Simplement argile

Simplement argile

Simplement argile... Combien il est difficile de croire cette affirmation.
Dieu a pris de la poussière de la terre et il a créé l’homme.

Pourtant c’est la Bible qui le déclare, nous sommes faits de poussière.
Non, pas celle qui se pose sur nos meubles ou dans les coins de notre maison, pas celle-là, mais plutôt de l’argile, car le Maitre devait nous façonner à Son image. C’est-à-dire qu’Il nous a pris dans Ses mains, avec amour Il nous a façonnés.

Mais cette œuvre créatrice ne s’arrête pas seulement à ce jour, elle continue perpétuellement, tant qu’il y aura procréation parmi les hommes.
Même dans le sein de notre mère, notre Dieu continue à nous donner une forme, un corps, une identité (Esaïe 46 : 3).

Difficile, pour nous aujourd’hui adultes, de nous voir dans les mains de Dieu, façonnées, ni de concevoir que nous sommes poussière.
Plus facile de le croire quand nous restons admiratifs devant un nouveau-né, car nous sommes fascinées en regardant la perfection de ce petit bébé qui vient de naître.
Pourtant c’est une réalité, que nous devons arriver à comprendre pour pouvoir réaliser l’amour de Dieu pour nous.
Vous vous rappelez peut être, combien nous avions de plaisir à jouer avec de la boue quand nous étions enfants, (au moins pour celles qui pouvaient le faire). Quand la maîtresse à l’école nous donnait un travail à faire avec l’argile on s’amusait, et c’étaient des moments agréables.
Ma mère a une photo de moi à 2 ans où j’ai les mains remplies de terre et la bouche aussi ! Soyez certaines qu’aujourd’hui personne ne me ferait goûter, ni toucher la terre !
Une fois adultes, nous devenons très " allergiques " à la boue, aux travaux avec l’argile, car la boue c’est sale, elle salit nos chaussures, les tache, etc. Quant à l’argile, les choses ne sont pas plus agréables, elle colle aux mains, elle tache les vêtements, pouf ! C’est une horreur !
Pourtant, il y a une seule personne dans l’univers qui ne rechigne pas s’approcher de la boue, et à toucher l’argile.

On compare la vie que nous menions avant de connaître notre Sauveur à une vie sale, car parfois sans savoir nous étions couvertes de boue, nous traînions nos vies d’un bourbier à l’autre, sans savoir que le Créateur de ce monde voyait en nous la boue collée dans nos vies.
Nous l’appelons la boue du péché.
Malgré notre saleté, Lui, le Fils du Dieu tout puissant, s’est approché de nous, et Il nous a retiré de ce bourbier.
Il n’a pas eu peur de salir Ses vêtements blancs, pourtant Il a pris le risque de prendre toute cette boue qui nous collait à la peau et Il l’a portée jusqu'à la croix, pour pouvoir nous donner une robe blanche et un nouveau départ dans la vie.

Mais Il n’arrête pas là Son œuvre, Il va encore plus loin avec nous.
Toute notre vie devrait se mettre en accord avec Lui.
Nos habitudes, nos fréquentations parfois dangereuses, nos sorties, nos choix, tout devrait s’accorder avec Lui.
Peu à peu, Il nous a fait comprendre combien nous devons Lui faire confiance pour avancer et aller plus loin dans la paix et le Bonheur de Lui appartenir .
L’image de mon Seigneur en train de me modeler a sa façon, avec patience et amour, réjouit mon cœur.

Chaque détail de ma vie devient important dans Ses mains.
Toi le Potier, moi l’argile.
Combien de fois, Tu as vu apparaître des imperfections, avec une infinie patience Tu as de nouveau tourné et tourné le tour, combien de fois Tes mains se sont remplies encore de cette argile qui avait pris une mauvaise apparence, Tu trempais Tes mains une fois puis une autre dans l’eau pour pouvoir arriver à faire de moi un vase d’honneur.
Des heures de travail, des mois, des années ça T’a pris pour transformer ma vie, et je Te remercie mon Divin potier.
Aujourd’hui, je veux faire encore plus attention a ce que je suis ,à ce que je fait et à ce que je dis, car une pensée a traversé mon esprit pendant un culte dimanche matin :
" Oui, je suis un vase, et comme tel, je me rempli et je me vide. "

Rempli de l’Esprit par Toi je peux T’apporter des offrandes d’amour et de louange dont je sais qu’elles réjouissent Ton cœur.
Mais je peux aussi arriver vide, et ne pas pouvoir T’apporter mon adoration, rester muette, ne rien dire.
Oui, tu vois j’ai appris encore quelque chose de Toi, je ne dois jamais laisser mon cœur se vider, je dois persévérer dans la fidélité de nos rendez-vous pour que Tu puisses encore et encore remplir le vase d’honneur que Tu as fais de moi.
A mon potier, Ton vase d’argile

Réfléchissez les filles ! Car nous sommes des vases créés pour honorer notre Dieu

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

8 commentaires
  • Celeste-2010 Il y a 9 années, 8 mois

    Moules moi Seigneur à l'image de JESUS. TU es celui qui terminera toute bonne oeuvre entamée en moi.Tu me transformeras, dans ton infinie bonté, patience,fidélité à l'image du Christ,petit à petit, de Gloire en Gloire.Ce n'est pas facile pour moi d'être passé dans le "four"(épreuves) de la vie, mais je sais qu'à la fin, je finirai par comprendre... "Comme l'argile devant le potier, donnes moi la forme qui te plaît..."
  • Patricia Hoarau Il y a 9 années, 8 mois

    Ce message trouve echos dans mon coeur. Je suis très émue de me savoir entre les mains du Divin Potier, moi vase d'argile si fragile.
  • Bougie Il y a 9 années, 9 mois

    Merci chère Myriam..C' est une très jolie réflexion...
  • Afficher tous les 8 commentaires