans la connaissance de Dieu.
Colossiens 1.9-10

L'obéissance est un témoignage de l'amour de Dieu en action dans le cœur du chrétien véritablement né de nouveau pour qui plaire à Dieu ne lui sera pas pénible, car il goûte la présence de Dieu comme une réalité bien plus belle et plus désirable que les délices du péché et sa manière de vivre d'avant, quand il était sans Dieu, sans espérance et sans amour.

Celui qui garde sa parole, l’amour de Dieu est véritablement parfait en lui ; à ceci nous connaissons que nous sommes en lui. Celui qui dit demeurer en lui, doit marcher aussi lui-même comme lui a marché.
1 Jean 2.5-6

Voici en quoi consiste l’amour de Dieu : que nous gardions ses commandements. Et ses commandements ne sont point pénibles ; parce que tout ce qui est né de Dieu remporte la victoire sur le monde, et la victoire qui a vaincu le monde, c’est notre foi.
1 Jean 5.3-4

L'obéissance n'est cependant pas un moyen pour obliger Dieu en quoi que ce soit. Vivre selon la volonté de Dieu, conduit par l'Esprit et soumis à l'autorité de Christ, place tout enfant de Dieu sur le terrain propice à la bénédiction, mais au final c'est Dieu qui décide et qui bénit selon son bon plaisir, sa grande bonté et sa sagesse.

Ce n'est pas parce que l'on a obéi que l'on « force » Dieu à agir. Ainsi, ce n'est pas parce que l'on hisse les voiles que le vent favorable sera envoyé par Dieu qui n'a de comptes à rendre à personne. Il est souverain et juste. Il dispense ses bénédictions comme il l'entend. Tout est sur le principe de la grâce et non d'un donné pour recevoir.

Notre Dieu est dans les cieux ! Tout ce qu’il veut, il le fait.
Psaume 115.3

Que dirons-nous donc ? Y a-t-il de l’injustice en Dieu ? Non certes ! Car il dit à Moïse : Je ferai miséricorde à qui il me plaira de faire miséricorde ; et j’aurai pitié de qui il me plaira d’avoir pitié. Ainsi donc, cela ne vient pas de celui qui veut ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.
Romains 9.14-16

Ce qui est attendu du matelot, c'est qu'il soit obéissant. Le reste est du ressort du divin capitaine, du Dieu qui a tout en sa main, la mer, le vent et les circonstances, et qui conduit toutes choses à bonne fin pour son équipage. Il peut même arriver que le fait d'obéir conduise à un moment d'épreuve placé sur la route pour aguerrir le marin dans son apprentissage.

Jésus obligea ses disciples à monter dans la barque et à le précéder sur l’autre rive, pendant qu’il renverrait la foule. Et après qu’il l’eut renvoyée, il monta sur la montagne, à l’écart, afin de prier ; et comme le soir était venu; il était là seul. Or la barque, déjà au milieu de la mer, était battue par les flots ; car le vent était contraire.
Matthieu 14.22-24

L'obéissance en toutes choses est la disposition de cœur qui glorifie le grand Dieu Sauveur, aimant, compatissant et plein de bontés envers ses enfants.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

1 commentaire