Serrer la ceinture

Serrer la ceinture

La ceinture était, dans l'armure romaine, ce qui tenait la cuirasse et l'épée. Elle empêchait les vêtements de flotter et d'entraver la marche ou la course. Elle lui conférait aussi une consolidation des reins, siège de la force d'un homme.

Elle représente ici la vérité (le contraire du mensonge et de la dissimulation) dans laquelle le croyant doit marcher et qui fait obstacle au diable et à ses démons :

Eph 4:25 C'est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain; car nous sommes membres les uns des autres.... et ne donnez pas accès au diable.

Marcher dans la vérité c'est résister au "père du mensonge" (Jean 8:44)
Mais cette ceinture devait être bien serrée au corps pour être pleinement efficace.

Esa 5:27 Nul n'est fatigué, nul ne chancelle de lassitude, Personne ne sommeille, ni ne dort; Aucun n'a la ceinture de ses reins détachée, Ni la courroie de ses souliers rompue.

En effet ce qui est à craindre ce ne sont pas ces mensonges grossiers mais ces petits mensonges "biens pratiques" pour se tirer de situations délicates. Ces petits mensonges que l'on donne pour ne pas être obligé de dire la vérité ou dire quelque chose qui nous dévoile et nous déstabilise. Ce ne sont pas les éléphants, pourtant puissants, qui sont à craindre par le parfumeur mais les petites mouches mortes...

Ec 10:1 Les mouches mortes infectent et font fermenter l'huile du parfumeur;

C'est pourquoi serrons de près la ceinture de la vérité, pour certains resserons d'un cran, autour de nos reins pour rester debout et ne pas perdre de force. Car celui qui ment se fragilise et devient une proie facile. Ne laissons pas de place à l'adversaire entre la ceinture et notre corps !

Lu 12:35 Que vos reins soient ceints, et vos lampes allumées.

0 commentaire