Sors de ta tente !

Sors de ta tente ! Sors de ta tente !

« Et après l’avoir conduit dehors, il dit : Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit : Telle sera ta postérité. »
Genèse 15.4-5 

Abram avait reçu d’extraordinaires promesses de Dieu. Celui-ci lui avait annoncé : « Je rendrai ta postérité comme la poussière de la terre » ! Mais le temps passait ; sa femme et lui étaient très âgés et tout espoir semblait perdu. Quand le Seigneur est venu le trouver une nouvelle fois, il était dans sa tente, et sa vision des choses était aussi limitée que cet espace restreint.

« Tu ne m’as pas donné d’enfant », soupire-t-il. Il expose ensuite son plan B : c’est son serviteur qui héritera de ses biens.

Aux yeux de Dieu, mille ans sont comme un jour… mais pas aux nôtres. Les Proverbes nous disent qu’« un espoir différé rend le cœur malade » (13.12). Nous supportons assez bien l’épreuve, pourvu qu’elle soit momentanée, mais quand elle se prolonge pendant des années, nous n’en pouvons plus, nous sommes à bout de patience ! Nous nous consolons avec nos plans B, mais ceux-ci sont loin de combler notre cœur.

Mais Dieu intervient : « Tu auras bel et bien un enfant ! » assure-t-il à Abram. Il le fait sortir de sa tente et lui montre les étoiles. Abram peut-il les compter ? Elles scintillent dans le ciel obscur comme autant de diamants chatoyants. « Telle sera ta postérité ».

Quelle est la tente dans laquelle nous nous terrons ? Les rancunes, l’incrédulité, la désobéissance, les espoirs déçus, les épreuves ? Ses parois sont bien trop étroites, son plafond bien trop bas pour nous satisfaire. Sortons de là et contemplons le ciel infini. Les multiples étoiles sont autant de marques d’amour de Dieu pour nous, autant de merveilleuses promesses qu’il met à notre disposition.

Abram devra encore attendre des années, et cela posera bien des problèmes. Mais la Bible nous apprend qu’il gardera la foi, et qu’un jour, il aura le bonheur de serrer contre lui l’enfant de la promesse. Il deviendra alors Abraham, « père d’une multitude ».

Ma prière de ce jour

Seigneur, je ne veux pas rester bloqué(e) dans une tente, quelle qu’elle soit, alors que j’ai un si grand Dieu et de si extraordinaires promesses. Conduis-moi dehors comme tu l’as fait pour Abram et aide-moi à te faire confiance envers et contre tout. Je crois que je verrai ta bénédiction et ta gloire dans ma vie. Amen.

Vous avez aimé ? Partagez autour de vous !

📚 Un livre exceptionnel !

Nous avons réuni dans un livre, rien que pour vous, les 100 meilleures "Pensées du Jour" du Top !
Pour quelques jours encore, le tarif de ce très beau livre est réduit pour vous permettre de le découvrir et de l'offrir à vos amis.
Plus d’infos en cliquant ici !

3 commentaires