Serpents et colombes

Serpents et colombes

Cher Pasteur,

On peut parfois s'étonner de certaines paroles de Jésus, comme cette association audacieuse de deux qualités qu'il requiert de ses disciples :

"Voici, je vous envoie comme des brebis au milieu des loups. Soyez donc prudents comme les serpents, et simples comme les colombes." (Matt. 10.16)

Le serpent n'a pas bonne presse dans l'Écriture, étant le symbole de "Satan, le serpent ancien" (Apoc. 12.9 ; 20.2), et il peut sembler bizarre que Jésus associe le serpent avec la colombe, qui représente le Saint-Esprit !

Toutefois il ne faut pas oublier que si Jésus demande à ses disciples d'allier les qualités respectives du serpent et de la colombe, c'est à cause du contexte dangereux dans lequel ils vont évoluer : "comme des brebis au milieu des loups". Il leur faudra être capables de reconnaître et d'évaluer la nature des dangers qui les menacent. Et c'est dans ce domaine particulier que le serpent excelle. Il est en général constamment en éveil, et ne se laisse pas facilement surprendre. Sa qualité première est la prudence. Et cette prudence nous est indispensable, comme nous le rappelle l'apôtre Pierre :

"Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera" (1 Pi. 5.8).

Il nous est nécessaire de nous tenir à l'écart de personnes, de courants de pensées et d'influences qui pourraient nous séduire et nous contaminer. L'apôtre Jean écrit :

"Nous savons que quiconque est né de Dieu ne pèche point ; mais celui qui est né de Dieu se garde lui-même, et le malin ne le touche pas." (1 Jn. 5.18)

Mais il n'est pas suffisant d'être sages et prudents, il nous faut également être animés d'un bon état d'esprit. Une intelligence vive sans la bonté du cœur peut nous rendre froids, durs et calculateurs. Nous avons besoin d'un contrepoids qui se situe au niveau de notre cœur, afin d'avoir une attitude équilibrée. Si nous devons être sages, nous ne devons pas être rusés, car alors personne ne pourrait plus nous faire confiance. Et un serviteur de Dieu en qui on ne peut pas avoir confiance est un mauvais serviteur de celui qui est la Vérité.

C'est pourquoi nous avons besoin d'une seconde qualité que nous trouvons chez la colombe : la simplicité. Aucun masque derrière lequel se cacheraient des arrières pensées ou des calculs égoïstes. Bien sûr il n'est pas question de confondre simplicité avec simplisme ou crédulité béate ! Il s'agit simplement d'allier une tête claire avec un cœur chaud, sincère et sans détours.

Un disciple animé de ces deux qualités, prudence et simplicité ne risquera jamais de blesser les autres, ou d'être blessé lui-même. C'est là l'ambition que le Seigneur Jésus a pour chacun de nous.

 

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

📚 Un livre exceptionnel !

Nous avons réuni dans un livre, rien que pour vous, les 100 meilleures "Pensées du Jour" du Top !
Pour quelques jours encore, le tarif de ce très beau livre est réduit pour vous permettre de le découvrir et de l'offrir à vos amis.
Plus d’infos en cliquant ici !

2 commentaires